En Suisse, 2% de la population possèdent autant que les 98% restants

richeL’Union syndicale suisse préconise davantage de réductions de primes.

Les quelque 2% les plus riches de la population suisse possèdent autant que les 98% restants, selon l’Union syndicale suisse. L’USS demande plus de réductions de primes et une correction de la baisse des impôts pour les riches et les entreprises.

La politique concernant les salaires et la fortune s’est développée dans une direction inquiétante, remarque l’Union syndicale suisse, qui a présenté mardi à Berne son rapport de répartition de juillet 2016.

Impôts

Si les bas revenus ont connu des améliorations tout à fait remarquables, également comparés à ceux d’autres pays, les impôts et les charges ont entravé cette progression.

Et parallèlement, les salaires les plus élevés ont profité de fortes baisses d’impôts: les prélèvements sur les hauts salaires ont passé de 37% en l’an 2000 à 32% actuellement.

La politique fiscale et des redevances est jugée «antisociale» par l’Union syndicale suisse. D’après Daniel Lampart, son économiste en chef, la charge fiscale est même dégressive plutôt que progressive, si l’on tient compte du fait que les plus riches résident dans des cantons où les impôts sont très bas.

Lire la suite sur tdg

3 commentaires

  1. La suisse c’est pour les riches! 30% de la population ne paie pas d’impôts, donc ils vivent en partie ou totalement des aides sociales ponctionnées sur les impôts des classes dîtes moyennes.

  2. Tant que le monde ne comprendra pas l’impérieuse nécessité de limiter la taille des entreprises et des grandes fortunes, une poignée de cinglés s’accapareront absolument toutes les richesses aux détriments des plus faibles…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page