Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Chine: Une fièvre immobilière spectaculaire
 

En Chine, le marché immobilier est en pleine croissance, au point que les prix atteignent des sommets. L’État tente de mettre des restrictions aux résultats discutés.

L’homme le plus riche de Chine s’alarme de « la plus grande bulle immobilière de l’histoire » Olivier Delamarche: « on estime à 67 millions de logements vides en Chine ! »

Source: francetvinfo

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
0 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
marcchannyStocco Laurentb.bebediable tranquille Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
marc
Invité
marc

La question, c’est pourquoi ?
Très simple, les Chinois sont pragmatique. En France les français investissent en masse dans des assurances vie, qui eux investissent dans des obligations d’états en faillites.
On ne peut pas habiter dans son assurance vie, par contre on peut toujours habiter un logement qu’on achète, ou on peut le louer, ou le vendre, ça vaut toujours plus qu’une assurance vie en faillite.

channy
Invité
channy

La fièvre immobilière a gagné toute l’Asie depuis 7 ans cela ne concerne pas uniquement la Chine.;dans certains pays la bulle est sur l immobilier haut de gamme, dans d autres c est une bulle à tous les niveaux ,dans certains pays elle a déjà commencé à se dégonfler ex Singapour ou il n est pas rare d obtenir 20% de rabais sur le prix affiché…il y a 5-6 ans cela avait provoqué un” bank run” en Corée du Sud

Stocco Laurent
Invité

C’est pour entreposer leurs futurs chômeurs

b.bebe
Invité
b.bebe

Un article sur zerohedge en parlait. Il disait que l’on chasse les paysans de leur terre pour construire et que l’état détenait directement 20% du parc immobilier. Qu’il leur était impossible de laisser couler les prix car les habitants étaient endettés sur des durées de plus de 50 ans et que celui-ci représentait plus de 70% de leur capital.

Marc Chivrac
Membre

le grand carnage est devant nous