Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le FMI craint un ralentissement économique “dramatique” en Afrique
 

fmiLa croissance de l’Afrique sub-saharienne ne devrait être que de 1,6% cette année, selon les prévisions du FMI. Ce chiffre, résultat notamment de la crise au Nigeria, pourrait avoir une “implication dramatique” dans la région.

Une situation d’urgence. Le FMI a nettement abaissé ce mardi ses prévisions de croissance économique en Afrique sub-saharienne et a mis en garde contre les “implications dramatiques” de ce ralentissement sur la lutte contre la pauvreté.

L’économie de la région ne devrait plus progresser que de 1,6% cette année, marquant un net recul de 1,4 point par rapport à avril et un ralentissement spectaculaire par rapport à 2015 (3,3%), indique le Fonds dans ses prévisions économiques mondiales. Selon le FMI, cette contre-performance s’explique principalement par la dégringolade du Nigeria, première puissance économique africaine.

Baisse du revenu par habitant

Touché de plein fouet par la chute des cours du pétrole, le pays devrait voir son produit intérieur brut se contracter de 1,8% cette année alors qu’une expansion de 2,3% était encore prévue il y a trois mois.

L’autre poids lourd économique du continent, l’Afrique du Sud, n’échappe que d’un cheveu à une contraction mais devra se contenter d’une quasi-stagnation (+0,1%) cette année. “La réduction de la croissance en Afrique sub-saharienne (…) a une implication dramatique”, affirme le chef économiste du Fonds, Maurice Obstfeld.

“En 2016, la croissance de l’activité régionale ne parviendra pas à atteindre celle de la population, conduisant à une baisse du revenu par habitant”. Selon la Banque mondiale, près de 43% de la population sub-saharienne doit déjà survivre aujourd’hui avec moins de 1,90 dollar par jour.

Source: lexpress

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christine Caillaud
4 années plus tôt

il craint quoi….puisque c’est lui qui décide où foutre le bordel….c a d ….partout

try
try
4 années plus tôt

Que les entreprises occidentales dégagent (militairement, économiquement) de l’Afrique, et tout ira mieux pour eux.

channy
channy
4 années plus tôt

pffff à se demander si certains ici lisent les articles( ou bien savent lire)

@Selon le FMI, cette contre-performance s’explique principalement par la dégringolade du Nigeria, première puissance économique africaine. ”

Donc hormis le Nigeria( très dépendant des cours du pétrole), rien ne changera pour la plupart des autres pays.

Madeleine Philippe
4 années plus tôt

Punaise l’immigration a de l’avenir, c’est la cata !!!!

Dujardin
Dujardin
4 années plus tôt

Ou alors c’est à cause du Brexit 😉

Dujardin
Dujardin
4 années plus tôt

Cela montre et confirme surtout le ralentissement des pays occidentaux qui s’approvisionnent en Afrique…

salaun
salaun
4 années plus tôt

le taux de natalité dans ces pays va t’il suivre la même courbe baissiere???

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x