Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Crise de la dette et renflouement, les statistiques grecques ont-elles été manipulées ?
 

Greek-Stats-manipulatedUn porte-parole de la Commission européenne a expliqué à EurActiv que l’exécutif suit de près le dossier pénal de l’ancien directeur des services statistiques grecs.

La semaine dernière, la Cour suprême grecque a ordonné l’ouverture d’un procès contre Andreas Georgiou, l’ancien directeur de l’agence de statistiques grecque, Elstat, qui aurait gonflé le déficit budgétaire du pays.

Les accusations ont été portées en 2013, après que des employés d’Elstat, créé après le premier renflouement du pays, ont accusé plusieurs dirigeants de l’agence d’avoir artificiellement gonflé les chiffres du déficit budgétaire lors de la demande de sauvetage du pays, en 2009. Andreas Georgiou a récusé ces accusations, qui ont été abandonnées l’an dernier à la suite d’une enquête.

Selon le journal grec Kathimerini, une nouvelle procédure judiciaire aurait néanmoins été lancée au mois de juillet. Le procureur, Xeni Dimitriou, appelle également à l’ouverture de poursuites pénales. La Cour suprême n’a pas encore décidé d’accepter ou de rejeter cette demande.

L’affaire inquiète des représentants de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne, qui avaient accepté sans vérification les données fournies par Elstat.

« La situation est claire. Ce n’est pas un dossier plaisant. La Commission et la BCE suivent cela de près et ont réagi très négativement », a révélé un fonctionnaire haut placé.

Contacté par EurActiv, un porte-parole de la Commission a rappelé que l’exécutif ne fait pas de commentaire sur les procédures judiciaires en cours dans les États membres. Il a par ailleurs fait remarquer que la protection de le pleine indépendance judiciaire de l’autorité statistique hellénique (Elstat) était l’une des étapes mentionnées dans la déclaration de l’Eurogroupe du 13 juillet 2015.

Le porte-parole a également assuré que « d’importants progrès avaient été réalisés afin de renforcer sa gestion et son indépendance ces dernières années ». « La Commission européenne suit la situation de près », a-t-il conclu.

Lire la suite sur euractiv

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Zvez Dana
4 années plus tôt

tt afait denoncé ds le livre de marc roche, jpurnaliste eco au monde, denoncant les malvesrations de GS, et de lelargisssemtn de lunion euroepeenne, a relire

Edouard Bertrand
4 années plus tôt

Quelle question ! Provoquée. Goldman Sax puis fmi et banques allemandes etc

le flem
le flem
4 années plus tôt

et goldnam sachs on n’en parle pas ?

Virgile Schmit
4 années plus tôt

Il n’y a pas de crise grecque, mais un hold-up à l’échelle d’un pays, un raquette organisé par la mafia, en particulier la Sachs qui a aidé à falsifier les comptes du pays pour les faire rentrer dans l’euro.
C’est de la haute trahison à tous les échelons, et niveau criminalité, le cartel de la drogue ou du trafic d’humain sont des petites frappes qui jouent avec leur crotte de nez.

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x