Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le marché de la dette se tend, pénalisé par l’appréciation de l’euro
 

Le marché de la dette s’est majoritairement tendu vendredi, après deux séances consécutives de nette détente, le rebond des marchés actions et la hausse de l’euro face au dollar détournant les investisseurs des obligations souveraines.

Deux facteurs expliquent que les rendements obligataires repartent à la hausse, selon Eric Vanraes, un gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza: la reprise des marchés actions après quasiment deux jours de forte baisse, et la progression de l’euro face à la devise américaine, la monnaie unique se rapprochant de 1,12 dollar.

En effet, l’on pourrait voir à terme des flux vendeurs sur les dettes des pays les plus solides de la zone euro dans la mesure où l’affaiblissement du dollar permet d’acheter des obligations américaines à moindre coût, contrairement aux obligations européennes qui deviennent plus chères, a expliqué M. Vanraes.

La reprise des marchés actions européens ce vendredi, dans le sillage d’un rebond des actions américaines dès jeudi après des indicateurs et des résultats d’entreprises de bonne facture aux États-Unis, rendaient en effet les dettes souveraines, valeur refuge par excellence, moins attractives.

Ces dernières avaient profité mercredi et jeudi d’un net regain d’aversion pour le risque alimenté par des inquiétudes concernant la capacité de Donald Trump à mettre en place les réformes promises. Le président américain s’est retrouvé au coeur de révélations de presse laissant planer le spectre d’une procédure de destitution à son encontre.

Tenez-vous prêts à une hausse des taux, à une récession majeure et à un effondrement des marchés

Simone Wapler: Les premiers vilains dégâts des hausses des taux d’intérêt

Lire la suite sur boursorama

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
clerc michel
clerc michel
3 années plus tôt

Hollande a eu l’euro a 1,05, le petrole a 27$, le 10 ans a 0,1% ça a changé quoi?

.josepha
.josepha
3 années plus tôt
Reply to  clerc michel

c’est vrai qu’il en a eu du bol celui là ! tout ça pour arriver seulement à une croissance de 1,2 en 2016…. sans son bol de cocu et l’aide de la BCE on buvait pas seulement la tasse on coulait comme le titanice ! heureusement qu’il a eu droit contrairement à sarkosys à l'(aide de la BCE qui avec ses rachats intensifs aux banques d’obligations souveraines a permis de faire baisser les taux de la dette et a permis de relancer l’activité avec des crédits pas chers !

.josepha
.josepha
3 années plus tôt
Reply to  .josepha

mais comme lexplique cet article tout cela pourrait bien changer si les investisseurs continuent de trouver des taux plus forts sur les obligations américaines que sur les européennes… la BCE pourrait être obligée de diminuer ses rachats d’obligations pour proposer aux investisseurs un rendement supèrieur et avoir des acheteurs sur la dette européenne… oui mais voilà l’économie s’en ressentira fortement par une hausse aux crédits… tout le contraire de ce dont a bénéficié hollande…

.josepha
.josepha
3 années plus tôt
Reply to  .josepha

Ah mon dieu ! j’étais encore trop optimiste ! la croissance en france en 2016 n’était pas de 1,2 % Mais de 1,1 %…

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x