Big Brother « en marche » ! Le big data pour noter le comportement des citoyens

Le gouvernement chinois veut mettre en place d’ici 2020 le « Scoring ». Ce système est une sorte de permis qui note chaque citoyen chinois entre 350 et 950 points et qui régirait l’ensemble de la vie de celui-ci. Il fonctionne d’une manière à savoir tout ce que fait une personne dans la vie réelle comme sur Internet. Par rapport à cela, l’algorithme impacte les notes qui peuvent augmenter ou baisser. 8 entreprises privées sont en train de tester ce programme. Certains Chinois s’en amusent en publiant leur score ou leur évolution sur Internet. – Good Morning Business, du jeudi 26 octobre 2017, sur BFM Business.

Surveillance d’Internet : votre vie privée en danger Surveillance. La mort définitive de la vie privée sur Internet

Source: bfmbusiness

11 commentaires

  1. On s’en fout c’est le pb des Chinois.
    Bon, sans rire, George Orwell était optimiste. Le jour ou ce système dystopique cauchemardesque arrive en France, il faudra brûler tout les responsables.

  2. Est ce que le peuple chinois proteste contre cela? car après tout ce sont eux les premiers concernés et ce qu’en pense les grançais je ne doute pas instant qu il s en tamponne royalement

    1. Pour les expérience à la con on peut juger d’après ta « réflexion » que les Français ont du soucis à se faire………………..
      Nos dirigeants doivent être ravis: on est entrain de restaurer la GESTAPO Vive la Bretagne.

  3. Comment forcer les gens à devenir des moutons), tu pourras plus faire ou dire un mot de travers sans te prendre une baisse de ta note. Du coup tu ne pourras plus avoir de job ou de crédit si ta note est trop basse.
    Alors les gens feront des choses juste pour la bonne note, on vivera dans un monde d’hypocrisie général.

  4. ici nous avons Apple reconnaissance faciale Google aussi a son algorithme de recherche de meme que My Héritage , Ancestry collecte notre ADN et charge pour cela , aucun avocat ne recommanderais cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page