Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Olivier Delamarche: “Le modèle bancaire est vraiment magique car c’est face je gagne, pile tu perds !”
 

Comment vont les banques européennes ?

Olivier Delamarche: “Eh bien les banques européennes vont super-bien, il y a 350 milliards de dettes pourries dans les banques italiennes. Que dire des banques italiennes ? Elles vont très très bien, et en plus elles se croient à l’abri. Vous savez le modèle bancaire, c’est probablement le plus beau modèle économique au monde. C’est le truc génial. C’est face je gagne, pile tu perds. Donc, c’est vraiment le modèle parfait. Quand ça gagne, c’est pour les actionnaires, pour les traders et le patron qui se prennent des primes sympas. Et puis quand ça perd, c’est pour le contribuable ou c’est pour le déposant maintenant. Donc, c’est vraiment un modèle magique.

Charles Gave: « Le système bancaire italien est en faillite ! » Les chroniques de Jacques Sapir: Les banques italiennes au bord du gouffre

Suivre Olivier Delamarche

Suivre Olivier Delamarche sur les Econoclastes
Suivre Olivier Delamarche sur Facebook
Suivre Olivier Delamarche sur Twitter
Suivre Olivier Delamarche sur Linkedin

Source: thinkerviewVoir les précédentes interventions d’Olivier Delamarche

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
7 Comment threads
0 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Article 50PascalTorn ClémentYvon RocherPascal Laurent Lesauvage Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Article 50
Invité
Article 50

Ça se dit aussi :
“Les profits sont privés, les pertes sont publiques”
Et il n’y a pas que les banques pour suivre ce concept libéralo-capitaliste.
There is no alternative …

Pascal
Invité
Pascal

Pour gagner, il ne faut pas jouer. Il faut débancariser….

Garofula
Invité
Garofula

La masse monétaire de l’euro est équivalente à 12000 milliards. Ce ne sont pas 350 malheureux milliards de dettes qui vont faire peur à la BCE. Elle rachètera les dettes pourries de tout le monde, par la magie d’une interprétation extensive des traités dont elle a le secret. Puisque tout le monde se plaît à dire que l’euro n’a pas d’avenir, on peut bien le sacrifier et laisser chuter sa valeur en transformant la BCE en gigantesque bad bank.

Pascal Laurent Lesauvage
Invité

une seule solution nationalisè toutes les banques pour 1 euro symbolique et mettre en prison a vie tout les responsable de cette futur banqueroute financière

Yvon Rocher
Invité

Pas que la banque qui pipe les dés; l’assurance entre autres, le gouvernement (gouverne et ment); une caste des esclaves…

ytrezq
Invité
ytrezq

Il y avait un temps ou pile je gagne face se je perd dans faire sauter la finance mondiale ni faire intervenir les épargant (pas d épargnant dans les banque d affaires interdit) ni les contribuables

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=0DA7900831578994AC5D5E64F610C91F.tplgfr38s_1?idArticle=LEGIARTI000006700378&cidTexte=LEGITEXT000006072686&dateTexte=29990101

Torn Clément
Invité

aucun sens ? ….