Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Charles Gave: « Aujourd’hui, le Too Big to Fail, c’est un crime contre l’humanité ! »
 

Jacques Sapir: « Quelle est votre position par rapport aux accord de Bâle ? Pensez-vous qu’ils sont positifs ou négatifs ? »

Charles Gave: « Bon alors pour les accords de Bâle, si vous voulez pour moi, la seule vérification du capitalisme, c’est la faillite. Un capitalisme sans faillite, c’est comme le catholicisme sans enfer. Vous savez, ce sont des trucs qui ne marchent pas. Bon, on a monté un système où le système bancaire ne peut pas faire faillite et on essaie d’enlever cette espèce de croyance en le réglementant à mort ! Ce qu’il faut, c’est casser les grandes banques, changer par exemple la BNP en 20 différentes banques et que chacune d’entre elles puisse faire faillite.

Parce que aujourd’hui, le Too Big To Fail, c’est un crime contre l’humanité ! »

Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite Charles Gave: Les dettes ne seront jamais remboursées et le système bancaire italien est en faillite !

L’Etat est mort! Vive l’état (Broché)


Prix: Price Not Listed
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: EUR 18,75 En stock

C’est une révolte ? Non, Sire, c’est une révolution ! (Broché)


Prix: Price Not Listed
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: EUR 16,68 En stock

Un libéral nommé Jésus (Broché)


Prix: Price Not Listed
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: EUR 68,67 En stock

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
theuric
Invité
theuric

Crime contre l’humanité, le mot est un peu fort.
Mais bien que j’ai des différences de vues avec Monsieur Gave, je le rejoins au sujet de sa position sur les banques.
Mais la question reste, comment faire avec des banques devenues aussi puissantes qu’elles en viennent à nous choisir notre président de la république ?

Yves Gunder
Invité

C organisé ainsi…. Une bonne dépopulation est prévue….agencée. …

wpDiscuz