Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Il n’y a pas d’inflation, il y a un appauvrissement. Ce n’est pas pareil !

L’inflation… on la critique, on dit qu’elle est nettement plus élevée que ce que l’on dit officiellement ce qui est vrai, mais globalement, il est également vrai de dire que l’inflation est faible, très faible !

Pourquoi parce que tout dépend également quelle inflation nous regardons.

Parle-t-on de l’inflation des salaires, de celle du kilo de lessive ? Parle-t-on de l’inflation qui touche les denrées alimentaires ou de celle qui concerne les prix de production industrielle ?

Si le citoyen voit l’inflation de son caddie, ou de son panier de courses ce qui est légitime, le macro-économiste, lui s’en fiche royalement parce que ce n’est pas une inflation économiquement problématique. La vraie inflation est celle qui touche les salaires (et ils ne montent pas franchement depuis 20 ans) ou celle qui touche les productions industrielles et là aussi les prix ne frémissent pas franchement.

L’indice des prix à la production (IPP) de la Chine, qui mesure le coût des marchandises à la sortie de l’usine au mois d’août le montre bien. En baisse de 0.8% sur le dernier mois et quasi stable avec une très légère hausse de 0.1% sur l’ensemble de l’année 2019.

Autant dire qu’il n’y a pas d’inflation au sens des banques centrales.

Ce que vous ressentez, ce n’est pas de l’inflation, c’est l’appauvrissement lié à l’augmentation des prix de consommation courante et du logement, et de l’énergie ou encore des taxes dans un contexte où les salaires, eux, ne montent plus depuis 20 ans de manière générale.

Il n’y a pas d’inflation, il y a un appauvrissement généralisé et c’est nettement plus grave !

Michael Pento: “Une dette mondiale effroyable qui déclenchera l’hyperinflation” Philippe Herlin: “Mme Lagarde ne répond pas à la question, jusqu’à quand aurons-nous des taux bas ?… J’y réponds pour elle, jusqu’à l’hyperinflation et l’effondrement de l’euro, mais il sera trop tard!”

Souvenez-vous des 30 glorieuses et de l’inflation des prix de 12% l’an, avec des salaires indexés qui progressaient tout aussi vite et des emprunts à taux… fixe ! En 5 ans, votre mensualité de crédit ne pesait plus rien dans votre salaire à une époque de plein emploi !

Aujourd’hui tout augmente faiblement mais comme les salaires eux, ne montent plus du tout, même avec 2% d’inflation par an, en 10 ans vous avez perdu 20% de pouvoir d’achat.

C’est cela qu’il se passe.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
J'assume
1 année plus tôt

Magnifique article… Le débat du dimanche en famille !

L’immobilier est un cancer https://t.co/7IrVcbE3Sr

Carpe Diem
Carpe Diem
1 année plus tôt
Reply to  J'assume

Coûte, plutôt, non: l’État-providence qui recherchait la solidarité produit leur atomisation dans la nouvelle génération. La puissance publique, qui a engendré le syndrome c’est pas ma faute produit chez les jeunes générations un « c’est plus mon problème » qui sera peut-être, demain, un nouveau défi…
Jamais compris que l’on est payé à rester improductif pour la société…

Souverainiste utopiste
Souverainiste utopiste
1 année plus tôt

On peut aussi appeler cela une stagflation. Cherchez pas ! Ça n’existe plus dans la novlangue ! Lorsque l’inflation repart légèrement du fait d’une détente sur les salaires, les ultra libéraux prennent la trouille et la bourse baisse parce que l’inflation c’est pas bon (constaté à plusieurs reprises, notamment aux US). Sous entendu pour les mêmes néolibéraux les salaires à la hausse c’est pas bon et le chômage qui baisse trop c’est pas bon non plus (chercher l’indice NAIRU) La mission première de la BC€ est de garantir la stabilité de la monnaie au détriment de la stabilité de l’emploi.… Read more »

goc
goc
1 année plus tôt

Hier, l’un des incompétents qui sévissent sur les merdias en se faisant passer pour des experts, n’a pas hésiter à déclarer que depuis 20 ans, les salaires ont augmenté plus que l’inflation (Nicolas Doze sur BfmBusiness). Remarquez c’est pratique d’avoir une référence connue en matière d’économie. Comme ça on sait quoi faire: on l’écoute, puis on fait le contraire. Ça me rappelle l’autre grand “expert” (le sieur Cohen) qui nous avait expliqué en 2008, que les évenements (de l’epoque) n’avaient rien de comparable avec la crise de 29, il s’agissait juste d’un réajustement boursier, et ce type continue toujours de… Read more »

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x