Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
ALERTE: la dette sur les cartes de crédit aux Etats-Unis approche les 1.000 milliards de dollars

credit-card-debtPour la première fois, l’endettement total sur les cartes de crédit aux États-Unis se rapproche des 1.000 milliards de dollars. Au lieu d’avoir tiré les douloureuses leçons de la dernière récession, les Américains continuent de faire les mêmes épouvantables erreurs financières encore et toujours. En fait, les consommateurs américains ont accru leur endettement sur les cartes de crédit au cours du 4ème trimestre de l’année 2015 plus que ce qu’ils ne l’avaient fait durant les années 2009, 2010 et 2011 réunies. C’est littéralement une folie, parce que mis à part les prêts sur salaire, l’endettement sur les cartes de crédit est à peu près la pire dette que les consommateurs pourraient éventuellement détenir. Des taux d’intérêt extrêmement élevés, combinés à des pénalités et frais sévères, peuvent étouffer les finances de presque toute une famille en un rien de temps.

Aujourd’hui, la plupart des Américains utilisent des cartes de crédit à des fins diverses, et elles peuvent être très pratiques.

Et si vous remboursez le solde chaque mois, elles ne deviennent pas un problème.

Malheureusement, beaucoup de gens ne font pas cela. Selon CNBC, l’endettement total sur les cartes de crédit aux États-Unis a augmenté de 71 milliards de dollars l’an dernier seulement…

L’année dernière, le niveau d’endettement sur les cartes de crédit aux Etats-Unis a bondi d’environ 71 milliards de dollars à 917,7 milliards de dollars, selon la dernière étude de CardHub.com. Cette étude a également relevé que la plupart de la dette qui s’était accumulée en 2015 l’avait été durant le quatrième trimestre, lorsque les Américains ont rajouté plus de 52 milliards de dollars d’endettement.

« Avec 7 des 10 derniers trimestres reflétant d’une année sur l’autre une baisse des performances des consommateurs, il est de plus en plus évident d’affirmer que les utilisateurs de cartes de crédit reviennent aux mauvaises habitudes pré-récession », a déclaré dans un communiqué, Odysseas Papadimitriou, le PDG CardHub.

Et comme indiqué ci-dessus, les choses ont été particulièrement désastreuses au cours du 4ème trimestre de l’année 2015.

Selon Alternet, le niveau d’endettement des américains lié à l’utilisation des cartes de crédit au cours des trois derniers mois de l’année 2015 a été plus important que durant les années 2009, 2010 et 2011 réunies…

credit-cardDepuis la Grande Récession de 2008, nous n’avions pas été aussi laxistes quant à l’utilisation de nos cartes de crédit avec un endettement qui a progressé à un rythme effarant. Sur l’année 2015, selon l’étude réalisée par CardHub, « au cours du dernier trimestre, nous avons rajouté plus de dettes que sur les années 2009, 2010 et 2011 réunies. » Cette situation rapporte de l’argent aux sociétés émettrices de cartes de crédit et il provient de chaque famille américaine qui s’est endettée jusqu’à 7879 dollars, soit le niveau d’endettement le plus élevé depuis la Grande récession.

Je ne sais même pas comment vous expliquer combien cette pratique est dangeureuse. Quand j’avais une vingtaine d’années, j’ai fait les mêmes erreurs que tant d’autres Américains font en ce moment. J’avais très bêtement accumulé des dettes avec mes cartes de crédit, et il m’a fallu de nombreuses et douloureuses années de sacrifices pour corriger mes erreurs.

Aux Etats-Unis aujourd’hui, 37 % de l’ensemble des ménages maintiennent un solde débiteur sur leurs cartes de crédit mois après mois, et le niveau moyen d’endettement des ménages lié à l’utilisation des cartes de crédit est de 15,700 dollars. Ce qui suit provient de CBS Minnesota

ménage-endetteSelon NerdWallet, 37 % des ménages américains ont un endettement lié à l’utilisation de leurs cartes de crédit, ce qui signifie qu’ils ne sont pas en capacité de rembourser la totalité du solde débiteur chaque mois.

En utilisant les données de la Réserve fédérale de New York, celles du Bureau du recensement américain et son propre sondage, NerdWallet a calculé un solde moyen d’endettement lié aux cartes de crédit de 15.700 dollars.

La plupart des gens ne se rendent pas compte qu’en laissant courir un solde débiteur mois après mois, vous pouvez être amené à payer à peu près autant d’intérêts que le montant que vous aviez sorti lors votre achat initial.

Ce scénario de remboursement lié à l’utilisation d’une carte de crédit provient du site NerdWallet

credit_card_debtPar souci de simplicité dans le calcul du coût d’endettement moyen des carte de crédit, nous supposerons un TAEG de 16% et un versement fixe. Nous supposerons aussi un paiement minimum de 2% du solde du capital de 15.762 dollars, soit une moyenne de 315 dollars à fin 2015.

