Simone Wapler: Deutsche Bank: La nouvelle crise de l’euro commence

deutsche-bankDeutsche Bank entrainera le système financier dans son naufrage. Il faut s’y préparer maintenant : la fin de l’euro est probable.

Se préparer au pire tout en espérant le meilleur, telle a toujours été notre devise. Le pire semble se matérialiser sous nos yeux : Deutsche Bank (DB) coule, Commerzbank prend l’eau. Les assureurs agrippent une bouée de sauvetage législative pour ne pas mourir asphyxiés par les taux bas ou noyés par une remontée des taux.

DB, le monstre teuton des produits dérivés sombre. Bien sûr, son président John Cryan indique ce matin dans le magazine Bild que tout va bien. (Si vous voulez vraiment lire l’actualité autrement, je vous conseille L’histoire de la désinformation de Vladimir Volkoff et La Langue des médias : Destruction du langage et fabrication du consentement d’Ingrid Rocrieux).

Deutsche Bank a émis des obligations CoCo. Ce sont des obligations dont le remboursement est soumis à certaines conditions, notamment de fonds propres de la banque. Le cours de ces obligations s’est effondré.

160928_lca_deutsche-bank

Mais quittons les banques allemandes pour une autre épave en devenir, l’assurance-vie en euro. Comme nous le répétons inlassablement depuis deux ans, les assureurs ne peuvent pas supporter indéfiniment des taux nuls ou négatifs.

Mais personne, ni même les assureurs, ne peut supporter une hausse des taux.

Donc comment faire ? Vite, fabriquons une loi ! La Loi Sapin 2 contient donc des dispositions pour assurer la survie des assureurs qui pourront bloquer les remboursements, et ne seront plus tenus de rembourser l’intégralité du capital versé sur les contrats dits en euro.

Ce que nous prévoyions depuis deux ans fait l’éditorial du jour des Echos. Sombre satisfaction…

160928_lca_echos

Evidemment, cher lecteur fidèle, rien de tout cela ne doit vous surprendre. Vous êtes préparé.

Mais il nous faut désormais préparer l’étape suivante : la fin de l’euro. Deutsche Bank et Commerzbank sont des banques systémiques. Les contribuables allemands ne les sauveront pas. Ils n’ont jamais été convaincus par le fait qu’on pouvait maquiller une crise d’insolvabilité en baissant les taux et en créant de la fausse monnaie pour racheter des obligations pourries.

L’euro n’y survivra pas.

L’Europe n’est pas l’Italie où le nord paie pour le sud.

Inutile de se voiler la face.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Source: la-chronique-agora


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié « Pourquoi la France va faire faillite » (2012), « Comment l’État va faire main basse sur votre argent » (2013), « Pouvez-vous faire confiance à votre banque ? » (2014) et « La fabrique de pauvres » (2015) aux Éditions Ixelles.


               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

13 commentaires

  1. Bon, j’ai déjà donné mon avis sur le bitecoin…
    Des banques systémiques, il y en a d’autres, étrangement pas grand monde parle des banques U.S., sauf pour dire qu’elles mettent des employés au chômage, entre-autre Goldman Sachs.
    Alors, autant il doit être vrai que la position de la Deusche bank doit être des plus difficiles, autant cela peut aussi présager de plus grandes difficultés encore pour ces banques U.S. trop patapoufs pour faire faillite.
    Vous ferais-je remarquer que ces informations surviennent, comme par hasard, juste au moment où des juges de Tonton Sam veulent condamner la Deusche (comme la 2cv) à une énorme amende et, comme c’est, la encore, étrange, juste avant des élections U.S. qui remplacera, certes, leur président, mais aussi le parlement (c’est étrange-bizarre, personne n’en parle de ces élus là).
    Alors, n’y aurait-il pas des poussières qui seraient ainsi cachées sous le tapi Deusche Bank, celles des calamiteuses situations économiques dans le vert paradis U.S.?

    1. Il y a en effet pas mal de chances que les US via le DoJ (departement of justice) et la FED tentent de précipiter la crise en Europe pour cacher la misère chez eux.
      Il leur faut à tout prix éviter que la chute intervienne chez eux avant les élections de novembre pour essayer de faire élire H. Clinton, et ils sont prêts à tout pour cela!

    1. Parce que tous nos dirigeants politiques sont de mèche avec eux voire viennent de leurs rangs!
      j’ai rarement vu des personnes au pouvoir jeter leurs meilleurs amis en prisons surtout lorsqu’ils sont eux même leurs complices…
      Cela n’arrive que lors de spectaculaires retournements de vestes pendant les périodes révolutionnaires car, dans ces cas là, tout est bon pour sauver sa propre peau.

  2. « L’Europe n’est pas l’Italie où le nord paie pour le sud. »

    Ben voyons !!!! CONNERIE

    Attendons sagement de voir comment ils vont sauver cette banque et avec quel pognon…
    Le sang Grec, pour maintenir l’Euro, C’EST CA QUI A PERMIS A L’ELITE ALLEMANDE DE CONTINUER SES PETITES AFFAIRES.
    Donc, c’est le sud qui paie pour le nord, mais avec ses tripes !!!

  3. C’est creux comme dab,
    Rien que l’on ne sache déjâ pour terminer par
    « T’as ben la pétovhe ? Vient j’ai qq hose à te vendre »

  4. Le Gouverneur de la Banque centrale de Grèce Yannis Stournaras prend ses précautions pour « …protéger le pays de tout impact suite à une crise qui engloutirait la Deutsche Bank… »

    « Je ne suis pas inquiet. (mais) Nous avons des outils dans nos mains pour nous protéger de toute évolution défavorable. Mais je ne crois pas que cela arrivera » ce qui n’est pas l’avis du FMI…

    « Le Fonds monétaire international considère la Deutsche Bank comme le plus important risque potentiel pour le système financier, le plus fragile de toutes les banques mondiales. »

    A suivre…

    http://www.apocalypseannoncée.fr

    1. Si ça « rince gratis » pour sauver cette banque, je serai un grec, je serai légèrement énervè… mais alors légèrement…
      Les gars n’ont même plus un pansement dans leurs hostos, les gamins ne bouffent plus qu’un repas par jour, l’hiver les élèves sont obligés de porter leur blouson dans les salles de classes car pas de chauffage, des femmes se prostituent pour un bout de pain…
      Et là vlà le père Noël pour les Boshs qui va se ramener…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page