Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Deutsche Bank à nouveau dans la tourmente
 

Le nouveau PDG de Deutsche Bank, Christian Sewing, a admis que sa banque doit faire face à une vague de « mauvaises nouvelles » après que l’agence de notation influente Standard & Poor’s ait abaissé sa note, ce qui pourrait augmenter le coût de son financement.

Vendredi, Standard & Poor’s a abaissé la note de la banque allemande d’un cran à BBB+, la 3e note la plus mauvaise, en disant : « La nouvelle stratégie de Deutsche Bank envisage une plus grande restructuration de son business model qu’anticipé. »

Si la direction est en train de prendre des mesures « fortes » pour retrouver la rentabilité, la banque « semble s’engager dans une période de sous-performance durable par rapport à l’ensemble du secteur, de nombreuses banques ayant déjà terminé leur restructuration ».

Monsieur Sewing s’est adressé à son personnel via une lettre : « Soyons directs : les nouvelles ne sont pas bonnes… Je comprends que les nouvelles qui se succèdent actuellement peuvent vous donner l’impression qu’aucun répit n’est accordé à la banque. C’est pourquoi je pense qu’il est important de remettre ces nouvelles en perspective. »

Il a insisté sur le fait que la solidité financière de la banque « ne fait pas l’ombre d’un doute», même si elle devra exécuter avec succès, « rapidement et de façon rigoureuse », sa stratégie. La division banque d’investissement et d’entreprises dispose « d’une orientation stratégique claire, nous sommes bien avancés dans son implémentation, conformément aux annonces récentes ».

Le mois dernier, Deutsche Bank a annoncé la suppression de 7 000 emplois. Le couperet devrait notamment faire de nombreuses victimes du côté de Londres.

La baisse de la note de S&P pourrait augmenter le coût du financement de la banque. Cela augmente la pression qui pèse sur Monsieur Sewing, qui a remplacé le Britannique John Cryan en avril après 3 exercices annuels consécutifs de pertes. Monsieur Sewing a pour mandat d’accélérer la stratégie de refocalisation de Deutsche Bank sur le marché européen, en délaissant ainsi Wall Street.

S&P avait démarré son examen de Deutsche Bank après l’embauche de Monsieur Sewing. Le renouvellement constant du management de la banque posant des questions quant à la stratégie à long terme de la banque, sans parler des problèmes chroniques de rentabilité de Deutsche Bank.

Jim Rogers : “La faillite de la Deutsche Bank va faire s’effondrer le système financier mondial” La Deutsche Bank survivra t-elle à cette vague de difficultés ou deviendra t-elle la prochaine Lehman?

Les actions de l’institution allemande ont clôturé à un plus bas historique ce jeudi après la publication de rapports affirmant que les régulateurs américains avaient placé Deutsche Bank sur la liste des banques problématiques. Monsieur Sewing a déclaré : « Nous ne commentons pas dans le détail notre dialogue avec les régulateurs. »

Lire la suite sur or-argent.eu

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
GRIMAUD GENEVIEVE
1 année plus tôt

Ça fait au moins 3ans…

channy
channy
1 année plus tôt

Dans le série mauvaise nouvelle Société générale vient de se prendre une amende de 1.34 milliards de dollars aux USA pour manipulation des taux du libor(heureusement que la Grance n’est pas les USA, ici on peut manipuler les taux sans risques)

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x