Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
La Deutsche Bank survivra t-elle à cette vague de difficultés ou deviendra t-elle la prochaine Lehman Brothers ?

Euro-QuestionSi vous êtes en train de vous demander quand est-ce que le prochain “Lehman Brothers” va provoquer l’effondrement du système financier mondial et un état de panique extrême, alors vous devriez peut-être jeter un œil sur la Deutsche Bank, le géant bancaire allemand.

Cet établissement financier est environ trois fois supérieur en taille que ne l’était Lehman Brothers. Si cette banque, la plus importante dans l’économie la plus forte d’Europe devait imploser, cela transmettrait instantanément des ondes de choc à travers toute la planète. Ceux qui suivent régulièrement mon travail savent que j’avais commencé à tirer la sonnette d’alarme au sujet de la Deutsche Bank en Septembre dernier. Depuis ce temps, les mauvaises nouvelles sur la Deutsche Bank n’ont jamais cessé de s’accumuler. En Janvier 2016, la Deutche Bank avait annoncé une perte de 6,8 milliards d’euros pour l’année 2015. Il y a quelques jours, Moody’s a abaissé la note de sa dette qui se situe dorénavant 2 crans au-dessus de la catégorie dite “pourrie”, en outre, elle a été mis en cause dans des scandales. Au cours des derniers mois, la banque allemande a été confrontée à des difficultés pour avoir manipulé le cours des métaux précieux, pour avoir commis une «fraude lors de transactions en actions» ainsi que pour leurs opérations sur titres adossés à des hypothèques. Ce qui suit provient du site ZeroHedge

Un mois après avoir admis la manipulation des métaux précieux, la Deutsche Bank vient de voir une nouvelle fois sa réputation entachée par 2 autres actes frauduleux. Premièrement, Reuters rapporte que la banque vient d’inscrire dans ses comptes de 2015 une charge d’environ 450 millions d’euros au titre “d’une fraude lors de transactions en actions”, puis Bloomberg rapporte que la SEC se penche sur l’activité de courtage d’obligations adossées à des prêts immobiliers de la Deutsche Bank.

C’est une banque qui ne cesse de perdre beaucoup d’argent, et la pression que lui mettent les agences gouvernementales est bien la dernière chose dont elle a besoin actuellement. Malheureusement pour la Deutsche Bank, la SEC, le régulateur américain des marchés financiers, semble déterminé à la sanctionner alors que la banque est en train de s’enfoncer

Le régulateur américain des marchés financiers, la SEC, se demande si la Deutsche Bank n’a pas surévalué ses produits et dissimulé des pertes en 2013.

La première banque allemande Deutsche Bank fait l’objet d’une nouvelle enquête aux Etats-Unis portant sur son activité de courtage d’obligations adossées à des prêts immobiliers, a indiqué lundi à l’AFP une source proche du dossier.

La SEC, le régulateur américain des marchés financiers, se demande si l’établissement allemand n’a pas surévalué ses produits et dissimulé des pertes en 2013, a précisé sous couvert d’anonymat cette source, confirmant des informations de l’agence d’informations Bloomberg News.

Rappelons qu’un peu plus tôt, au début du mois de mai, la Deutsche Bank a été visée par une enquête en Italie pour manipulation du marché

deutsche-bankLa Deutsche Bank est la cible en Italie d’une enquête de la justice pour “manipulation du marché” concernant des emprunts d’Etat, et cinq de ses anciens dirigeants sont mis en cause, a-t-on appris vendredi auprès de parties civiles et de la banque.

Parmi les cinq ex-dirigeants mis en cause dans le cadre de cette instruction menée par le procureur de Trani, dans le sud de l’Italie, figurent l’ancien président de la Deutsche Bank Josef Ackermann, ont précisé dans un communiqué les associations de consommateurs Adusbef et Federconsumatori, qui se sont portées parties civiles.

L’enquête concerne “la vente de quelque sept milliards d’euros d’emprunts d’Etat et de bons du Trésor entre janvier et juin 2011”, alors que le pays était sur le point de subir une crise de la dette qui allait conduire à la chute du gouvernement de Silvio Berlusconi et l’avènement de celui de Mario Monti, ont-elles ajouté.

Selon les deux associations, la Deutsche Bank procédait à “des ventes de titres de l’Etat italien” qui étaient dans son portefeuille -des cessions “massives”- et “communiquait dans le même temps au marché financier la soutenabilité de la dette publique italienne”, ce qui a “altéré la formation régulière des prix du marché des titres d’Etat”.

Mais même s’il n’y avait pas tous ces scandales ni aucune enquête du régulateur américain, la Deutsche Bank resterait une banque profondément en difficulté de toute façon.

Selon le site zerohedge, à un certain moment, l’exposition de la Deutsche Bank sur les produits dérivés était estimée à 64.000 milliards de dollars. Cette exposition de la Deustche Bank sur les produits dérivés est 16 fois plus grande que le PIB de l’Allemagne.

Du coup, vous comprenez bien pourquoi personne ne veut voir la Deutsche Bank faire faillite car ce serait un désastre financier sans précédent.

