Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Si tu n’aimes pas BlackRock tu es anti-américain !

« BlackRock a réveillé un sentiment très ancré en France : l’antiaméricanisme »… c’est le titre hallucinant et totalement hors de propos de cet article du Monde.

« Un petit air d’antiaméricanisme flotte sur la France, qui ne doit rien à Donald Trump. Après McDonald’s pourvoyeur de « malbouffe », Amazon fossoyeur de l’emploi et Goldman Sachs porteur du capitalisme mondialisé, un nouveau géant a réveillé ce sentiment solidement ancré depuis deux siècles dans une partie de l’opinion : BlackRock. Il y a quelques mois seulement, le premier gestionnaire d’actifs au monde avec 6 600 milliards d’euros en portefeuille était inconnu du vulgum pecus ; il est devenu le Grand Satan, puisqu’il est entendu qu’il a été à la manœuvre dans la réforme des retraites.

La preuve ? Son patron-fondateur, Larry Fink, siégeait à la droite du président de la République, le 10 juillet 2019, au palais de l’Elysée, lors d’une réunion sur… la finance verte. Une autre ? Sa filiale française a publié en juin une note intitulée « Loi Pacte : le bon plan retraite » où elle se félicite des mesures du gouvernement en faveur de l’épargne-retraite et lui fait ses propres « recommandations ». Et voilà que son président, Jean-François Cirelli, est élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur à la demande du premier ministre, Edouard Philippe, vite rebaptisée « Légion de déshonneur » sur les réseaux sociaux et dans les manifestations.

C’était suffisant pour que de la gauche radicale aux souverainistes, aux paléo-gaullistes et à l’extrême droite, on accuse Emmanuel Macron d’être sous influence. Expiera-t-il jamais le péché de ses quatre ans passés à la banque Rothschild ? « Vous patachonnez dans la tête. Vous mélangez tout. Ça n’a rien à voir », a-t-il répliqué, mi-janvier, à un enseignant qui lui reprochait d’avoir « donné la Légion d’honneur à BlackRock ». Rien à faire, l’ennemi est tout désigné par des rhéteurs enivrés de métaphores : le Dark Vador de la finance est une « force obscure » et « tentaculaire » tour à tour présentée comme une « pieuvre », un « vampire » ou un « gangster » prêt à « piller » les futurs retraités. Complotisme, quand tu nous tiens ! »

Peut-on débattre d’un sujet sans être taxé d’anti je ne sais pas quoi, de phobe-machin ou de facho ?

Critiquer BlackRock, critiquer le gouvernement français, je répète français concernant la décoration du patron d’un immense fonds de gestions d’actifs, ou combattre l’idée de la retraite par capitalisation, cela n’a strictement rien à voir avec de l’antiaméricanisme, et une affirmation comme celle-ci ne vaut en aucun cas une argumentation.

Le Monde ferait bien de nous expliquer pourquoi le parton de BlackRock a été décoré.

Quelle est la justification de sa décoration ?

Retraites: le patron du fonds BlackRock France promu officier de la Légion d’honneur France, épargne retraite en hausse de 60 % en 10 ans pour 880 milliards. BlackRock veut croquer !!

Qu’a-t-il apporté à la France ?

Pourquoi la nomination a-t-elle lieu dans un moment aussi particulier de contestation sociale ?

Il n’y a là pas le moins antiaméricanisme, éventuellement, de l’anti-macronisme !

Ce n’est pas de l’anti-américainisme mais de l’anti-macronisme !!

Peut-être est-ce de l’anti-macronisme primaire, mais les questions posées ne sont pas inutiles.

Le président était-il obligé dans un contexte aussi tendu de faire cette provocation symbolique ? Que le patron de BlackRock soit décoré ou pas, ne changera rien ni à son quotidien ni rien à celui des Français. Nous touchons ici aux symboles.

Ce n’est pas un Américain qui est décoré, mais un Français. Là encore il n’y a pas d’antiaméricanisme si ce n’est dans le cerveau du Monde.

Mais vous avez compris la ficelle.

Plutôt que de parler des vrais sujets posés, des véritables questions, on préfère faire taire le débat avec tous les poncifs et tous les extincteurs à idées que sont les mots complotisme ou antiaméricanisme.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
channy
channy
10 mois plus tôt

Ah bon? quand on sait que la France est le premier marché européen pour Mac donald? combien de français ont un système windows(americain) sur leur ordinateur? combien ont des iphone? combien d entrées les films américains ont fait cette année dans les salles de cinéma français etc..on continue?
Bref du journalisme à deux balles et on s etonne que ces torches cul n aient plus de lecteurs..

JeanD
JeanD
10 mois plus tôt
Reply to  channy

Oui, c’est une triste réalité,
mais le pire, dans tout ça,
c’est qu’ils sont fiers de l’être !!!

Tu as beau les prévenir qu’ils sont entrain
de Marcher dans une Merde,
ils continuent souvent l’aire de rien !

Genevieve Grimaud
10 mois plus tôt

Oui et alors ???

channy
channy
10 mois plus tôt

Vous avez Windows sur votre ordi? un systeme Android sur votre téléphone..donc la prochaine fois ils diront que vous êtes pro américain et pas patriote

M A R C E L
M A R C E L
10 mois plus tôt

Exilé Oré fir d’esse Walon , hogy van ? Zdrastvouï ; Tschüss , en met u ? ! .

Confirmé, je ne les aime pas .

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x