Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
W. White: « Le système financier part dangereusement à la dérive et je vois plus de danger aujourd’hui qu’en 2007 »

« Le système [financier] part dangereusement à la dérive. La situation est similaire à 2008, mais je vois plus de danger aujourd’hui qu’en 2007 », a dit William White, ancien économiste en chef de la BRI (Banque des règlements internationaux), dans une interview avec Bloomberg TV. White était il y a 10 ans, l’un des rares banquiers à avoir mis en garde contre la menace posée par le système financier occidental.

Aujourd’hui, il préside le Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement de l’OCDE, une coopération de 35 pays qui étudient et coordonnent des politiques économiques et sociales.

Selon White, les prix sont très élevés, en particulier sur les actifs à fort rendement ; la cote des actions est en hausse, les prix de l’immobilier augmentent fortement dans plusieurs pays, et l’indice VIX est faible. L’indice VIX est un indicateur de la volatilité sur les marchés financiers. On le surnomme aussi « indice de la peur ».

« Toutes ces questions sont une source de préoccupation »

« Toutes ces questions sont une source de préoccupation. Nous n’avons aucune certitude, tout pourrait bien se passer, mais je pense que nous sommes confrontés à des dangers. »

Dans une interview télévisée de six minutes, White énumère une série de préoccupations :

  • L’Inde et la Chine ont toutes deux accumulé d’énormes dettes. En Inde, il y a aussi des problèmes de gouvernance, y compris dans les banques d’État. Les problèmes de la Chine, mais de plus, la croissance du crédit est débridée en Chine.
  • Selon White, il faut tenir compte du fait que certains de ces prêts ne seront jamais remboursés. « Nous avons un problème de règlement de la dette, un problème d’insolvabilité. La vérité, c’est que seuls les gouvernements peuvent s’attaquer à un problème tel que celui-ci, ce n’est pas à la portée des banques centrales », dit-il.
  • Selon l’économiste, le monde a besoin de plus d’expansion budgétaire (c’est-à-dire de relance budgétaire), et celle-ci doit être accompagnée de réformes structurelles, mais aussi d’abandons de créances (annulations de dettes). En outre, un certain nombre d’institutions financières devraient être recapitalisées.

William White prédit une cascade de faillites et l’Europe devra sauver les banques Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite

Toujours selon l’ancien économiste en chef de la BRI, dans de nombreux pays, on observe un déséquilibre croissant entre les fruits du travail et les fruits du capital.

Les banques centrales doivent resserrer leur politique monétaire (cesser d’injecter de l’argent), mais elles doivent le faire avec prudence. Finalement, il a adressé la mise en garde suivante :

« Maintenant, c’est chacun pour soi, et personne ne sait ce quelles seront les conséquences de tout ceci à long terme. »

“Un tsunami de défaillances et de faillites”

L’année dernière, White avait déjà sonné l’alarme concernant l’accumulation des dettes au cours des 8 dernières années. L’endettement a atteint de tels niveaux dans le monde entier qu’il pose désormais des risques très sérieux, et notamment la possibilité qu’une cascade de défaillances et de faillites déferle sur le monde, contribuant à le déstabiliser.

La dette mondiale atteint le niveau record de 217.000 milliards de dollars. Egon Von Greyerz: « Esclavage de la dette + fausse monnaie = effondrement final »

Là aussi, White avait pointé le risque posé par les défaillances de prêts :

« Lors de la prochaine récession, il sera de plus en plus évident qu’une partie de ces dettes ne seront jamais remboursées, et cela sera très inconfortable pour beaucoup de gens qui pensent que leurs actifs valent quelque chose ».

Source: express.live© “Express.be tous droits réservés”

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Serge Patrick
3 années plus tôt

Bon… juste en passant concernant les bonus du père Nöel, avant de shorter tous ça partir de Janvier 🙂

icaran
3 années plus tôt

Il raisonne sainement si on ne peut éponger une dette par de la croissance,
par une inflation »raisonnable »il reste oublions l’hyperinflation:le défaut ou
son très proche voisin la restructuration .Moralité le tangible notamment
la seule véritable monnaie et assurance l’or et l’argent métal,comme E.V.G
je me répète but what else?

VladP
VladP
3 années plus tôt

« L’Inde et la Chine ont accumulé des dettes… » mais les leurs sont couvertes par leurs richesses naturelles et par l’or.
Et les dettes us, elle sont couverte par quoi?
Par les forces armées us?
La menace de destruction si certains ne veulent plus de leur papier Q en paiement de leur pétrole et de leur gaz?
ça marche encore, ce truc-là?

Donat
Donat
3 années plus tôt
Reply to  VladP

Autre différence majeure, la dette chinoise est détenue par des Chinois en grande partie alors que la dette Américaine est détenue en majeure partie par d’autres états sous forme de réserve de change et ces états cherchent actuellement à s’en débarrasser, ce qui met une pression incroyable sur le US$. Autre différence majeure: la dette américaine récente, i.e. celle provenant de l’impression monétaire récente est en majeure partie investie dans la finance ou elle ne contribue en rien à l’économie réelle alors qu’en Chine elle est en grande partie investie dans l’économie réelle bien que souvent les actifs financés soient… Read more »

Georges Abitbol
3 années plus tôt

Que c’est dur de passer plus de deux jours sans une vidéo de Thami Kabbaj qui défonce le bitcoin… Il doit sûrement écrire son prochain e-book….

Dick Butt
Dick Butt
3 années plus tôt

Les mots à retenir : « Etat », « recapitalisation des banques »

Bref, c’était prévu, on va nous faire raquer, du moins ceux qui ont laissé leur thune en banque.

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x