Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
France: Promod supprime 133 emplois dans le Nord

promodL’enseigne nordiste de prêt-à-porter féminin Promod subit le gros grain d’une érosion de sa rentabilité à l’international et doit engager un plan de sauvegarde de l’emploi au siège marcquois et dans ses entrepôts.

Pour l’enseigne fondée en 1975 à Roubaix par Francis-Charles Pollet, toujours président du conseil de surveillance, c’est presque une première. Malheureuse.

La belle enseigne d’habillement avait déjà connu un plan social sur quelques dizaines d’emplois en 1995 mais rien de tel avec les conséquences sociales de l’information donnée lundi soir aux représentants du personnel : la nouvelle organisation suite au « plan de transformation de l’entreprise » engagé il y a un an et demi s’accélère pour recentrer l’activité sur les magasins les plus profitables.

D’après la direction jointe ce jeudi matin, 180 boutiques seront fermées parmi les points de vente à l’étranger (Promod est présente dans 44 pays, surtout en Europe). Ces fermetures dans les deux ans ne concernent pas le marché historique français qui continuera son déploiement au rythme d’une petite vingtaine de nouvelles surfaces de vente par an (l’enseigne dispose actuellement de 357 magasins dans l’Hexagone). En revanche, le travail sur le repositionnement de la marque oblige la direction à redimensionner ses effectifs au siège de Marcq-en-Baroeul (une soixantaine d’emplois sur les 431 postes) et dans les entrepôts (environ 70 emplois à Wattrelos, Lys-lez-Lannoy, Hem et Mons-en-Baroeul sur les 342 postes logistiques). Au total, le plan de sauvegarde de l’emploi concerne 133 emplois. Il sera déclenché après une phase d’appel aux départs volontaires. Les négociations devront s’engager d’après la direction avec la volonté de limiter au maximum le nombre de départs contraints, autant dire les licenciements.

Lire la suite sur lavoixdunord

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x