Myret Zaki et Etienne Chouard: « L’État et les banques, 5 ans après, le hold-up continue » – Genève – février 2017

Cinq ans après leur première rencontre, Myret Zaki, rédactrice en chef du magazine économique suisse «Bilan» et Étienne Chouard, professeur, blogueur et militant politique français, se retrouvent pour faire le point sur la situation des relations entretenues entre l’état et les banques.

Dérivés financiers, finance de l’ombre, crash systémique, monnaies (locale, scripturale, pleine), banques centrales, keynésianisme, démocratie, constitution, élections, tirage au sort, sont les sujets qui ont été abordés lors de cette longue discussion.

La seconde partie de la conférence (questions et discussions avec le public) sera publiée prochainement.

Voir les précédentes interventions de Myret Zaki

               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2828911489,2828910288,2364290597″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

5 commentaires

  1. peut etre qu ‘une reflexion sur le fait que les problemes soient inhérents à la monnaie; (cette valeur d’change qui ne repose sur rien en réalité , meme l’or en tant que telle n’a pas de réel valeur)et qui a conquit tout les terrain à travers les millénaires est enfet la cause premiere du probleme et qu’il ne peut y avoir quelque quantité de monnaie que soit sans qu’une domestication économique ne s’impose qu’elle soit plus juste ou tout simplement délirante fait que le problemees se repetera sans cesse jusqu à son autodestruction et son abolition totale ; pourrait etre un point de départ interressant .

  2. Bon, bah c’est toujours les mêmes âneries sur la création monétaire des banques. Il bloque, il est complètement à la masse au niveau économique, il n’y comprend strictement rien, comme tous les idiots qui croient que la loi de 1973 interdit l’Etat de se prête de l’argent, et qui ne l’ont même pas lue, et que je mets au défi de me citer l’article qui l’affirme. Dites les gens, si une banque avait réellement le pouvoir de créer l’argent qu’elle vous prête, qu’elle ne l’empruntait pas elle même pour vous le prêter ensuite, et comme l’explique très bien Myret, vous croyez qu’elles auraient des problèmes financiers et risqueraient la faillite ? Puisqu’il suffirait de créer de l’argent pour l’éviter !? Et si on donnait le pouvoir aux politiques d’imprimer autant qu’ils en veulent, vous croyez pas qu’ils feraient comme pour la république de Weimar, en imprimant à tour de bras et en ruinant tous les épargnants ? Les gars réfléchissez un peu quand même !

    1. Et les orfèvres qui sont à l’origine des réserves fractionnaires ?
      Quand au fil du temps ils s’aperçurent que 10 % des dépôts d’or qu’ils conservaient n’étaient jamais réclamés, ils ont décidé donc de faire fructifier cette richesse qui dormait dans leurs coffres. Ils ont donc prêter plus d’argent qu’ils ne pouvaient couvrir. Ça aussi c’est une légende ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page