Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Michael Snyder: La dette mondiale dépasse 300% du PIB de la planète
 

dollarSaviez-vous que chaque homme, femme et enfant sur cette planète détient une dette de plus de 31.000 dollars ? Or, comme près de 3 milliards de ces gens survivent avec moins de 2 dollars par jour, eh bien en réalité, la dette qui vous revient est beaucoup plus importante.

Si nous prenions en compte toute les richesses que l’économie mondiale a produit cette année et que nous l’utilisions pour rembourser la totalité de cette dette, ça ne serait pas encore suffisant. Selon un récent rapport publié par le McKinsey Global Institute et intitulé “Debt and (not much) deleveraging”, le montant total de la dette mondiale est passée de 142.000 milliards de dollars à la fin de l’année 2007 à plus de 230.000 milliards de dollars aujourd’hui, ce qui est superieur à 300% du Pib de la planète (Le PIB mondial est estimé à 73 434 milliards de dollars américains en 2015). Nous sommes assis sur la plus volumineuse montagne de dettes de toute l’histoire, et ces chiffres indiquent clairement que nous sommes dans une situation bien plus grave qu’elle ne l’était juste avant la dernière crise financière.

En ce qui concerne cette dette, beaucoup de gens pointent du doigt les Etats-Unis, et à juste titre. Juste avant la dernière récession, la dette publique américaine était d’environ 9.000 milliards de dollars. Aujourd’hui, elle a franchi la barre des 19.500 milliards de dollars. Mais bien sûr, l’Amérique n’est pas la seule coupable. En fait, le McKinsey Global Institute affirme que les niveaux d’endettement ont augmenté dans toutes les grandes économies au monde depuis 2007. Ce qui suit est un extrait du rapport

Huit ans après l’éclatement de la bulle immobilière qui avait engendré la pire crise financière depuis la Grande Dépression des années 30, la dette n’a fait que continuer de croître. En réalité, au lieu de se désendetter, Chacune des grandes économies au monde a dorénavant un niveau d’endettement par rapport au Pib qui est bien plus élevé qu’il ne l’était en 2007. Au cours de ces années, la dette mondiale a augmenté de 57.000 milliards de dollars, faisant progresser le ratio de la dette par rapport au PIB de 17%. Ce qui engendre de nouveaux risques pour la stabilité financière et peut nuire à la croissance économique mondiale.

Ce qui est surprenant, c’est que c’est en Chine où la dette a augmenté le plus. Croyez-le ou non, la dette totale chinoise est passée de 7.000 milliards de dollars en 2007 à 28.000 milliards de dollars aujourd’hui. Il va sans dire que c’est absolument délirant…

L’homme le plus riche de Chine s’alarme de “la plus grande bulle immobilière de l’histoire”

La dette chinoise a quadruplé depuis 2007. Alimentée par le secteur de l’immobilier et le shadow banking, la dette totale de la Chine a presque quadruplé, passant ainsi de 7.000 milliards de dollars en 2007 à 28.000 milliards de dollars à la mi-2014. A 282% du PIB, la part de la dette chinoise par rapport au Pib mondial, est bien plus importante que peut représenter celle des Etats-Unis ou de l’Allemagne. Trois paramètres sont potentiellement inquiétants: la moitié des prêts sont liés, directement ou indirectement, à la surchauffe du marché immobilier chinois; le système bancaire de l’ombre (comptes bancaires opaques) non réglementé concerne près de la moitié des nouveaux prêts; et la dette de nombreux gouvernements locaux est probablement devenue insoutenable. Cependant, le McKinsey Global Institute (MGI) a calculé que le gouvernement chinois avait la capacité de renflouer le secteur financier si une crise des subprimes devait se développer. Le défi consisterait à contenir l’augmentation de l’endettement future et ainsi, de réduire les risques d’une telle crise, sans mettre un frein à la croissance économique.

Olivier Delamarche: “on estime à 67 millions de logements vides en Chine !”

