Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
France Télévisions prévoit de supprimer 500 postes
 

france-televisionFrance Télévisions a annoncé mercredi prévoir un plan d’économies dans le cadre de son contrat d’objectifs et de moyens (COM) pour 2016-2020, qui passera par la suppression nette de 500 postes.

France Télévisions a annoncé mercredi qu’il prévoyait une suppression nette de 500 postes sur la période 2016-2020, dans le cadre d’un nouveau plan d’économies comprenant le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux.

Le groupe, en déficit en 2014 et en 2015, a indiqué avoir présenté un plan stratégique dans le cadre de la discussion sur son contrat d’objectifs et de moyens (COM) 2016-2020, approuvé par l’État, notamment “dans les domaines de la création, de l’information et du développement numérique”.

“Cet arbitrage permet le retour à l’équilibre, tous les ans, du résultat d’exploitation et du résultat net de France Télévisions jusqu’en 2020. Il garantit l’équilibre social et financier de l’entreprise”, selon le groupe. “La solution retenue passe par un plan d’économies structurel et de nouvelles ressources publiques ainsi que de nouvelles ressources commerciales notamment le parrainage”, poursuit France Télévisions.

Les économies, qui “amèneraient au non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux”, soit 500 non-remplacements sur 1.000 départs prévus, “prennent en compte la pyramide des âges de l’entreprise et l’évolution de ses activités avec l’arrivée du numérique”.

Un plan d’économies de 70 millions d’euros ?

“Cet objectif de maîtrise des effectifs permettra néanmoins le recrutement d’environ 500 personnes sur les prochaines années”, souligne le groupe. France Télévisions employait en 2015 environ 9.750 équivalents temps plein.

Selon un communiqué de la CGT du groupe, le plan d’économies s’élève à 70 millions d’euros, “dont 50 millions sur la masse salariale via le non-remplacement de 500 départs à la retraite, soit un sur deux”.

Depuis la nouvelle formule de France 4, la chaîne a perdu la moitié de ses recettes publicitaires

Comme le rapporte le Canard Enchaîné, Une note de Bercy estime qu’il y a 1 222 postes en trop chez France Télévisions

Selon la CGT, avec ce nouveau plan d’économies, ajouté à celui du précédent COM (2012-2015), la baisse d’effectifs dans le groupe entre 2012 et 2020 s’élèverait à 1.250 équivalents temps plein, soit 12,5% des effectifs.

Ce projet de COM doit encore être approuvé en conseil d’administration, transmis au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), et obtenir l’aval du Parlement.

Source: challenges

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
winston.tatcher
winston.tatcher
4 années plus tôt

nous ne verrons aucune différence…vu l’indigence des programmes , le très bas niveau des “informations” (plutôt les “nouvelles du jour”)…

Sebastien Juniet
4 années plus tôt

Le TAFTA n’y est pas pour rien.
TOUS les services publics VONT disparaître. Parce que sinon, L’ETA devra donner les mêmes moyens financiers et mobiliers aux concurrents ALORS ce n’est que le début qui a déjà commencé.
En restant au sein de l’UE on est pas sortie de l’auberge.

Philippe Drenntel
4 années plus tôt

Bonne idée. Avec les grèves que ça va générer, ils laissent le privé gérer à 100% la com. des élections. “Les gens voteront comme on leur dira” et c’est le privé qui va leur dire… Top !!!

Sasha Iliev
4 années plus tôt

Sert a rien faut viré aumoin la moitié des mito 500 c’est trois foi rien

Alan Vieitez
4 années plus tôt

Seulement ?

Ollantay Tambo
4 années plus tôt

Jetez vos télés et ils fermeront définitivement…
Et vous serez plus intelligent XD

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x