Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Liliane Held-Khawam: les dettes ont explosé depuis les subprimes…
 

impression-planche-a-billetsMi 2007. Crise américaine dite des Subprimes.

Cette crise due à l’endettement hypothécaire de ménages américains à faible revenu a mis le monde planétaire dans un chaos financier, économique, social et sociétal dont les portées ne sont pas encore clairement établies.

Le fait est que les Etats et les banques centrales ont dû mettre la main à la poche pour racheter aux banques commerciales des actifs américains pourris et ce au prix avant crise.

Voici un graphique qui évalue à 8’310,5954 milliards de dollars l’ensemble des créances détenues par les banques américaines au moment où la crise des subprimes éclatait, soit au milieu de 2007.

Vous seriez peut-être surpris de découvrir que 9 ans plus tard, l’endettement a augmenté de  45,3%!

Cette explosion de l’endettement des agents économiques est très important car:

  • Elle a servi à nourrir le Système local. Mais dans le cas des Etats-Unis, elle a certainement permis aux multinationales américaines de renforcer leur conquête économico-financière de la planète.
  • Elle a servi à accroître d’autant les bilans des banques commerciales.
  • Elle a permis la concentration des capitaux. En effet, avec la disparition de certains agents bancaires et financiers ces sommes folles ont tendance à se concentrer aux mains de groupes toujours plus restreints.
  • Elle a servi à augmenter la masse monétaire au moins d’autant. Il est bon de rappeler que grâce à un transfert de droit régalien de création monétaire, les banques commerciales peuvent créer de la monnaie sur la base des dettes contractées par leurs clients. En échange, les titres de propriété concernant sont gagés et les banques en sont potentielles propriétaires….
  • A servi à financer l’explosion de la valeur boursière par exemple du S&P (indice boursier des 500 titres phares)

Cet indice était en juin 2007 à 1’550 USD et est actuellement à 2’068. Il a pris 33,5% de plus-value!

Si nous prenions sa valeur de septembre 2011 à Francfort, au moment où les 5 grandes banques centrales ont pris la décision de racheter tous les titres contre du cash, il tournait entre 1000 et 1100USD. Il a donc quasiment doublé depuis grâce aux politiques monétaires des banquiers centraux…

  • A servi à financer l’endettement des multinationales.  Un graphique valant mieux que les discours…. Ci-dessous l’évolution de l’endettement dit des Corporate…

ballooning-corporate-debt

The « Crazy Growth In Corporate Debt » Is Finally Noticed: Bloomberg Issues Stark Warning

  • A servi à compenser les déficits de la plateforme des échanges de la bourse de New York. Il y manque actuellement dans les 150 milliards de USD! (cf graphique du bas où les déficits de la balance sont en rouge et en bleu l’évolution de la valeur du S&P)

NYSE-investor-credit-SPX-since-1980

  • A permis aux Multinationales ou Corporates de se constituer des coussins impressionnants de liquidités à l’abri des pays qui devront sauver leurs banques avec l’argent des déposants. Ils ont été grandement aidés par des banquiers centraux qui leur paient des intérêts chaque année pour financer leurs crédits. En effet, la magie des taux d’intérêt négatifs est de payer les débiteurs pour les remercier de leur endettement…

Rappelons ici les 1400 milliards de dollars appartenant à 50 compagnies américaines qui dorment dans les paradis fiscaux…

En conclusion, nous pouvons relever que les compagnies américaines avec les banques commerciales en tête ont connu une croissance extraordinaire depuis la crise des subprimes. Impressionnant! Elles sont les gagnantes incontestées de la crise.

Tout aussi impressionnant est l’envol des masses d’endettement accumulées qui soutiennent cette « économie » d’un nouveau genre. le concept de la croissance par endettement est poussé ici à son paroxysme.

Qui est le garant final de cette bulle géante? Le peuple? Aux dernières nouvelles, le peuple américain serait largement épuisé avec 95 millions d’américains hors de la population active!!! Et si l’on ajoute aux 95 millions ceux sont officiellement déclarés au chômage, il y a plus de 102 millions d’américains qui sont actuellement sans emploi.

Ci-dessous, le graphique partagé généreusement par la Réserve Fédérale de Saint Louis sur le nombre d’américains âges de 16 ans et +, en dehors de la population active au 31 Mai 2016: 94,708 millions

Cette croissance magique des Corporates américaines est donc artificielle et fort discutable quant à sa légitimité.

En résumé, plus personne ne semble être en mesure de garantir les effets de la politique monétaire facile et des conséquences du droit régalien de création monétaire offert aux banquiers

Le pire est à venir sauf…miracle !

Source: lilianeheldkhawam.wordpress.com

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x