Tous ces chiffres nous indiquent que les problèmes économiques que nous rencontrons dans la monde ne vont faire qu’empirer à long terme. La période de relative stabilité dont nous profitons tous actuellement a été entretenue par une impression monétaire sans précédent. Quiconque à un cerveau qui fonctionne normalement est en mesure de comprendre que nous faisons face à une bulle financière géante, et lorsqu’elle finira par éclater, cela fera très très mal. Ce qui suit provient du journal canadien quotidien “The Globe and Mail”

earth-bubbleAu début de l’année 2008, l’endettement souverain était plus faible que celui des entreprises, des ménages ou de la dette financière. Aujourd’hui, l’endettement souverain est supérieur à chacun d’entre eux.

“La situation actuelle est bien pire qu’en 2000 ou 2007, et avec des taux d’intérêt proches de zéro, nuls voire négatifs, les banques centrales ont déjà épuisé toutes leurs munitions. De plus, l’endettement total, en particulier celui des gouvernements, est bien plus élevé qu’il ne l’a jamais été”, a déclaré Claus Vogt, un analyste basé à Berlin et co-auteur en 2011 d’un livre intitulé “The Global Debt Trap”.

“Chaque bulle spéculative repose sur une sorte de conte de fées, où ceux qui participent à ces bulles croient qu’il est rationnel d’acheter des actions, des obligations ou des biens immobiliers dont les valorisations sont déjà totalement déconnectées de la réalité, selon M. Vogt. “Lorsque la confiance dans la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne et les institutions similaires commencera à disparaître, il y aura un exode massif hors des marchés d’actions et d’obligations. Je pense que nous sommes très proches de ce moment clé de l’histoire financière”.

Mais pour l’instant, cette bulle sur les marchés financiers continuent de gonfler, gonfler et encore gonfler…

Dow Jones et S&P 500 s’envolent à leurs plus hauts historiques ! Mais comment est-ce possible ?

Marc Faber: Un Gigantesque Krach Boursier de plus de 50%, devient de plus en plus probable.

Les sociétés du secteur de l’internet qui n’existaient même pas il y a dix ans sont maintenant supposées générer des milliards et des milliards de dollars, alors qu’en réalité certaines d’entre elles ne dégagent toujours aucun bénéfice. Et il existe même un nom pour illustrer ce phénomène. “Licorne”, c’est le nom que l’on donne à ces sociétés du secteur de l’internet qui ont des valorisations boursières gigantesques et qui ne dégagent aucun bénéfice…

licorneUn mélange d’idées audacieuses et d’investissements conséquents ont transformé des dizaines de start-up en véritables licornes, à savoir des sociétés ayant des capitalisations boursières d’au moins 1 milliard de dollars sur le marché sans commune mesure avec les profits qu’elles génèrent. Pinterest, le réseau social dédié au partage des images a vu sa valorisation grimper à 11 milliards de dollars. Uber, la société de Ride-hailing vaut maintenant plus de 50 milliards de dollars.

Pendant combien de temps ce jeu va t-il durer encore ?

Et même Wall Street récompense ces entreprises qui perdent d’énormes quantités d’argent trimestre après trimestre. Par exemple, il suffit de vérifier ce qui était arrivé lorsque la chaîne américaine de grands magasins JC Penney avait annoncé qu’elle avait perdu 167 millions de dollars au cours du premier trimestre de 2015…

trader-hysteriqueHourra!!! JC Penney a seulement perdu 167 millions de dollars au premier trimestre 2015. Les escrocs de Wall Street sont ravis car les résultats ont dépassé les attentes. Achetez Achetez Achetez.

Ce que vient de perdre JC Penney une fois de plus amène la perte cumulée depuis 2011 à…. roulement de tambour,…. 3,5 milliards de dollars. Ils n’ont pas eu un trimestre rentable depuis plus de quatre ans. Mais, rassurez vous, tout va bien, la situation va s’inverser bientôt.

Wall Street expliquait qu’il fallait acheter cette action à 42 dollars en 2012 or son niveau actuel est de 9 dollars. Ils vantent la merveilleuse augmentation de 3,4% des ventes comparables. Ils n’expliquent pas que les ventes du premier trimestre de 2016 sont 30% inférieures à ce qu’elles étaient au premier trimestre de l’année 2011.

