Le Gabon est au bord de l’effondrement

gabon-flagLa crise actuelle est surtout un ras-le-bol contre un État qui s’est ingénié à manipuler la démocratie et à en bloquer le développement.

La crise actuelle est surtout un ras-le-bol contre un État qui s’est ingénié à manipuler la démocratie et à en bloquer le développement.

Arès presque 60 ans d’indépendance marquée par un coup d’État (1964) et deux insurrections populaires (1990 et 2009), le Gabon traverse aujourd’hui la plus grave crise de son histoire. Il s’agit d’une crise postélectorale qui était prévisible si l’on tient compte notamment de l’évolution du contexte sociopolitique, de l’importante mutation démographique – aujourd’hui, les mariages mixtes sont nettement plus nombreux que ceux intra-ethniques – et du mode de gouvernance dictatorial à l’œuvre dans ce pays depuis longtemps.

Le FMI inquiet de « la forte dégradation » des économies d’Afrique centrale

Les revenus du tourisme en Afrique plombés par la chute des monnaies locales

Car comment comprendre autrement qu’un pays considéré sur le plan de ses revenus comme un émirat pétrolier africain ne soit jamais parvenu à prendre le train du développement économique et social? La crise actuelle n’est pas la conséquence d’une simple fraude électorale, mais aussi et surtout du ras-le-bol contre un État qui s’est ingénié à manipuler la démocratie et à en bloquer le développement.

Lire la suite sur slateafrique

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page