Mais maintenant les choses s’annoncent mal. Comme vous pouvez le constater à l’aide du graphique ci-dessous, la baisse constante du cours de l’action Deutsche Bank ressemble étrangement à ce qui était arrivé à Lehman Brothers durant les mois qui avaient précédé le moment où elle s’était complètement effondrée…deutsche-bank-lehman-brothers
Un peu plus tôt cette année, le cours de l’action de la Deutsche Bank avait atteint un nouveau plus bas historique, et depuis ce temps, l’action stagne juste au dessus de ce niveau.

De toute manière, ce n’est pas un secret de savoir que la Deutsche Bank a de gros problèmes, et les perspectives d’avenir à court terme ne sont pas bonnes du tout. D’ailleurs, les rumeurs augmentent sur des difficultés plus importantes pour ce pilier du système financier européen. Cet extrait provient d’un de mes articles précédents et je crois qu’il convient de le répéter. Ce qui suit provient de James Chappell, analyste de Berenberg

Deutsche BankTrop de problèmes encore: Le plus gros problème est que la Deutsche Bank a trop d’effet de levier. Selon nos mesures, nous pensons que la Deutsche Bank a un effet de levier supérieur à 40. Elle peut soit réduire les actifs ou augmenter le capital pour remédier à ce problème. Dans le premier cas, le niveau des marchés ne peut pas lui permettre de suivre cette voie. Dans le second cas, cela semble également impossible à l’heure actuelle, étant donné que la rentabilité de l’activité principale est sous pression. La recherche de capitaux extérieurs est également susceptible d’être difficile en terme de gestion étant donné qu’il serait quasiment impossible d’offrir tout type de retour sur ce nouveau capital investi.

En fin de compte, je crois que la Deutsche Bank finira par imploser, mais elle ne sera probablement pas la seule.

Pendant ce temps là, nous venons de recevoir quelques nouvelles très inquiétantes en provenance d’Asie. Selon Bloomberg, les exportations japonaises ont baissé pour le 7ème mois consécutif

Les exportations japonaises se sont contractées en avril pour le septième mois consécutif, pénalisées par l’appréciation du yen et une demande extérieure freinée par le ralentissement chinois et d’autres économies émergentes, ce qui laisse présager des perspectives de croissance en berne ce trimestre.

Signant leur baisse la plus importante en trois mois, les exportations japonaises ont reculé de 10,1% sur un an le mois dernier, montrent les statistiques publiées lundi par le ministère des Finances, en ligne avec le recul de 10% attendu par les économistes interrogés par Reuters.

En mars, elles avaient subi une baisse de 6,8% sur un an.

Les importations ont elles enregistré une chute de 23,3% sur un an en avril, contre une prévision médiane d’une baisse de 19%.

Lorsque vos importations sont inférieurs de 23% à ce qu’elles étaient un an plus tôt, cela indique clairement que la demande s’effondre littéralement et que votre économie est en train d’imploser.

Je vais donc répéter ce que j’ai déjà expliqué à maintes reprises avant que…

Surveillez l’Allemagne et le Japon de très très près… comme le lait sur le feu !

Je crois que ces deux pays seront les principaux acteurs de cette nouvelle crise financière mondiale qui commence.

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
11 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
kiki08Bernard PouilleValérie LangloisYves GunderLe Journal d'Un Trader Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
kiki08
Invité
kiki08

bientôt grosmomocucu . a suivre!

Bernard Pouille
Invité

elles vont couler et elles vont coûter !

Valérie Langlois
Invité

Trop fort Yves ! Bon week-end smile

Yves Gunder
Invité
Le Journal d'Un Trader
Invité

Assez inquiétant en effet, les chiffres sont hallucinants

morin
Invité
morin

Dans toutes les banques il ne faut plus parler de “ratio de solvabilité” mais de “ration d’insolvabilité” . Dexia avec 8 milliards de fonds propres en a prêté 500 soit un ratio de 1,6 % de fonds propres ,il suffit donc de seulement 1,6 % de créances irrécouvrables pour tomber en fonds propres négatifs. En Italie la banque Monte Paschi et trois autres consoeurs totalisent 360 milliards de créances irrécouvrables pour un total d’environ 120 milliard de fonds propres ,on se demande comment ça peut encore tenir ??? Ah … si … LTRO en début de cette semaine par la… Read more »

RABATEL
Invité

Un été chaud ? Il y’a 10 jours elle offrait à ses clients belges 5% rendement brut sur les nouveaux dépôts de 10.000 à 50.000 € si cet argent est bloqué pour les trois prochains mois. L’offre est valable uniquement pour les 40 prochains jours, jusqu’au 24 Juin. Elle annonce « 5% en toute flexibilité. Ce compte est conçu pour des personnes qui n’ont pas un besoin immédiat ou dans les trois mois de leur argent et sont à la recherche d’un rendement d’intérêt fixe. Pour être clair: après 3 mois vous libérez votre argent et vous pouvez faire ce… Read more »

Thierry Bourdelin
Invité

La crise grecque a largement profité à l’Allemagne.. A qui le tour

banville
Invité
banville

Dommage qu’elles n’aient pas explosé avant le vote pour ou contre le brexit!
mais cela ressemble à l’arlésienne…quant aux banques us, il n’y a pas plus solide que celles ci selon jp Chevalier. A noter qu’aucune banque française n’est dans les clous; elles sont toutes systémiques à part une: martin maurel…

Bernie
Invité
Bernie

Ceci est l’effet “baiser mortel” de la CIA suite au rachat de la Banker’s Trust par Joe Ackerman, son V-sign signifiait sûrement cela.