Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Brexit: Standard & Poor’s abaisse la note de l’Union européenne à AA
 

jean-claude-junckerAvec la sortie du Royaume-Uni des 28, c’est toute l’Union européenne qui est sanctionnée. L’agence de notation Standard & Poor’s a dégradé d’un cran la note de la dette long terme de l’UE, jeudi 30 juin, justifiant sa décision par les incertitudes consécutives au vote britannique de sortie de l’UE.

“Après la décision des électeurs britanniques de quitter l’UE suite au référendum du 23 juin, nous avons réévalué notre analyse sur la cohésion au sein de l’UE, que nous considérons aujourd’hui comme un facteur neutre plutôt que positif dans la notation” de cet ensemble, indique l’agence dans un communiqué.

Selon ce communiqué, S&P a abaissé la note de l’UE de AA+ à AA, avec une perspective stable, ce qui signifie que l’agence estime qu’une dégradation supplémentaire ne sera pas nécessaire à moyen terme.

La note relativement élevée de l’Union européenne “signifie que nous estimons que les Etats membres vont s’acquiter” de leurs obligations budgétaires envers l’UE, a ajouté l’agence.

Une “perspective négative” pour le Royaume-Uni

Les sanctions des agences de notation sont tombées quatre jours après le Brexit, le 27 juin, lorsque la note du Royaume-Uni avait été revue à la baisse par Standard and Poor’s puis Fitch.

Pour Standard and Poor’s, la note de la dette britannique était passée de “AAA”, la meilleure possible, à “AA”, deux crans en-dessous. L’agence citait “l’incertitude” qu’a générée l’issue du référendum, et anticipé “un contexte politique moins prévisible, moins stable et moins efficace” dans les mois à venir.

Fitch avait quant à elle fait passer la note du pays de AA+ à AA avec perspective négative, impliquant qu’elle pourrait être encore abaissée dans les prochains mois.

En 2016, l’Allemagne, la France et l’Angleterre ont contribué respectivement à hauteur de 21%, 16% et 13% au budget total de l’organisation européenne.

Source: huffingtonpost

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Hervé Godefroy
4 années plus tôt

quelle gueule alors il joue un sketch

Captaine Zizou
4 années plus tôt

De toute facon tt le monde c tres bien que l amerique et l europe ne paierons j amais leur dette c pour sa qu il font d guerre partout pour ne pas payer les dette qu il doive tt le monde le sait

Franck
4 années plus tôt

La bulle des dettes souveraines est sur le point d’imploser, alors tous aux abris, et surtout, ne laissez rien sur les livrets et autres placements d’Etat, le moins possible sur votre compte bancaire si votre banque est systémique, parce que ce sont celles là qui sauteront en premier…

Thierry Hortigue
4 années plus tôt

A titre tout à fait personnel, il y a bien longtemps que j’ai dégradé la noté de S&P à moins que rien.

Roland Smets
4 années plus tôt

ce n’est quand même pas bon … l’union européenne prend trop de risques, surtout la BCE. on ne tient pas assez compte du risque d’effet dominos

Megeve Mike Beaudet
4 années plus tôt

Dette… Grecque !

Art Capitolo
4 années plus tôt

Moui moui moui…; ils savent plus quoi faire comme épouvantail. Et la note des usa on en parle ? Tout ça c’est du flan…. y a pas un pays au monde qui soit solvable. Si le fed ne filait pas de l’argent aux banques US pour qu’elles rachetent leurs propres actions…ca serait la cata…

Franck
4 années plus tôt
Reply to  Art Capitolo

A priori, vous n’avez rien compris à ce qui se passe. Les Banques centrales soldent leurs positions, c’est à dire revendent les actions des banques et des assureurs qui se rachètent massivement. Cela va produire un assèchement des liquidités en surnombre, et donc un tassement, et des bulles, et des investissements. Les banques les plus faibles qui ne survivent qu’avec une émission massive de titres sont donc et dans ce cas les plus vulnérables. Car en ayant des taux négatifs sur nombre de leurs positions, et une exposition importante sur les produits dérivés dont les défauts s’amplifient, la faillite les… Read more »

8
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x