Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Yvelines: la taxe foncière augmente de 66%

taxes-foncieresUne hausse sans précédent. C’est ce que s’apprêtent à voter les 42 conseillers départementaux des Yvelines ce vendredi en séance. La part départementale de la taxe foncière va augmenter de 66 % ! Soit une augmentation moyenne de 125 € par foyer assujetti.

Un véritable coup de massue, qui met un terme brutal à plusieurs années de pause fiscale, que les conseillers départementaux, qu’ils soient maires ou simples élus municipaux, vont maintenant devoir aller expliquer à leurs administrés.

Les débats ont d’ailleurs été vifs au sein de la majorité, certains élus prônant le gel des investissements plutôt qu’une impopulaire hausse d’impôts. « Nous avons eu plus de dix heures de débats », confirme Pierre Bédier, le président (LR) du département. L’élu répète le message envoyé, lundi, par les quatre présidents de l’association « Grande Couronne Capitale » regroupant les départements du Val-d’Oise, de l’Essonne, de la Seine-et-Marne et des Yvelines, qui vont tous augmenter la fiscalité : « ça ne se fait pas de gaîté de cœur mais les départements sont au bord de l’implosion à cause des baisses des dotations de l’Etat. »

Avec une dette de 300 M€ à la fin de l’exercice 2015, le département des Yvelines reste pourtant très loin des records de ses voisins du Val-d’Oise et de l’Essonne qui flirtent avec le milliard d’euros. « Nous avions une fiscalité et des dépenses de fonctionnement parmi les plus basses de France (NDLR : 180 M€ pour 3 500 agents), un endettement faible mais l’Etat se livre à un véritable hold-up et pénalise notre bonne gestion passée », martèle Pierre Bédier chiffres à l’appui.

La baisse de la dotation entre 2013 et 2017 atteint 132 M€, tandis que sur la même période les dépenses obligatoires de solidarité dont le RSA ont augmenté de 38 M€, sans compter la péréquation vers les départements moins riches. Une « perte » estimée à 200 M€, sur un budget total d’environ 1 milliard, que la hausse de la fiscalité permettra de combler à hauteur de 125 M€. Les économies feront le reste.

Parmi les budgets sacrifiés, le département ne financera plus les crèches à hauteur de 5,50 € par berceau, soit une économie de 15 M€. L’aide au financement de la carte de transport Imagine R pour les lycéens va également être supprimée ce qui permettra d’économiser 6 M€. « Normalement, on est tranquille pour le mandat », conclut Pierre Bédier. Pas sûr cependant que cette promesse suffise à faire passer la pilule auprès des Yvelinois.

Source: leparisien

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
LHOMME
LHOMME
4 années plus tôt

En tant que retraité il est totalement irresponsable de nous imposer une telle augmentation de la taxe foncière .Dans ces conditions nous quittons le département. Le conseil départemental ne pourrait-il pas diminuer son train de vie ?

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x