Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Des obligations américaines à 100 ans ?
 

Le Trésor américain examine de près la possibilité d’émettre des obligations de très longue durée, entre 50 et 100 ans, mais cela ne suscite guère d’enthousiasme de la part des professionnels qu’il a interrogés jusqu’ici, a-t-il indiqué mercredi.

Le Trésor «continue de rencontrer une grande variété d’acteurs sur le marché afin d’évaluer les coûts et bénéfices associés à l’émission de bons de très longue durée», a indiqué l’administration dans un communiqué.

Steven Mnuchin a indiqué à plusieurs reprises récemment que le Trésor explorait la faisabilité de l’émission d’emprunt avec une maturité d’un demi-siècle, voire d’un siècle comme l’ont déjà fait d’autres pays.

Alors que les taux d’intérêt sont très bas, ce financement bon marché «ferait absolument du sens» pour le budget fédéral, a affirmé M. Mnuchin lundi sur Bloomberg Television alors qu’un groupe de travail interne au Trésor étudie cette possibilité.

Mais les acteurs financiers de l’Association de l’industrie des valeurs mobilières et des marchés financiers doutent de la demande pour de tels titres.

Dans un rapport mercredi, le Comité de cette association consulté par le Trésor a estimé qu’« il n’y a pas de signe d’une demande forte et durable pour des maturités supérieures à 30 ans », la durée maximale des obligations d’Etat américaines à présent.

« Le Comité a recommandé d’étudier davantage la dynamique de cette demande pour avoir une meilleure idée du niveau de prix d’un bon d’une durée ultra-longue », ajoute les professionnels dans un communiqué publié par le Trésor.

Ce comité suggère à l’administration de considérer l’émission d’une obligation zéro-coupon à 50 ans (mise en vente à un prix inférieur à sa valeur faciale) mais se dit contre l’émission d’un bon à 100 ans « vu la trésorie limitée au-delà de 50 ans » des fonds de pension et d’assurances qui pourraient souscrire.

Le Trésor a par ailleurs indiqué que la volonté de la Réserve fédérale (Fed) de cesser de réinvestir dans des bons du Trésor afin de réduire la taille de son bilan enflé par des achats d’actifs massifs pour soutenir la reprise économique, allait peut-être « accroître le volume d’emprunts auprès du public ».

Egon Von Greyerz: les six présidents responsables de la faillite des États-Unis

Michael Snyder: Game Over ! Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible

Le ministère, qui annonçait mercredi ses nouvelles adjudications alors qu’il est en négociation avec le Congrès pour relever le plafond de la dette, a de nouveau pressé les élus de « protéger le crédit des Etats-Unis en relevant ou suspendant le plafond d’endettement aussi vite que possible ».

Le Trésor a commencé depuis mi-mars à user de mesures extraordinaires (suspension de contributions à des fonds de pensions) pour éviter de dépasser la limite d’endettement atteinte le 15 mars dernier. Il a indiqué que ces mesures exceptionnelles seront épuisées « au cours de la deuxième moitié de l’année 2017 ».

Selon le Bureau du budget du Congrès (CBO), un organisme non-partisan, le Trésor devrait pouvoir, par ces mesures techniques, tenir jusqu’à l’automne avant de frôler la limite d’endettement.

L’endettement fédéral est désormais limité à quelque 20.000 milliards de dollars jusqu’à ce que le Congrès, qui en a la prérogative, décide de relever ou de suspendre à nouveau ce plafond.

Source: affaires.ca

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Crisispreparado
Crisispreparado
3 années plus tôt

Moi qui envisageais une résolution des crises actuelles que traverse l’humanité sur 20 ou 30 ans à l’origine de notre projet. C’est-à-dire le temps de développer une guerre de religion en Europe de l’ouest, plus une petite guerre mondiale pour faire oublier les malversations financières et la perte des capitaux de tout le monde (hors les 1%, et encore…). Le gouvernement américain prévoit plutôt la « reprise » pour nos arrière, arrière, arrière petits-enfants. Force est de constater que l’éradication prévue des « problèmes » prendra plus de temps que je ne l’imaginais. Nous allons donc faire évoluer notre projet… Read more »

mji
mji
3 années plus tôt

personne va en acheter , il faudrait être plus que con et plus que débile pour ne pas comprendre que c’est une escroquerie déguisé en bon de 100 ans et il faudrait aussi avoir longue vie ! c’est de la fumette ! le système s’écroulera lors de la quasi disparition du cash !

luc
luc
3 années plus tôt
Reply to  mji

Personne qui n’a d’Empire financier à léguer peut être mais les riches familles qui transmettent leur patrimoine, entreprise etc à leur descendance les obligations à 100 ans sont une option sérieuse.
Pour comprendre les élites il faut penser comme eux, se mettre à leur place, et de leurs points de vue les obligations à 100 ans peuvent avoir certains avantages.

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x