Grèce, Japon… les dettes ne pourront pas être remboursées

global-debtQue ce soit en Grèce, ou au Japon, il ne faut pas se leurrer. L’annulation de ces dettes, et les politiques doivent en prendre conscience, est inéluctable.

À la fin de l’année 2015, la dette publique de la Grèce atteignait 176% du PIB, tandis que le ratio d’endettement du Japon s’élevait à 248%. Jamais ces deux Etats ne seront en mesure de rembourser tout ce qu’ils doivent.

Une annulation et une monétisation de leurs dettes apparaissent donc inévitables, ce qui en ferait des pays pour ainsi dire précurseurs sur le plan mondial. À l’heure où le total des dettes publiques et privées à travers le monde atteint 215% du PIB global, et ne cesse d’augmenter, les outils dont dépend le salut de la Grèce et du Japon sont quasi-certainement voués à être également utilisés dans d’autres régions.

Diminuer, mais pas annuler

Depuis 2010, les discussions publiques autour de la dette grecque sont passées par intermittence du statut de pur fantasme à celui de réalité de plus en plus concrète. Le programme de sauvetage de la Grèce initié cette année-là considérait qu’une diminution du ratio de la dette était possible sans avoir à mettre en oeuvre quelque annulation de dettes privées.

Après une restructuration considérable des dettes détenues par le secteur privé en 2011, il était prévu que ce ratio atteigne 124% d’ici 2020, objectif que le Fonds monétaire international (FMI) considérait réaliste, malgré la « probabilité peu élevée » d’y parvenir. Désormais, le FMI considère comme possible un ratio de dette de 173% d’ici 2020, mais seulement à condition que les créanciers publics européens de la Grèce consentent à un important nouvel allégement de la dette.

Source: lesechos

15 commentaires

  1. On disait la même chose pour la Corée du Sud, la Thaïlande, Indonésie etc lors de la crise de 1997, tous ces pays ont remboursés leurs dettes, certains avec des années d’avance.
    le FMi ne c’est pas ému outre mesure des sacrifices demandés à ces populations, les gouvernements de ces pays ont administré ces véritables potions amères à leurs populations.
    Le japon n’a encore rien fait du tout pour remédier au problème et la Grèce fait semblant de reformer .

  2. Bientôt la france 33000 de dette par français plus environ 64 milliards de la sncf plus edf autant et areva idem mes amis l état nous a endetté pour 20 siècles de notre descendance

    1. alain il ne faut pas nous prendre pour des truffes . Posez vous surtout la question comment réglé se problème .Pour nous on s’y attaqueet il serait sain de se multiplier par milliers pour changer . Merci cordialement

  3. Je propose la même règle pour tout le monde……tu empreintes, tu fais la java et surtout tu ne rembourse rien…elle est pas belle la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page