Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La terrifiante prévision d’Egon Von Greyerz et en exclusivité, son graphique qui va vous renverser !
 

egon-von-greyerzDans la foulée d’un début d’année mouvementé sur les marchés financiers, aujourd’hui, Egon Von Greyerz, l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs vient de faire une terrifiante prévision et il a ajouté un graphique qui va vous renverser

Egon von Greyerz fondateur de Matterhorn Asset Management & GoldSwitzerland – Sa terrifiante prévision avec son graphique renversant

Egon Von Greyerz: Dans un monde plein de bulles qui sont toutes vouées à éclater, il est impossible de prévoir celles qui seront les premières à déclencher des ravages sur l’économie mondiale. Mais clairement, parmi toutes ces bulles, c’est bien celle du marché obligataire qui pourrait provoquer l’effondrement du système financier. Ce secteur représente un marché de 100.000 milliards de dollars qui a connu une croissance exponentielle au cours des 25 dernières années et qui augmente quasiment verticalement depuis la crise de 2006-2009

Comme si un lendemain meilleur était sans espoir, des gouvernements acculés et désespérés tentent de maintenir le système à flot pendant encore quelques années en imprimant de la monnaie. Mais comme je l’ai déjà expliqué à maintes reprises, vous ne pouvez ni créer une stabilité économique, ni de richesse par de l’impression monétaire pas plus qu’en augmentant le fardeau de la dette.

Dans un monde normal et dans des conditions normales, les gouvernements seraient totalement insolvables surtout à ces niveaux élevés de dettes qu’ils ont levé. Mais le Japon a résolu ce problème il y a plus de 20 ans en fixant des taux d’intérêt à zéro. Cette tendance s’est accélérée au cours des deux dernières années et il y a maintenant environ 8.000 milliards de dollars d’emprunts d’Etat avec un rendement négatif dans le monde entier. Mais les gouvernements n’ont jamais eu et n’auront jamais à priori de problèmes pour payer les intérêts, puisque pour y parvenir, ils vont tout simplement émettre toujours plus de dettes.

Alors que les gouvernements du monde entier sont dans une course sans fin dans l’abaissement des taux d’intérêt, la Fed laisse planer la menace d’une hausse des taux. Mais nous sommes dans un système financier mondial qui est totalement interdépendant. Par conséquent, la plus grande économie au monde ne peut pas relever les taux sans qu’il y ait des conséquences majeures pour le système financier comme pour le dollar. En outre, pour l’Amérique elle-même, le relèvement des taux à ce stade, va totalement à l’encontre de la tendance actuelle de l’économie réelle américaine qui ne cesse de décliner. Les bénéfices des entreprises sont en baisse, comme la production industrielle, ainsi que de nombreux indicateurs importants tels que le fret, le transport et le trafic de conteneurs. Et le chômage réel n’est pas de 5% , mais de 23%. Plus important encore, la dette publique américaine qui est supérieur à 19.000 milliards de dollars actuellement devrait augmenter au minimum jusqu’à 28.000 milliards de dollars au cours des dix prochaines années, selon le bureau du Budget du Congrès américain. Mais la dette pourrait facilement croître à 35.000 milliards de dollars voire plus en 2025 si la croissance américaine est décevante, ce qui est susceptible d’être le cas. Avec ces pressions, il est peu probable que le gouvernement des États-Unis relève les taux en Juin, malgré le bruit qu’il laisse courir actuellement.

Le dilemme pour le monde est qu’avec 230.000 milliards de dollars d’endettement, des taux d’intérêt plus élevés nous conduiraient assurément à des défauts en cascade et à l’hélicoptère monétaire. Cela aura pour conséquence d’accélérer la dépréciation monétaire, ce qui engendrera de l’hyperinflation et des taux d’intérêt beaucoup plus élevés.

Actuellement, le monde ne voit aucun risque d’hyperinflation. Mais c’est pourtant une conséquence évidente de l’endettement démentiel créé par les gouvernements. Il est peu probable que les banquiers centraux laissent l’économie mondiale glisser vers une implosion déflationniste globale sans avoir d’abord imprimé de la monnaie sans valeur et en quantité illimitée.

Il est totalement incompréhensible qu’on puisse prêter de l’argent aux gouvernements à des rendements nuls ou négatifs quand on sait pertinemment qu’aucun gouvernement ne remboursera cette dette en argent d’aujourd’hui. Il est encore plus difficile de comprendre comment on peut prêter de l’argent aux gouvernements insolvables pendant 50 ou 100 ans. Des pays comme la Belgique, la France, l’Espagne et l’Italie ont tous émis des obligations à 50 ans. Nous pouvons être tout à fait certains que les deux derniers pays ne seront certainement pas en mesure de rembourser ces prêts, pas plus les deux autres non plus. Mais cela n’a pas vraiment d’importance puisque la BCE (si elle est toujours là) va juste faire tourner la planche à billets (impression monétaire – Monnaie sans aucune valeur tangible) afin d’acheter ces obligations puisqu’elle devient de facto le seul acheteur de cette zone euro en faillite.

Ensuite, nous avons le Mexique, la Belgique et l’Irlande qui ont tous émis des obligations à 100 ans ! L’Irlande, par exemple, était pratiquement en faillite il y a quelques années, et en juillet 2011, leurs obligations à 10 ans s’échangeaient sur le marché secondaire à un taux de 14%. Eh bien maintenant, ils viennent juste de lever de l’argent sur 100 ans à 2,3% ! Il est absolument certain que la valeur de l’euro, ainsi que celle de cette obligation n’en aient plus aucune bien avant que les 100 ans ne se soient écoulés. Comment un investisseur saint d’esprit peut-il acheter ce genre d’obligations ? Il n’est évidemment pas inquiet car l’échéance n’est pas pour demain, mais la probabilité est que l’obligation n’ait plus aucune valeur bien avant qu’elle n’arrive à maturité.

Le graphique ci-dessous va vous renverser

Le graphique inversé ci-dessous montre le rendement plutôt que le prix des bonds du Trésor américain à 10 ans. La très forte hausse de l’obligation équivaut à la chute du rendement qui est passé de 16% en 1980 à 2 % aujourd’hui et a ainsi ramené le rendement à son plus bas niveau historique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est un cycle de 36 ans qui est susceptible d’atteindre un sommet en 2016. La hausse du rendement pourrait être très rapide en raison de l’impression monétaire massive et d’un effondrement du dollar. Je m’attends à ce que le rendement atteigne au moins 16 % dans les 5 à 7 prochaines années, voire même plus (voir ci-dessous le remarquable graphique du rendement du Trésor américain à 10 ans sur 226 années).

Graphique du rendement des bons du Trésor américains à 10 ans sur une échelle de 226 ans

us-treasury-yeld-10-yearDans les 12 à 18 prochains mois, il y aura deux forces qui tireront les rendements dans des sens opposés. Les gouvernements et les banques centrales continueront à maintenir les taux courts à zéro voire négatifs. Mais c’est un combat qu’ils vont perdre lorsque les détenteurs d’obligations à long terme se rendront compte que les obligations à 50 et 100 ans ne seront jamais remboursées, pas plus que celles à plus courtes échéances. Les plus importants détenteurs de la dette américaine, comme le Japon, la Chine et la Russie rentrerons en concurrence et se battront afin de se débarrasser de ces obligations papier qui se détériorent rapidement. Il y a clairement un avantage à être le premier à s’en débarrasser avant que la panique ne s’installe.

Bien entendu, les conséquences de taux beaucoup plus élevés n’affecteront pas uniquement les prêteurs et les emprunteurs. Cela affectera le marché des produits dérivés équivalent à 1.500.000 milliards de dollars puisqu’il est intrinsèquement lié aux taux d’intérêt et une fois qu’ils augmenteront, la plupart des produits dérivés deviendront totalement sans valeur. Et c’est un problème d’une telle ampleur que même l’utilisation de l’hélicoptère monétaire n’y changera rien.

Cela nous ramène au risque. Comme je l’ ai expliqué à de maintes reprises, le risque économique, financier et géopolitique n’ont jamais été aussi importants de toute l’histoire qu’aujourd’hui. Espérons que le pire scénario ne se concrétise pas, car si tel était le cas, la vie sur Terre changerait radicalement et pour longtemps. N’oublions pas que nous vivons dans la plus grosse bulle depuis 100 ans, et la fin de cette histoire est susceptible de nous amener vers la plus grande implosion économique et financière mondiale de toute l’histoire.

Quelle que soit l’issue de la crise dans laquelle va se retrouver le monde dans les années à venir, il est absolument essentiel de protéger son patrimoine contre ces risques. L’or comme l’argent sont l’assurance la plus parfaite pour autant qu’il s’agisse de leur forme physique stockée en dehors du système financier. Car l’or a survécu à toutes les crises de l’histoire tout en conservant toujours son pouvoir d’achat, quelles que soient les circonstances.

