Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Simone Wapler: Si le risque n’existe plus, l’assurer devient inutile
 

L’épargne est devenue inutile, le système financier n’en a plus besoin pour créer du crédit. Le risque de défaut semble avoir disparu…

A la conférence Bitcoin – Biarritz 2018, H16 développait l’idée suivante :

« Puisque le risque n’existe plus, les gens n’ont plus besoin d’acheter d’or. En cas de crise grave, les gouvernements et les banques centrales interviennent et les contribuables mettent la main à la poche. Plus de risque de défaut à assurer, donc l’or devient inutile… ».

J’ai pu constater durant cette journée que le système monétaire et financier actuel reste toujours très mal appréhendé par la plupart des gens.

L’argent n’existe plus maintenant que très majoritairement sous forme de crédit. Si vous obtenez une licence bancaire, les milliers de pages de réglementation vous permettent de faire surgir de 20 € à 30 € de prêts (ou $ , £… selon la juridiction dont vous dépendez) pour 1 € de fonds propres.

Les fonds propres représentent l’argent que vous-même et vos associés ont mis au pot pour constituer le capital social de votre banque. Si vous prêtez à l’Etat, vous n’avez même pas besoin d’immobiliser vos fonds propres car les milliers de pages de réglementation prévoient que l’Etat ne peut pas faire faillite et donc que votre prêt est sans risque.

Les banques n’ont pas besoin de votre épargne pour prêter

Lorsque les intérêts des prêts que vous avez consentis tombent, si vous en remettez une partie dans vos fonds propres, vous pouvez prêter encore plus.

Si jamais vos fonds propres sont engloutis parce que vous avez accordé un mauvais prêt mais que vous êtes une banque « trop grosse pour faire faillite », votre gouvernement vous sauvera.

Il résulte de ce système que l’épargne devient inutile. Les banques n’ont pas besoin de votre argent pour prêter. C’est pour cela que la rémunération de votre épargne est devenue ridiculement faible. Avec ce système le crédit croit sans limite. Les prix n’ont donc plus vraiment de plafond.

En réaction à ce crédit illimité, un mystérieux Satoshi Nakamoto a décidé d’inventer un système électronique de paiement indépendant où les unités de compte seraient limitées à 21 millions. En 2016, 75% des bitcoins existent déjà sur le marché et en 2024, 93,75% des bitcoins seront déjà produits ou minés.

« Or numérique », bitcoin et amour à l’état solide

Le bitcoin n’est pas de « l’or numérique ». C’est une monnaie immatérielle. Croire à « l’or numérique » reviendrait à croire que l’amour peut exister à l’état solide.

Par conception, le système bitcoin ne permet pas à quelqu’un de dépenser ce qui n’existe pas. Alors que par conception, le système monétaire et financier actuel est conçu pour que certains privilégiés puissent prêter de l’argent qui n’existe pas et surtout à des gouvernements ou à des multinationales bénéficiant d’une bonne note de crédit.

Jean-Hervé Lorenzi: “Comparer le Bitcoin à l’or est d’une stupidité absolue !” Jim rogers: “J’en ai vu des bulles dans ma vie mais alors celle du Bitcoin, je n’avais jamais rien vu de pareil !”

Ceux qui changent leur monnaie immatérielle (euro, dollar, livre, yen…) contre du bitcoin tout aussi immatériel ont simplement la quasi-certitude que la quantité de bitcoins changera très peu.

Au contraire, la quantité d’euros, dollars, etc. est laissée au bon vouloir de technocrates omniscients (les banquiers centraux).

Les coupables de la prochaine crise enfin démasqués

Lorsque la prochaine crise financière éclatera, il sera difficile de faire porter le chapeau à un hedge fund bizarre, aux valeurs internet, à l’immobilier subprime, ou encore au crédit étudiant, à Trump et ses taxes douanières, au changement climatique, à l’Alzheimer des abeilles désorientées par un pesticide…

Greyerz: Les banques centrales mènent les gens à l’abattoir. L’Or est l’ultime porte de sortie ! Egon Von Greyerz: Le monde va être détruit par les banques centrales. Les conséquences seront inimaginables

Même ceux qui ne connaissent rien au système monétaire et financier ont compris que le crédit gratuit des banquiers centraux et les milliers de milliards octroyés depuis 2008, n’étaient pas pour eux mais avaient gonflé des bulles financières épiques.

Les fauteurs de trouble désignés seront les banquiers centraux et les banques commerciales.

L’avenir du bitcoin ? Nous serons bientôt fixés

Le futur du bitcoin et celui du système monétaire et financier se joueront lorsque la prochaine crise éclatera. Soit l’enfumage se poursuivra et une super-monnaie de même nature que les autres mais pilotée par le FMI prendra le relais.

Soit les gens se réfugieront dans un système de transaction où les unités de comptes sont limitées et attribuées honnêtement : on en a ou pas et pour en prêter, il faut en avoir.

Bitcoin et fiscalité

S’il existe un lien aussi fort entre monnaie et Etat, ce n’est que pour une seule raison : le prélèvement de l’impôt.

Si tout le monde décidait de commercer, échanger en bitcoins, alors l’Etat, incapable de vous saigner à la source, serait obligé de vous demander poliment de bien vouloir payer vos impôts et vous auriez votre mot à dire…

Ce serait une révolution. Vraiment « disruptif », pour parler comme les précieuses ridicules du XXIème siècle. En réalité, ce serait démocratique.

En attendant, assurez-vous contre la folie des banquiers centraux et des grands planificateurs. Ayez de l’or, achetez quelques bitcoins et oubliez-les jusqu’à la prochaine crise.

