Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
New York: Les défaillances sur les prêts hôteliers atteignent un taux alarmant. Les tarifs des chambres chutent tandis que le tourisme dégringole
 

De plus en plus d’hôtels à New York ne payent pas leurs échéances de prêts à temps, signalant une tendance alarmante dans l’industrie se cumulant à des fondamentaux déjà compliqués sur le marché. Ceci a entraîné une baisse des tarifs des chambres, ce qui a permis à des sites comme Airbnb de prendre des parts de marché, selon The Real Deal.

Le principal indicateur à surveiller, c’est le tarif moyen d’une chambre d’hôtel à la journée, qui a chuté dans la ville de New-York et a atteint son plus faible prix depuis 2013:

255,16 dollars, selon STR. En termes de projets, plus de 22,000 nouvelles chambres d’hôtels en voie de construction, s’ajoutant ainsi à l’offre déjà excédentaire, ce qui réduira probablement encore davantage le coût des chambres.

En conséquence, des prêts sont octroyés, comme celui de 260 millions de dollars du Row Hotel, situé à côté de Times Square.

Dans le cas du Row Hotel, son créancier cherche à s’alléger par le biais du marché secondaire pour un montant de 50 millions de dollars.

Parallèlement, l’hôtel lui-même est sur le marché depuis l’année un an, or les acheteurs sont peu intéressés.

Colony Credit, le créancier, a dit qu’il y a eu une “détérioration significative” sur le marché de l’hôtellerie et que les retours lors du processus de ventes les a contraint à déprécier la valeur du prêt.

En 2019, Heritage Equity Partners n’a pas remboursé un prêt d’une valeur de 68 million de dollars pour l’Hotel Williamsburg. Ce bien se dirige actuellement vers un redressement judiciaire.

Les créanciers pour le développement de l’hôtel Maefield, situé au 20 Times Square, ont également cherché à saisir 650 millions de dollars prévus pour ce projet. La East West Bank a également lancé une procédure pour saisir les emprunts garantis par Selina Chelsea.

Le Blakely Hotel a été définitivement fermé le mois dernier par son propriétaire, Richard Born, qui a blâmé les défis auxquels l’industrie est confrontée.

Peter Schiff: « Une gigantesque récession arrive tandis que le retour à l’étalon Or se profile ! » Delamarche: « Aujourd’hui on est en récession mondiale et ça RISQUE d’être ASSEZ SAIGNANT !! »

Enfin, 21 hypothèques CMBS supplémentaires adossées à des hôtels de New York restent sous surveillance en cas de difficultés éventuelles.

Comme si l’industrie ne se portait déjà pas assez bien, elle doit désormais surmonter le contrecoup de l’épidémie du Coronavirus.

Nous supposons que les foules de touristes chinois serpentant habituellement les rues de Manhattan chaque jour devraient continuer à diminuer, puisqu’en termes de voyages, les restrictions imposées entre la Chine et les Etats-Unis sont toujours d’actualité. Comme nous l’avons déjà indiqué, le virus a déjà des conséquences désastreuses sur les entreprises Chinoises à New-York.

Le propriétaire de Wah Tea Parlor, Wilson Tang, a déclaré le 3 Février, que le chiffre d’affaires de son restaurant avait connu une baisse record de 40% selon Eater New York. Le restaurant Sichuan Hwa Yuan, encensé par la critique, a connu une situation similaire, où ses ventes ont également plongé il y a 2 semaines.

Tang a déclaré: “ça craint. Les derniers jours étaient merdiques. On a laissé les employés partir plus tôt juste pour qu’ils aient plus de temps libre. Il y a de moins en moins de travail”.

Elizabeth Chin, un agent de voyage de Fort Lee, N.J. disait au NY Times“Cela va devenir un lourd fardeau financier. Les vols sont annulés. Les tour-opérateurs ont tout annulé.”

Bruce Zhu, le responsable de l’agence de voyages vers la Chine à Flushing, dans le Queens disait : “C’est un problème majeur. Nous devons annuler les réservations et hôtels. Nous perdons beaucoup d’argent sur les réservations.”

“Tout s’est arrêté, il n’y a plus rien,” se lamentait un autre agent à Flushing.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
generalchanzy
generalchanzy
3 mois plus tôt

Tourisme, déplacements, centres de vacances, routier, aérien, transport maritime. Qui peut être assez naïf pour croire que ça durerait indéfiniment? Avec ou sans virus, ça devait arriver. S’endetter il y a trente ans dans ces secteurs, ça valait le coup mais plus aujourd’hui.

vietnam
vietnam
3 mois plus tôt

22000 nouvelles chambres ,ouha!! c est énorme ,c est a wuhan qu ils en auraient eu besoin . ce virus !! qui je pense va bien dormir dans ces nouveaux lits douillets.

Poujade51
Poujade51
3 mois plus tôt

Et oui , la conséquence d’avoir acheté des actifs de40 à 60 % trop cher ! Et on leur disait quelle affaire les taux d’emprunts n’ont jamais été aussi bas ! Il aurait mieux value avoir des taux élevés et des valeurs d’actifs beaucoup plus bas : ils n’ont rien vu et vont faire d’ici peu la joie des grandes banques qui leur ont prêté ! Elles vont tout récupérer peut être pour pas grand chose : JACKPOT !

GardeCH
GardeCH
3 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Cher Poujade51,
Qd. 1 banquier aura mis la main sur 1 palace, tu crois qu’il va envoyer ses caissières faire les lits chaque matin ? Et ses cambistes éplucher les pdt.?

Poujade51
Poujade51
3 mois plus tôt
Reply to  GardeCH

Non : il le revendra pour une bouchée de pain ( le reste du dis crédit) à un copain, à de la famille avec une petite com en sous main pour le notaire partenaire de l’affaire ( comme dans les campagnes françaises) et se fera un bon petit bénéfice assorti éventuellement pour lui, sa famille ou ses copains de la constitution d’un beau patrimoine pour pas cher !

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x