Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La chute des flux commerciaux sino-américains indique clairement que le prochain krach boursier est à nos portes

La Chine et les Etats-Unis ont profité de deux décennies de croissance en termes de flux commerciaux. Rappelons qu’ils sont passés de 61 milliards de dollars par an en 2000 à 540 milliards de dollars en 2019. Mais la fin de cette folle mondialisation commence à prendre forme, les flux commerciaux ayant plongé à partir de novembre 2018 de 635 milliards de dollars à 540 milliards de dollars en décembre 2019, soit une baisse d’environ 15%.

La fin de cycle, et donc de ces décennies de mondialisation, avait commencé à l’époque où les politiques commerciales protectionnistes du président Trump étaient entrées en vigueur contre la Chine.

Capital Economics a publié un article fascinant en novembre dernier, détaillant comment la troisième vague de mondialisation avait commencé à la fin des années 1980, principalement alimentée par les progrès technologiques et le transfert de la main-d’œuvre et de capitaux à travers le monde vers les régions les plus rentables (c’est-à-dire hors des Etats-Unis et vers la Chine).

Capital Economics indique que la troisième vague de mondialisation s’est récemment transformée en une quatrième vague correctrice, qui a entraîné une véritable période de démondialisation.

La guerre commerciale que Trump a mis en place contre la Chine a été l’un des moteurs de la démondialisation car les chaînes d’approvisionnement ont été déplacées de la Chine vers d’autres pays d’Asie-Pacifique, avec le retour de quelques usines aux Etats-Unis.

La démondialisation semblait chaotique lors de la guerre commerciale et a certainement pris de l’ampleur lorsqu’elle a perturbé les chaînes d’approvisionnement en 2018 jusqu’à la fin de l’année 2019. Pourtant, c’est l’épidémie de covid-19 qui a accéléré la démondialisation et ceci pourrait très bien déclencher la prochaine récession mondiale.

Wall Street, ivre de l’excès de liquidité grâce à des non QE sans oublier les tweets optimistes du président Trump, n’a toujours pas admis que la démondialisation était en route et entraînerait une volatilité accrue.

Plus important encore, les grands docteurs en économie de Wall Street n’ont même pas remarqué que l’épidémie de Covid-19 en Chine, a déjà mis entre 400 et 750 millions de personnes en quarantaine, laissant ainsi l’économie chinoise à l’arrêt. Ceci pourrait très bien accélérer la démondialisation alors que les entreprises se précipitent pour protéger leurs chaînes d’approvisionnement et/ou les déplacer hors de Chine afin d’éviter que ces chaînes se grippent. Tout ceci stimulera sans aucun doute cette dynamique de démondialisation et produira une quatrième vague correctrice beaucoup plus profonde encore que celle qu’évoquait Capital Economics juste avant.

Un changement rapide de la mondialisation, déclenché par la guerre commerciale et probablement accéléré par l’épidémie de virus, produira un énorme choc économique qui commence déjà à se faire sentir dans le monde entier et dévastera les chaînes d’approvisionnement en Europe et peut-être même aux Etats-Unis. Cette fois-ci, les conséquences subites par les entreprises ne peuvent plus être annihilées par les banques centrales qui injectent de l’argent gratuit aux entreprises pour amoindrir l’impact, les dégâts seront graves et pourraient causer une onde de choc à toute l’économie mondiale à court terme.

Avec la chute des flux commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis, la rupture des chaînes d’approvisionnement complexes en Chine, et maintenant, les fermetures d’usines dans d’autres régions du monde, les multinationales vont se rendre compte qu’elles dépendent trop de la Chine pour des produits bon marché, comme les pièces détachées et les produits chimiques. Qui sait quand cela arrivera avec cette épidémie de virus, mais les multinationales qui s’approvisionnent en pièces détachées chinoises voudront se réapprovisionner beaucoup plus près de leurs usines. Encore une fois, la transition vers la démondialisation est sur le point de s’emballer.

Nous avons remarqué plus tôt ce mois-ci que plusieurs usines automobiles en Corée du sud étaient paralysées parce qu’elles ne pouvaient plus s’approvisionner en pièces détachées provenant de Chine.

Vendredi, il a été signalé qu’une usine de Fiat Chrysler Automobiles en Serbie avait été arrêtée en raison du manque de pièces détachées provenant de Chine.

Il a également été signalé que General Motors pourrait rencontrer des problèmes de chaîne d’approvisionnement dans les usines américaines, car elle s’avérait bientôt ne plus être en mesure de recevoir des pièces détachées en provenance de Chine.

La remise en place des chaînes d’approvisionnement hors de Chine pèsera sur la croissance mondiale et entraînera une nouvelle baisse des flux commerciaux entre la chine et les Etats-Unis. Un tel changement aura un impact dramatique sur de nombreuses industries et limitera la demande de transport de marchandises par containers et freinera la croissance du commerce mondial, renforçant ainsi les tendances de démondialisation à travers le monde.

Le FMI, le WEF et L’ONU ont déjà averti que l’économie continuerait de ralentir en raison de la guerre commerciale – il semble maintenant que cette épidémie virale plongera encore plus le monde vers une démondialisation qui pourrait conduire à une gigantesque crise financière.

Egon Von Greyerz: “Nous allons droit vers le pire krach mondial de l’histoire !” Gaël Giraud: “nous sommes probablement à la veille d’une crise financière majeure”

Tout ceci finira très mal… Les banquiers centraux doivent continuer à injecter d’énormes quantités de liquidités sur les marchés, sinon, un krach boursier verra très vite le jour.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
beverlychannyBonnes nouvelles pour le Bitcoin Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
beverly
Invité
beverly

hyperinflation ou krach ? les deux surement ! l’un après l’autre

channy
Invité
channy

Mais non voyons la grance start up nation guidée des cadors n est pas concernée

Bonnes nouvelles pour le Bitcoin
Invité
Bonnes nouvelles pour le Bitcoin

C’est beau l’injection de papier cul :lol: