Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: “La Grèce veut protéger ses banques de l’effondrement”
 

Vous avez aimé la série il faut sauver les banques françaises ?

Puis l’épisode des banques espagnoles.

Puis celui des banques portugaises ?

Puis enfin les banques grecques ?

Eh bien là, c’est il faut sauver les banques grecques saison 3 épisode 2, tout en sachant que l’on va avoir la même chose avec les banques italiennes… puis ibériques, puis françaises.

Pourquoi ?

En cause, partout dans le monde, les crédits dits « non performants ». Comprenez, derrière cette litote, les crédits pourris, moisis, que personne ne peut plus rembourser.

« La Grèce travaille à la création d’un filet de sécurité pour aider ses grandes banques aux prises avec des créances douteuses qui se chiffrent en milliards d’euros, a annoncé vendredi un porte-parole du gouvernement.
« En plus d’accélérer les efforts pour nettoyer le bilan des banques », le gouvernement prévoit de « créer un schéma de protection des actifs » bancaires, a expliqué Dimitris Tzanakopoulos à la radio 24/7. « Ce n’est rien de plus qu’un parapluie pour protéger le système bancaire », a-t-il poursuivi, assurant que le gouvernement n’avait pas l’intention de créer une « bad bank » (structure de défaisance) ni d’adosser le schéma de protection à des fonds publics. « Les banques ont des fonds propres en quantité suffisante », a-t-il fait valoir. »

Le MES attentif aux banques

« Le Mécanisme européen de stabilité (MES), destiné à aider les États de la zone euro en cas de crise de la dette, a affirmé dans un communiqué n’être pas à la manœuvre. « Le MES suit attentivement la situation du secteur financier grec comme cela lui incombe en tant que principal créancier de la Grèce. Cependant, les informations de presse affirmant que le MES est impliqué dans l’élaboration d’un plan d’intervention en faveur des banques grecques sont fausses. »

La Grèce est aujourd’hui écrasée par une montagne de dettes qui atteint 180% de son PIB François Asselineau: “La Grèce se trouve très durablement dans une situation d’appauvrissement généralisé !”

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
1 année plus tôt

Qu’elles commencent par récupérer et vendre les actifs que les particuliers, entreprises ou états ne sont pas en mesure de rembourser(honorer leurs engagements) et ensuite on fera le décompte de ce qu’il manque réellement ; sinon c’est encore la porte ouverte à la spoliation en mutualisant tout et n’importe quoi ! il est plus que temps que ça cesse

Marco Desrosiers
1 année plus tôt

Bin oui just eux vont resister a set effondrement dejas calculer depuit longtemps sois ils font partie du complot ou sois ILS REVE

Babar
Babar
1 année plus tôt

Faux acte scion nez le corps recteur or taux gras fit queue

Jean-Francois Sénéchal
1 année plus tôt

Lolllll

corbel
corbel
1 année plus tôt

J’espère que les Grecs ont leur boîte à sucre pleine de billets, cachée dans l’armoire.
Maintenant, j’aimerais bien connaître le ou les pays qui ont des banques à l’abrit de la tourmente… si vous avez des infos là dessus!!!

evain
evain
1 année plus tôt
Reply to  corbel

Un sac de riz de 20kg, calibre 12 + 250 bastos, quelques pièces d’argents. Surtout etre dans un réseau appartenant à la minorité résolue, inaccessible au découragement (José Antonio Primo de Rivera). Toutes les banques sont liées entre elle car le 8 mai 1945 le dollar est devenue la monnaie de réserve mondiale et ce jour doit etre considéré comme le jour de deuil du monde blanc et la victoire du cartel du 23 décembre 1913. Le coup de grace ce fut Nixon en 1971 l’or a été éjecté du système définitivement. Dans le commerce mondial on est obligé de… Read more »

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x