Pour plus d’informations et de conseils, c’est ici et c’est gratuit

Source: la-chronique-agora


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié “Pourquoi la France va faire faillite” (2012), “Comment l’État va faire main basse sur votre argent” (2013), “Pouvez-vous faire confiance à votre banque ?” (2014) et “La fabrique de pauvres” (2015) aux Éditions Ixelles.


Je vous conseille vivement d’écouter ci-dessous la mise en garde d’Egon Von Greyerz sur la situation actuelle et sur l’énorme crise qui se profile.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: “Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
fred
fred
2 années plus tôt

« Effondrement de l’économie globale entre 2019 et 2022. Guerre civile mondialisée.» https://reseauinternational.net/operation-satoshi-nakamoto/

theuric
theuric
2 années plus tôt

Madame, seriez-vous atteinte de la maladie de la médiocrité? Si ce sont aux états, normalement, de contrôler les monnaies, ce n’est pas en raison de votre ridicule hypothèse d’imposition mais parce que la valeur unitaire de la dite monnaie est représentative de la richesse du pays émetteur en relation avec sa quantité produite. Tant que vous ne comprendrez pas cela, toutes vos idées sur le sujet seront totalement fausses. Mais pourriez-vous comprendre autre chose que votre sacro-sainte préceptes idéologiques débilitants, si tant est, même, que vous en compreniez la logique interne, ce dont je doute. Ces dogmes, qui, pour vous… Read more »

AAA
AAA
2 années plus tôt
Reply to  theuric

A mon avis elle s’imagine que comme les cryptomonnaies sont libres de dette c’est donc les réserves monétaires des plus riches, et alors leur valeur devrait progresser pour représenter la fortune de ceux qui les possèdent. Sauf que pour acheter ces cryptos il faut de la monnaie étatique normale… Donc si la création monétaire se réduit, cela réduit d’autant la montée du prix des cryptos, et si la création monétaire se poursuit il faudrait pour que le prix des cryptos augmente que la création des cryptos existantes + de nouvelles cryptos différentes ne progresse pas encore plus vite ! Sinon… Read more »

Garofula
Garofula
2 années plus tôt
Reply to  theuric

“Si ce sont aux états, normalement, de contrôler les monnaies, ce n’est pas en raison de votre ridicule hypothèse d’imposition mais parce que la valeur unitaire de la dite monnaie est représentative de la richesse du pays émetteur en relation avec sa quantité produite.” Spectaculaire exemple de toto-logie qui n’explique rien, sans oublier la confusion ridicule entre Etat et pays. A partir du moment où l’émetteur est en situation de monopole, la valeur n’existe plus. L’économie, c’est simple. Quand il y a monopole étatique, les prix disparaissent et plus aucune valeur ne peut apparaître. Encore heureux qu’il existe plusieurs Etats… Read more »

theuric
theuric
2 années plus tôt
Reply to  Garofula

Euh, qui avait triché lors de la crise des subprimes, les états où les banques trop grosses pour faire faillite?
Pour paraphraser Clémenceau: l’économie est une chose trop sérieuse pour la laisser aux seuls banquiers.
Quand à vos critiques, de tautologie, vous nous en montrez là un bon exemple!

Garofula
Garofula
2 années plus tôt
Reply to  theuric

Les Etats ET les banques. Trop facile de ne désigner qu’une partie du problème pour justifier son idéologie bornée.

Une TOTO-logie n’est pas une tautologie. Ne confondez pas votre raisonnement enfantin médiocre avec un exercice logique récursive à des fins rhétoriques. Enfin, en même temps, pas surpris que vous ne perceviez pas la différence.

Garofula
Garofula
2 années plus tôt

L’absence de risque, c’est le risque partout. Quand on ne peut plus distinguer le risque noyé dans les masses de liquidités par le jeu normal des prix, finalement tout devient suspect.

bigmac29
bigmac29
2 années plus tôt
Reply to  Garofula

Exactement… 😉

AAA
AAA
2 années plus tôt

Le seul problème… et il est de taille : c’est que si la quantité de bitcoin est bien finie, le nombre de cryptomonnaies différentes qu’il est possible de mettre sur le marché est illimité. Donc finalement cella revient au même : dilution de la valeur de chaque cryptomonnaie en place par les cryptomonnaies différentes chaque fois à nouveau créées. Le système de création cryptomonétaire est donc sans fin lui aussi !

bigmac29
bigmac29
2 années plus tôt
Reply to  AAA

En plus, ils ont tout prévu en permettant de diviser le bitcoin en une unité ridicule, le satoshi, qui équivaut accrochez-vous bien à 0,00000001 bitcoin.

Le bitcoin, issu de rien et ne reposant sur rien, serait donc rare et limité en quantité : On se moque de nous…

bigmac29
bigmac29
2 années plus tôt
Reply to  bigmac29

C’est vrai, mais certains espèrent que le Prix du satoshi atteigne celui d’1 bitcoin actuel avec le temps… C’est d’ailleurs pour cela qu’ils l’ont divisé de manière aussi infime…
Mais aussi pour que la spéculation de départ soit accessible à toutes les bourses !

1 morceau de pomme coupé en 1000, puisque c’est ton exemple, ne vaudra jamais la pomme entière… La proportion offerte bloquera automatiquement le Prix…

Ne fais pas le demeuré ! Tu vois très bien ce que je veux dire…

bigmac29
bigmac29
2 années plus tôt
Reply to  bigmac29

Oui enfin bon, on peut tout expliquer tortueusement et s’éloigner ainsi des finalités…

Pas envie de polémiquer davantage !

Je te résume : Précipitons-nous donc pour acheter 0,00000001 bitcoin car Il n’y en aura pas pour tout le monde (Rareté, quand tu nous tiens !!!), et évitons à tout prix les pièces d’or et les lingots (Matos has been !) fourrés pour les trois quarts au tungstène…

Saludos

12
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x