Ils n’expliquent pas non plus que JC Penney a encore vu sa trésorerie fondre de 274 millions de dollars au cours du premier trimestre. Leurs fonds propres ont chuté d’1 milliard de dollars l’an dernier, alors que sa dette à long terme a augmenté de 500 millions de dollars.
jcpenney

Voilà pourquoi Wall Street est devenue complètement irrationnelle. JC Penney finira par ne plus rien valoir, et pourtant il y a encore des gens là-bas qui déversent d’énormes quantités d’argent dans ce puits financier sans fond.

Malheureusement, le jour où wall Street va se réveiller, cela risque de faire très très mal.

Ce que nous voyons actuellement, c’est la plus grande bulle financière de tous les temps.

Nous assisterons bientôt au plus grand krach financier de toute l’histoire.

Une dette gigantesque de 199.000 milliards dollars de la dette est sur le point de s’effondrer, et les conséquences seront devastatrices pour chacun d’entre nous sur cette planète.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
9 Comment threads
7 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Benjamin Ferdinand MasurelBrian Rogersmichel clercPierre CharlemaineFrederic Collard Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Benjamin Ferdinand Masurel
Invité

À qui devons nous cet argent?

Brian Rogers
Invité

A ce point là ça devient tellement ridicule qu’on peut se demander pourquoi il n’y a pas déjà eu de révolution contre ce système !

michel clerc
Invité
michel clerc

a partir d un certain % d endettement ce n est plus le banquier qui commande

Pierre Charlemaine
Invité

Et si on s’occupait que des elus, les mettre dehors comme en Islande, nous aurions le pouvoir d’effacer cette dette et de recommencer à zéro !

Frederic Collard
Invité
Yves Saner
Invité

H.G Wells a présenté ses théories dans un ouvrage méconnu et dont le titre correspond exactement à la formule maçonnique Ordo ab chao : La Destruction libératrice. Paru en 1914, cet ouvrage raconte l’histoire d’une guerre généralisée aboutissant à la création d’un Etat mondial constitué en 10 blocs (« 10 circonscriptions » selon la formule de l’auteur [42]). C’est dans ce livre – rappelons-le paru en 1914 – que l’on retrouve l’expression « Nouvel ordre mondial » [43]. Par la suite, H.G Wells a récidivé en publiant un livre en 1940 au titre sans équivoque : Le Nouvel ordre mondial… Read more »

ulisiad
Invité
ulisiad

Il faut remercier Pierre Hillard pour son travail titanesque visant à lever le voile sur ce mouvement mondialiste:”Histoire du « Nouvel ordre mondial » par Pierre Hillard Pierre Hillard retrace l’histoire d’un courant idéologique qui imprime sa marque aux actuelles tentatives de regroupement d’Etats au sein de blocs régionaux et tente de les orienter vers une forme de gouvernance mondiale. Son objectif n’est pas de prévenir les conflits, mais d’étendre la puissance financière et commerciale du monde anglo-saxon. Il théorise et revendique le projet d’un « Nouvel ordre mondial » érigé sur les ruines des Etats-nations. Bien sûr, il ne… Read more »

Yannik Vehuiah Hilarion
Invité

Ah bon et on doit à qui cet argent? Aux martiens?

André Touchette
Invité

Bonne question ou va tous cette argent ????????????

moi
Invité
moi

l’argent est créé, il n’existait pas. La banque le crée puis il faut le rembourser à partir de ce moment il disparait dans la comptabilité mais il faut payait des intérêts, cette argent n’existe pas donc il faut encore le créer pour emprunter et ainsi de suite. Suis je clair? Donc personne ne se remplit les poches avec les 230.000 milliards de l’article seulement les intérêts.(les banques ne prêtent pas l’argent de leurs comptes)

Frederic Collard
Invité

tout cet argent est sur les comptes bancaires d’un peu tout le monde

Frederic Collard
Invité

tout l’argent en circulation est en réalité de la dette,supprimer la dette reviendrait à supprimer l’argent et bien entendu le contraire est aussi vrai,c’est ce à quoi nous devons nous attendre.

Jean-Francois Sénéchal
Invité

c est du vol international, crime contre l humanité! de reduire les hommes a l esclavage

Eric Gilles
Invité

Moui…..C’est comme cela depuis 2008. C’est bien de se réveiller.

BusinessBourse B&B
Invité

En 2008, c’était bien moindre.

Eric Gilles
Invité

C’était du même ordre : 1/3