Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: Pire rapport sur l’emploi depuis 6 ans. Plus de 102 millions d’américains sont sans emploi

man-being-firedC’est exactement ce qu’on attendait voir arriver.

Vendredi 03 Juin 2016, le département du travail américain (the Bureau of Labor Statistics) a annoncé que l’économie américaine avait crée seulement 38.000 emplois sur le mois de mai. C’était bien en deçà des 158.000 emplois anticipés par les analystes, et également inférieur à ce qui est nécessaire pour suivre le rythme de la croissance démographique.

En outre, le nombre d’emplois créés sur le mois d’Avril a été revu à la baisse de 37.000 et ceux créés sur le mois de Mars ont été revus à la baisse de 22.000. Si on fait la synthèse, les chiffres des deux mois précédents ont été revus à la baisse de 59.000 au total. Pour être honnête, c’est le pire rapport sur l’emploi publié depuis près de 6 ans, et le consensus à Wall Street a montré que c’était un véritable désastre.

Le plus drôle dans cette histoire, c’est que l’administration Obama affirme que le taux de chômage a continué de baisser sur le mois de mai. Presque chaque mois depuis l’arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche, un grand nombre d’Américains qui étaient au chômage depuis une très longue période sont passés de la catégorie « chômage » à la catégorie « en dehors de la population active ». Cet artifice comptable a engendré une baisse constante et régulière du taux de chômage depuis l’arrivée d’Obama il y a environ 7 ans et demi, même si le pourcentage de la population active n’a quasiment pas varié depuis les pires moments de la dernière récession.

Le département du travail américain affirme que le nombre d’Américains se trouvant « en dehors dans la population active » a augmenté de 664.000 sur le seul mois de mai par rapport au mois d’Avril. Ce chiffre est tout simplement hallucinant. Le taux de participation à la population active est quant à lui revenu à 62,6 % maintenant, et il stagne juste au-dessus de son plus faible niveau atteint il y a 38 ans, en Novembre 1978.

De plus, lorsque vous ajoutez le nombre d’américains déclarés « officiellement au chômage » (7,436 millions), au nombre d’américains âgés de 16 et plus, sans emploi et et qui sont déplacés comptablement dans la catégorie « en dehors de la population active » (94,708 millions, ce qui représente un record historique), vous obtenez un total effarant de 102,144 millions d’Américains se trouvant sans emploi actuellement.

Tout ceci est très très inquiétant.

Jusqu’à présent, en 2016, trois membres de ma propre famille ont perdu leur emploi.

Selon Challenger, Gray & Christmas, les entreprises américaines ont annoncé 65.141 suppressions d’emplois au cours du mois d’Avril, ce qui représente une augmentation de 35 % par rapport au mois précédent. Et jusqu’à présent, cette année, les annonces de licenciements sont en hausse de 24 % par rapport à la même période de l’année 2015.

C’était seulement une question de temps avant que ces licenciements commencent à se matérialiser dans les chiffres officiels de l’emploi américain, et je suis convaincu que cette tendance va s’accélérer dans les mois à venir.

Et voici de nouveaux chiffres que vous devez absolument examiner…

    obama-yes-we-can

  • Depuis que Barack Obama est arrivé à la Maison Blanche, 14.179.000 d’Américains ont quitté « le marché du travail » et donc la population active, selon le département du travail américain (the Bureau of Labor Statistics).

Pas la peine de vous expliquer que la communauté financière est plutôt horrifiée par l’ensemble de ces nouvelles. Ils s’attendaient à un meilleur rapport sur l’emploi, et beaucoup d’entre eux ne cachent pas leur déception. Voici un exemple tiré du Wall Street Journal

« Ce rapport sur l’emploi est un raté sans équivoque », a déclaré Curt Long, économiste en chef à l’Association nationale des coopératives de crédit fédérale, notant que « le taux de chômage avait baissé », mais pour une mauvaise raison du fait que le taux de participation à la population active avait baissé pour le second mois consécutif. « 


Et voici un autre exemple qui vient de David Donabedian, responsable en chef de l’investissement chez Atlantic Trust Private Wealth Management…

 » Nous n’arrivons pas à trouver la moindre petite nouvelle positive dans le rapport sur l’emploi d’aujourd’hui. Si nous étions à la recherche de signes de vigueur dans ce rapport, eh bien, il n’y a rien qu’on puisse prendre en considération là-dedans ».

Mais bien sûr, les médias de masse font tout ce qu’ils peuvent pour rendre ces chiffres positifs. Par exemple, CNN vient de publier un article hilarant intitulé « l’économie américaine est plus forte que ce mauvais rapport sur l’emploi ».

Et la Maison Blanche insiste sur le fait que ce dernier rapport sur l’emploi n’est pas vraiment un gros problème

Josh EarnestLa Maison Blanche n’a pas trop été déçu du nombre d’Américains se trouvant sans emploi ou sous-employés.