Source: kingworldnews

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
19 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cool Pepere
Cool Pepere
4 années plus tôt

Egon, tout le monde le critique, mais tout le monde le lit!!! c’est un peu comme les histoires de fantomes, personne n’y croit mais il est hors de question de passer la nuit dans une maison hantee. La crise, quand elle va vraiment arriver va en surprendre plus d’un! Egon contribue a nous ouvrir les yeux.

Candide
Candide
4 années plus tôt

Aucune info nouvelle. Depuis 2008, “tout va s’effondrer dans les prochaines semaines”. Maintenant c’est: “Dans les 12 à 18 prochains mois…”. Bref, il ne sait rien de plus qu’un lecteur moyen lisant Jovanovic, JPChavalier ou Delamarche. RDV dans une semaine pour un autre graphique “terrifiant”.

samuel
samuel
4 années plus tôt

” Dans les 12 à 18 prochains mois, il y aura deux forces qui tireront les rendements dans des sens opposés.”

Le futur est déjà là dans les premiers ravages, comme dans une guerre économique.

Bryan Lacasse
4 années plus tôt

La fin toujours la fin ….toujours pour bientot

mji
mji
4 années plus tôt

mdr c’est vrai ce qu’il dit mais si les dettes sont dévalué face à l’or , l’economie repartira mais les pauvres seront tondu gravement !!! donc faut savoir prendre ses distance vis à vis de ce système qui est basé que sur la confiance!!! mais les taux négatifs remettrons de l’ordre par chaos généralisé !!!

noel
noel
4 années plus tôt

Tien ,je détiens de l’or physique dans une banque dans un de ses coffres, suis-je tranquille en cas de banqueroute ?

Suzanna
Suzanna
4 années plus tôt
Reply to  noel

Vous possédiez de l’or, vous pourrez rectifier mon affirmation que lorsque vous l’aurez récupéré.

Si vous ne pouvez ni le voir, ni le toucher, alors vous n’en avez pas.

Le meilleur gardien, c’est vous.

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/09/27/la-disparition-des-lingots-d-or-a-la-banque-restera-un-mystere,1156954.php
http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/09/02/pau-nouvelle-affaire-de-disparition-d-or-dans-un-coffre-de-la-societe-generale,1208390.php

Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
4 années plus tôt
Reply to  noel

On sera bien montés avec cet or issu de l’esclavagisme minier mondial entretenu par les Maîtres de l’Empire.

A mon avis, mieux vaut avoir dix ares de potager, savoir faire de la tomate du semis à la plantation en passant par le repiquage, et tout le reste au potager, ce que finalement trés peu de gens savent faire et VOUDRONT faire….

Suzanna
Suzanna
4 années plus tôt
Reply to  Jean-Baptiste

Mais l’un n’empêche pas l’autre ^_^

Stephane Parent
4 années plus tôt

C est rigolo la conclusion est toujours, achetez de l or..ca fais limite pas credible a force.

Pascal Salomé
Pascal Salomé
4 années plus tôt

Cet homme a de l’or et son intérêt est que vous en achetiez aussi pour faire monter le cours….

Jean-Philippe Beaucher
4 années plus tôt

On est toujours étonné de la résilience des systèmes, et surpris de la brutalité de leur effondrement. Imminent, semble t’il.

Walter White
4 années plus tôt

Je cite ici : “Mais comme je l’ai déjà expliqué à maintes reprises, vous ne pouvez ni créer une stabilité économique, ni de richesse par de l’impression monétaire pas plus qu’en augmentant le fardeau de la dette”. Et j’aurais tendance à dire en fin de phrase : sauf si cette argent créé ex-nihilo est distribué au peuple sous forme de don, un argent créé du néant sans taux d’intérêt par l’état sous forme de RBI ou salaire à vie. Si les gens ne se soucis pas de gagner de l’argent pour survivre dans un métier qu’ils n’aiment pas, alors ils… Read more »

Suzanna
Suzanna
4 années plus tôt
Reply to  Walter White

C’est l’exacte opposée qu’on nous réserve.

Nous sommes des esclaves pour ceux qui controlent ce bout de caillou appelé terre.

La propriété ?
Il l’a feront disparaitre, un esclave ne doit rien posséder.

La sérénité ?
Jamais, nous maintenir dans la peur constante est le meilleur moyen d’orienter et de controler les esclaves.

Procréer ?
Leur principal cible, on nous stérilise par tous les moyens, la dépopulation comme le disait Bill Gates, le généreux milliardaire qui vaccine/stérilise les populations aux 4 coins du monde.

Complotisme hier, faits avérés aujourd’hui, suffit de chercher.

Zeitgeist
Zeitgeist
4 années plus tôt
Reply to  Suzanna

+ 1’000’000’000 😉

Bien dit !

19
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x