Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Le gouvernement veut restreindre l’accès aux crédits immobiliers
 

Officiellement il s’agit de limiter les risques financiers… dans la réalité nous allons arriver à ce que j’explique depuis plusieurs années, à savoir qu’il convient de passer d’un taux directeur unique, à un taux par secteur car les cycles ne sont pas du tout les mêmes ni même les besoins de « stimulation » ou de « ralentissement ».

Voici ce que dit le magazine Capital : « Parmi les pistes sur la table pour parvenir à ce résultat : instauration d’un taux plancher ou encore application stricte du ratio d’endettement des ménages à 33 % du revenu net. Dans un rapport paru en novembre, le HCSF s’inquiétait ainsi que près d’un quart des ménages emprunteurs atteignent 35 %. “En tant qu’économiste, je ne peux que constater que les crédits privés atteignent un taux très élevé comparés au PIB. Il est nécessaire de restreindre cette envolée de masse monétaire en circulation, qui comporte évidemment des risques inflationnistes”, observe le député Daniel Labaronne, vice-président de la commission des finances. “Mon analyse est partagée par Bercy. L’exécutif se pose beaucoup de questions en la matière”, ajoute-t-il.

Quel est le problème ?

Les taux très bas qui favorisent évidemment la constitution de bulles spéculatives et c’est évidemment le cas sur le secteur immobilier qui est l’un des derniers placements présentant encore une forme d’intérêt pour les épargnants sans oublier le recours possible à l’effet de levier de l’emprunt.

C’est pour ces raisons que le gouvernement envisage justement de limiter les crédits.

Officieusement il s’agit de sauver les banques d’elles mêmes !! Elles n’ont pas le droit de se mettre d’accord pour augmenter les prix sinon c’est un crime économique appelé « entente illégale sur les prix ».

Il faut donc que ce soit l’Etat qui fixe lui-même de nouvelles règles du jeu avec notamment un taux plancher sous lequel personne ne pourra plus emprunter.

Résultat ?

Les crédit immobilier vont diminuer, et… les marges bancaires vont augmenter et les risque pris par les banques eux, vont baisser.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
8 Comment threads
5 Thread replies
6 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
nonoThémistoclèsSebastian SalmonNapSéboun Anthony Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
nono
Invité
nono

en 2002 achat d’un appartement sur plan 90 000euro , revente 5ans plus tard 180 000 euro pour un 2 chambre . non ya pas de bulle !

Séboun Anthony
Invité

CONCLUSION

Carine Chauvet
Invité

pas besoin du gvt pour ça les banques s’en charge déjà…

Tuez l'immobilier avec DVF
Invité

Merci macron très bonne chose https://t.co/2sT2gkOYZE

Zebgg
Invité
Zebgg

Grâce à cette idée, les gouvernements se réserveront à leur usage exclusif un accès au crédit gratuit qu’ils ont fait mettre en place. Voici le vice de l’action politique qui réussit toujours à garder la main sur la création monétaire. Comment certains économistes osent parler d’un turbo capitalisme alors qu’il s’agit au plus d’un capitalisme de connivence ou plutôt d’une kleptocratie, avec les dirigeants et leurs alliés qui tiennent tout en main ? On est dans un socialisme d’inspiration Fabienne qui nous oppressera sans limite.

Max Timmermans
Invité

Oupsss Le gouvernement vient de Comprendre que ya une Bulle Spéculative énorme sur L immobilier . Le jour ou cette Bulle Éclate, les Proprios vont prendre cher ! Une perte d au moins 30% de la Valeur de leur bien . Et je ne parle même pas de la Taxe Foncière qui va être le prochain levier du gouvernement pour ponctionner des Taxes . Dette de plus de 100% oblige

Benjamin Stevenson
Invité

Panique autour d’une bulle incontrôlable, ou volonté d’étriller l’épargne en bloquant tout investissement “sûr”?

Jocelyne Reulier
Invité

Et oui dans une dictature . On perd toute liberté !!!

M A R C E L
Invité
M A R C E L

Bondjoû peï!!Jó napot kivánok!!Goede Dag!!Dobrii dien!Guten Tag!Bună ziua.

Nation impossible.

Nap
Invité
Nap

Pour vous liberté = endettement ????

Sebastian Salmon
Membre

Bonsoir non bien au contraire, vivre en fonction de ses moyens.

Thémistoclès
Invité
Thémistoclès

@Nap,
eh oui ! Liberté = Endettement choisi et contrôlé.

Nap
Invité
Nap

shock eek eek eek