En fonction de ces conditions – et en supposant que vous ne pouvez plus ajouter de solde à votre carte de crédit – il faudrait 84 mois ou sept ans, pour payer le solde en entier. Sur cette période, vous aurez à payer 10.402 dollars d’intérêts – environ les deux tiers du solde initial – pour un montant total de 26.164 dollars. Cela représente en moyenne environ 124 dollars d’intérêts par mois.

Le scénario ci-dessus suppose que tous les paiements soient effectués à temps. Mais un seul retard de versement peut déclencher une hausse des intérêts, des pénalités et des taux de frais qui peuvent littéralement vous étrangler.

En fait, certaines personnes finissent par rembourser trois, quatre ou cinq fois ce qu’ils avaient initialement empruntés aux sociétés émettrices de cartes de crédit.

Si vous utilisez des cartes de crédit pour une question de facilité ou pour acheter des choses en ligne ou payer automatiquement les factures, c’est très bien. Il suffit de ne pas laisser les soldes s’accumuler. Car sinon, comme vous pouvez le constater, cela peut devenir une sorte de suicide financier.

Et comme nous nous dirigeons vers une nouvelle récession mondiale, vous ne voulez certainement pas être pris au piège avec un niveau d’endettement élevé. Nous nous offrons tous de petits luxes que nous pouvons réduire, et ce n’est plus moment de vivre au delà ses capacités financières.

Il suffit de regarder quelques-uns des signes inquiétants que nous avons vu au travers des nouvelles ces derniers jours…

Le nombre de puits de forage pétroliers américain vient de tomber à son plus bas niveau jamais enregistré

Un dirigeant de Houston a transmis un mail à ses employés en expliquant qu’il les licenciait étant donné que le secteur pétrolier et gazier entrait en « dépression »

On rapporte que 35 % de l’ensemble des compagnies pétrolières et gazières dans le monde risquent de faire faillite

Le Chômage au Canada vient d’atteindre un sommet sur trois ans.

Les annonces de licenciements aux Etats-Unis ont augmenté de 218% de Décembre 2015 à Janvier 2016.

L’activité manufacturière américaine s’est contractée au mois de février pour le 5ème mois consécutif.

Les commandes à l’industrie américaine ont baissé pour le 15ème mois d’affilée.

Les défauts de paiements concernant les prêts automobiles de type “subprimes” aux Etats-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis la dernière récession.

En Janvier, les commandes de camions de classe 8 (les gros camions que vous voyez expédier des marchandises sur nos routes à travers le pays ) ont chuté de 48 % par rapport à l’année précédente.

Aux États-Unis, l’indice de performance de la restauration vient de tomber à son plus bas niveau depuis 2008.

Les plus grandes surfaces américaines ferment des centaines de magasins.

Et cette liste ci-dessus ne prend même pas en compte toutes les graves difficultés économiques à travers le reste de la planète que j’avais évoqué récemment comme les exportations chinoises qui ont plongé de -25,4 % par rapport à l’an dernier ou la situation de l’Amérique du Sud qui se dirige vers un effondrement économique et pour finir la situation du système bancaire italien dont ses banques menacent de faire plonger dans le chaos le système financier européen.

la dette liée aux cartes de crédit est vraiment un poison financier, et ce n’est pas quelque chose à détenir pendant la période difficile qui se profile.

Malheureusement, la plupart des américains ne tirent jamais les leçons du passé, et ils continuent s’endetter toujours plus avec leurs cartes de crédit comme s’il n’y avait pas de lendemain et ce alors que l’économie mondiale commence sa spirale descendante.

Source: theeconomiccollapseblog

Poster un Commentaire

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des
nathalie
Invité
nathalie

une note supplementaire, sans credit,beaucoup de persons n’acheterait rien,et si person ne depense, beaucoup d’entreprises seraient en crise, donc plus de boulots, plus de boulot, plus de pouvoir d’achat. ‘cest comme ca que l’economie marche ici dans le monde du capitalist. si demain on arreter toutes les cartes de credits dans le monde, ou meme dans les US seuls, vous aurez droit a la plus grande crise financiere du monde.
La france a pouvoir d’achat quio est ridicule, c’est pour clea uqe je vis aux USA. regardez le taux du chomage!!! c’est bien le socialism….et la stupidite aussi.

nathalie
Invité
nathalie
Ca me fait bien rigoler. Je suis française vivant aux USA depuis 10 ans et je ne remettrai pas les pieds dans une banque française. Le système économique ici aide les entrepreneur comme moi a créer du travail et a mettre le pain sur la table. En France, si vous ne gagner pas bien votre vie, aucune banque ne vous aidera jamais. Ici, y’a pas de problème. C’est a chacun d’être intelligent et de payer ses dettes correctement, ce qui est mon cas. C’est comme tout, il faut être responsable, mais au moins, ici, on peut créer des entreprise, créer… Read more »