Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Voici comment la Chine se débarrasse de ses dollars sans vendre de Treasuries
 

Appelez cela la « dédollarisation en catimini », ou en douce… peu importe le terme, le mécanisme utilisé par les Chinois est purement génial. Voici comment cela marche.

Vendre une partie des obligations qui composent son énorme portefeuille de Treasuries n’est pas la seule façon dont la Chine peut se « débarrasser de ses dollars ». Voici une explication brute, sans jeu de mots, de la méthode intelligente utilisée par la Chine pour écouler ses billets verts.

Face aux taxes douanières américaines, la Chine menace de réduire ses achats de bons du Trésor US… La Russie et la Chine se débarrassent de bons du Trésor US

C’est dans l’intérêt de la Chine d’accorder des prêts en dollars avec ses excédents. Comme vous pouvez le voir sur cette couverture du journal angolais Expansao, chaque citoyen de ce pays doit 754 $ à la Chine.

Voici quelques explications d’un article de Quartz Media :

« Le journal angolais Expansao a publié une première page intrigante cette semaine. Elle affirmait que chaque Angolais doit 745 $ à la Chine. Cette une indique également des dettes dues à d’autres pays, mais le montant dû à la Chine est 7 fois supérieur à celui dû au second créditeur, Israël. D’après les estimations, l’Angola doit 25 milliards de dollars à la Chine. Depuis la restauration de leurs relations bilatérales en 1983, l’Angola a contracté pour 60 milliards de dollars de crédits à l’empire du Milieu.

Débuts meilleurs que prévu pour les contrats à terme pétrole en yuans Coup dur pour le pétrodollar ! A y est, début des transactions du Yuan adossé à l’or pour l’achat du pétrole

Le problème pour l’Angola n’est pas qu’il emprunte beaucoup d’argent à la Chine. La nature de cette dette est aussi problématique. En tant que second producteur de pétrole d’Afrique, l’Angola s’est accordé avec la Chine pour que le remboursement de cette dette se fasse en pétrole au lieu de vendre celui-ci sur le marché et de rembourser en dollars. Cela a provoqué une crise des liquidités dans un passé récent, ainsi que des poussées d’inflation.

Lire la suite sur or-argent.eu

7
Poster un Commentaire

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Comment threads
4 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Poujade51jbrPascal Laurent LesauvageCrisispreparadogoc Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Pascal Laurent Lesauvage
Invité

argentine Venezuela Grèce serait bien inspirè de faire pareille

Poujade51
Invité
Poujade51

Pour l’argentine et le vénézuela, je vois bien ce que tu veux dire, mais pour la grèce, compte tenu de sa situation et de ses ressources, je me demande pourquoi tu l’inclues avec?

Crisispreparado
Invité
Crisispreparado

Imaginez, chaque citoyen doit à la Chine 754 $. En Angola…
Imaginez combien chaque citoyen doit à la Chine. Aux Etats Unis…
Aucun salut pour les Américains à part disparaitre dans cette guerre qu’ils cherchent absolument…

goc
Invité
goc

Ce n’est pas nouveau. Déjà à la “grande” époque de l’URSS, les industriels français qui voulaient vendre la-bas mais ne pas etre payé en roubles, et les sovietiques qui voulaient garder leurs devises, s’etaient entendu pour effectuer les reglements en matiere premiere et du coup on se faisait payer en trains de charbon

jbr
Invité
jbr

C’est ce qu’on appelle la compensation.

goc
Invité
goc

C’est plutôt le contraire de la compensation, qui elle se fait dans la même “monnaie”. La compensation c’est définir la différence entre 2 ou plusieurs transactions par l’annulation des montants communs. Si je te dois 200 et que tu m’en doit 150, au lieux de t’envoyer les 200 et attendre que tu m’envoie tes 150, je ne t’envoie que 50 et on est quitte. Alors que là, c’est tu me dois 200, et au lieu de m’envoyer de la monnaie, tu m’envoie de la marchandise pour la même valeur. Il n’y a pas compensation, mais simplement conversion de monnaie en… Read more »

jbr
Invité
jbr

Je voulais dire “commerce de compensation” qui s’apparente au troc de marchandises, amplement pratiqué avec l’URSS par les entreprises occidentales (ex: échange de matières premières contre biens d’équipement sans argent, l’un et l’autre faisant l’objet d’une évaluation équivalente.)