Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
25 Ans du Traité de Maastricht, … 25 Ans de Mensonges et d’Illusions
 

Le 7 février 1992, les représentants des 12 pays de la CEE signaient le traité de Maastricht, qui entrera en vigueur un an et demi plus tard.Ce texte est le saut vers la monnaie unique et la perte de souveraineté monétaire des pays européens qui adopteront l’euro. Ce faisant, il préfigure l’austérité, en imposant des critères de convergence souvent irréalistes.Le traité sera ratifié en France d’extrême justesse, au referendum de septembre 1992, par 51% des voix, après une campagne où le président Mitterrand n’hésita pas à jouer de la corde sensible en mettant en scène sa maladie.

A tous ceux qui doutent de la nécessité de sortir du carcan absurde de l’euro, je recommande la lecture des promesses qui étaient faites à l’époque par le parti socialiste, les centristes ou les ancêtres des Républicains qui soutenaient le projet.L’union monétaire, c’était la garantie de plus de croissance, du plein d’emploi, de plus de prospérité, de moins d’inégalités. Bref, une ‘chance pour la France’. 25 ans plus tard, on voit le résultat : plus de chômage, la récession, et une paupérisation rampante qui touche sans cesse plus de Français.Plus que jamais, il faut se rendre à l’évidence : l’Union européenne, pour mieux broyer les nations, a menti aux peuples et précipite leur perte. La seule solution est de récupérer notre souveraineté nationale, et en premier lieu notre souveraineté monétaire.

Source : By enlfrance Posted 07/02/2017  – Bernard MONOT, Communiqués

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ytrezq
ytrezq
3 années plus tôt

« Ce texte est le saut vers la monnaie unique et la perte de souveraineté monétaire »

La souveraineté monétaire n’a‑t‑elle pas été perdu lors du passage à l’ᴇᴄᴜ ? (même si c’est un signal d’alarme en général : le tournent de la rigueur) voir le ꜱᴍᴇ (fin du crédit productif publique).

On en revient à la mise en place du système de taux de change flottant avec la fin de la convertibilité du dollars en or…

Jérôme
Jérôme
3 années plus tôt

Bon début, mais c’est la fin qui dérape. L’habitude du FN, exposer des réalités puis… rien ! La conclusion est flou et on reste sur sa fin.

Celui qui en parle le mieux de la sortie de l’UE et de l’Euro reste Francois Asselineau de l’UPR

Monot « ratisse large » pour reprendre l’expression, comme Philippot et les autres…

Bizarrement la profession de foi de Mme Le Pen ne parle pas toujours pas de l’article 50…

mji
mji
3 années plus tôt

c’est pas qu’on souhaite pas l’euro mais pas dans les conditions actuelle , il faut un euro fort garantissant aux gens un fort pouvoir d’achat lui même doit être garanti par des réserves or à la BCE 30% au minimum des stocks de chaque pays et les QE doivent cesser par amendement à Bruxelles que JUNKER fait pas ( junk = pourri lol ) on comprend mieux pourquoi et surtout chaque pays doit fabriquer son propre euro et il faut un europrésident élu , donc si cette vision ne marche pas l’euro explosera en un chaos comme à l’époque des… Read more »

saulnier
saulnier
3 années plus tôt

Monot,c’est le conseiller de Marine Le PEN AU FN? Dommage qu’il ne soit pas invité dans les débats …

Toto
Toto
3 années plus tôt

Les trimestre qui arrive est déterminant pour l’avenir des français, il faut nous sortir de là, vous savez quoi votez :-)!!!
Dernière chance de sortir pacifiquement de l’euro et de l’un des mensonges pour nous désendetter

courju
courju
3 années plus tôt

Il y a 25 ans, Philippe de Villiers écrivait « Notre europe sans Maastricht ». Tout ce qui est écrit dans ce livre se passe aujourd’hui, quel qu’en soit le domaine !

Den
Den
3 années plus tôt

Oui

john
john
3 années plus tôt

yes !!!!!!!!