« ici à la Maison Blanche depuis plus de sept ans, je réagis aux chiffres sur l’emploi, et ce qui est vrai aujourd’hui était vrai dans le passé, c’est à dire que nous ne nous emballons pas lorsque les chiffres sur l’emploi sont meilleurs que prévu et inversement nous ne dramatisons pas la situation lorsqu’il sont moins bons que prévu « , a déclaré Josh Earnest, le porte-parole du président Barack à la Maison Blanche, sur CNBC.

Mais bien entendu, la vérité est que cette nouvelle est un événement majeur. Cela confirme clairement que l’économie américaine est entrée en récession.

Depuis des mois, j’ai publié des articles montrant que tous les autres indicateurs signalaient clairement qu’une nouvelle crise économique avait déjà commencé.

Mais les chiffres de l’emploi n’avaient pas encore été impactés jusqu’à présent. L’emploi est généralement considéré comme étant un « indicateur retardé », ce qui signifie que ce n’est pas avec celui-là qu’il faut s’attendre à voir apparaître les signes d’une récession. Cependant, les chiffres officiels du chômage reflètent inévitablement un ralentissement économique à terme, et c’est ce que nous commençons à voir maintenant.

Ce que cela induit, c’est qu’il vous reste probablement encore moins de temps que vous ne le pensez pour vous préparer à ce qui va arriver.

Michael & Meranda Snyder: Leurs conseils pour savoir comment se préparer

L’économie américaine est déjà entrée dans les premières phases de la prochaine grande crise économique, et la plupart de la population sera totalement prise au dépourvu et risque de souffrir énormément.

Si nos dirigeants avaient pris de meilleures décisions depuis la dernière crise, les choses auraient pu tourner différemment. Mais au lieu de cela, ils n’ont rien changé à leurs habitudes, et maintenant nous allons récolter ce qu’ils ont semé.

Source: theeconomiccollapseblog

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Marc Chivrac
Membre

les robots vont prendre tous nos emplois et pour les milliards qui crèvent la dalle une bonne guerre pour installer le nouvel ordre mondial illuminati

Bertier
Invité
Bertier

Cet article est trompeur: il intègre les retraités, et les étudiants, en laissant penser que Ce seraient des chômeurs!
Oui, il y a bien un tiers de là population US retraités ou étudiants…
Le seul chiffre exact concernant l’emploi, c’est le nombre de gens à la soupe populaire:43 millions de personnes environ.

Bertier
Invité
Bertier

Cet article est trompeur et faux: il intègre les retraités, et les étudiants!
Oui, il y a bien un tiers de là population US retraités ou étudiants…
Le seul choffre exact, c’est le nombre de gens à la soupe populaire:43 millions de personnes environ.

Rollandin
Invité
Rollandin

Pays de référence …

Christophe Morestin
Invité

ahahahahaaaaaaahahahahhaha………xptdr

Jacques Serre
Invité

bientot ce serra pire avec tout les robots qui vont les remplacez

Pirlouit Johan
Invité

Chronique de l’échec annoncé

Pag
Membre
Pag

Mmmh… 1/3 de la population, c’est quand même un peu beaucoup, non ? La semaine prochaine on nous annoncera 200 millions… Ok ils mentent comme ils respirent sur leurs chiffres, mais 102 millions ça me parait légèrement exagéré. Mais enfin, tout est possible.

Thaurus
Invité
Thaurus

Ces chiffres sont connu et suivi depuis longtemps… mais pour des raisons que vous devinez ce ne sont pas ceux qui sont cité … quand ils annoncent le taux de chômeurs ils ne parlent que des chômeurs inscrit et indemnisés…comme en France! Quand vous n’êtes plus indemnisé vous ne vous inscrivez plus au chômage! D’autres part 20% des familles américaine n’ont aucun membre qui travaille… cela corrobore les chiffres de l’article! 42 millions d’américains font tout les matin la queue à la banque alimentaire… quelqu’un qui fait la queue représente souvent une famille!

Pacquito Serada
Membre

Ce sont les chiffres officiels de la FED, donc merci de revenir quand vous lirez réellement les articles au lieu de continuer à vivre dans le déni…

Temudjin
Invité
Temudjin

Ces chiffres sont exacts de même que 50 millions d’Américains vivent grâce aux coupons repas distribués par l’Etat.

EndSyst
Invité
EndSyst

Non ce sont les vrais chiffres, beaucoup vivent dans leurs voitures chose qu’on n’a pas le droit de faire en France.

Filibert
Invité

Je croyais le taux de chômage à 25%, mais 102 millions sur 200 millions d’actifs potentiels (si on retire enfants et retraités sur les 360 millions), on est à 50% de chômeurs !

Pacquito Serada
Membre

Les personnes agées sur la courbe des ages représentent moins de 30% de la population. Nombreux aux USA ceux qui ont un emploi à temps partiel. Donc nier des chiffres officiels est le meilleur moyen de se retrouver comme un âne devant le fait accomplit…

Jean DeAss
Invité

Quand les USA toussent,, le monde s enrhume …..