Marc Touati: Bulle immobilière: « Aujourd’hui, je ne comprends plus les prix de l’immobilier ! »

Un monde de bulles, le dernier ouvrage de Marc Touati, économiste et fondateur du cabinet ACDEFI, fait état d’une surchauffe généralisée des prix des actifs dont l’immobilier, qui en cas de retombée brutale fera des dégâts.

Charles Sannat: “La BCE met en garde contre… La bulle immobilière en Europe !” Philippe Herlin: La bulle immobilière mondiale grossit, prenez vos précautions

Source: sicavonlineVoir les précédentes interventions de Marc Touati

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

3 commentaires

  1. Tout dépend de l’endroit où se trouve votre propriété, surtout s’il s’agit d’un héritage .Certes, les gens ont besoin de se loger. Mais comme les gens se rassemblent dans les grandes villes et fuient les petites villes de province, les prix de l’immobilier ne cessent de baisser dans les petites villes où des maisons à 30 000 euros avec un grand terrain ( de quoi se rendre autonome sur le plan de la nourriture et de l’électricité en plus du logement) ne trouvent pas d’acheteur et où les propriétaires ne voient pas l’intérêt de louer, la location étant devenue aujourd’hui pour eux un gouffre financier plutôt qu’un revenu. La multiplication des contrôles onéreux exigés par les nouvelles loi, les primes de l’assurance de garantie locative qui ne garantit rien en fait quand le locataire n’a plus que le RSA pour vivre , l’interdiction de faire prélever sur son compte bancaire les loyers (pourtant très bas) impayés ainsi que le remboursement du prix des réparations des dégradations qu’il a causées font que tout est à la charge du petit propriétaire sans aucun espoir pour lui d’encaisser le moindre faible loyer. Donc la ruine pour le petit propriétaire s’il ne parvient pas à vendre son bien . Les petits créanciers n’ont aucune prise sur des locataires sur le point de perdre ou ayant déjà, pour la plupart, perdu leur emploi dans les rares entreprises locales qui ne sont pas encore fermées . Heureux sont les propriétaires bailleurs des grandes villes tandis que les petits propriétaires des petites villes sont actuellement l’objet d’une malédiction .

  2. Quoi de neuf ( depuis 3,5 siècles ) : Versailles c’est pas Chambord !
    La décentralisation , ça signifie quoi ? Preuve s’il en faut qu’au fond, les français restent royalistes donc jacobins .

  3. ne pas oublier qu’à chaque achat immobilier viennent se rajouter les frais d’agence et les frais de notaire, qui à chaque revente/achat viennent encore une fois se rajouter et ainsi de suite depuis X temps….donc c’est sûr qu’avec ce système les prix ne peuvent que monter avec le temps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page