Venezuela: pour s’acheter de la nourriture, les femmes vendent leurs cheveux !

Face à la crise économique qui frappe le Venezuela, les habitants sont contraints de vivre au fil des pénuries des produits de première nécessité. Pour se faire un peu d’argent, les femmes se sont mises à vendre leurs cheveux.

Au Venezuela, la population n’a plus les moyens de se soigner, car il n’y a plus de médicaments. Au Venezuela, on se croirait carrément dans Mad Max

21 commentaires

  1. En dépit que je puisse appuyer nombre d’articles qui condamnent ce régime qui est l’unique responsable de ce qui nous arrive, je trouve cette nouvelle grotesque et sans intérêt…

    Mort de rire par contre les réactions ; immédiatement, on nous sert du contre-exemple très créatif : Savez-vous que les Américains blablabla… Ignorez-vous qu’aux Etats-Unis… Auriez-vous oublié que les USA…

    Il n’y a vraiment pas seulement que notre économie qui se tiermondise…

    Pour conclure je rassure tout le monde, et c’est important : Le « président » Maduro n’a pas eu à couper ses cheveux pour payer son avion présidentiel de luxe, ni ceux de son épouse (De toutes les façons, personne n’en aurait voulu de la moumout à la Adriana)…
    https://www.youtube.com/watch?v=HBG8LAoh8KY

    1. Non, c’est le programme de Macron et Fillon ! Renseignez vous ! Enfn, vous êtes peut être un des rare 1 % à qui les réformes libérale vont profiter ??? Non ? Alors c’est vous qui vous faites tondre ! 🙂 t’aurais mieux fait de te taire ducon !

  2. Encore une info à la con !
    Les amerloques, les chinoises le font aussi et depuis bien longtemps.
    En cherchant bien il y a plein de queues de cheval à vendre sur le net et elles ne viennent pas du Vénézuéla !
    Et les extensions c’est fait avec quoi, des OGM ?

    « Les libéraux ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait »

  3. Sais-tu que les baby-boomers arrivent maintenant en masse à la retraite au plus mauvais moment (les caisses des Etats sont VIDES).
    A ta place, le retraité qui n’a jamais travaillé, au lieu de commenter j’apprendrai à tricoter…. une maille à l’endroit, une maille à l’envers. Il n’y a que les mailles qui t’aillent.

    1. Il n a jamais été question d Eden 😉
      L erreur de Chavez à été de faire une économie basée exclusivement sur la manne pétrolière et n a pas su anticiper et lancer de grand projet de transformation économique du pays.
      Par contre l eden a existé pour un peuple qui a vraiment bénéficié de meilleure condition de vie au détriment des quelques jaloux qui se partageaient le gros gâteau à seulement quelques uns.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page