Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Jusqu’où le pétrole peut-il baisser et faut-il en acheter ?
 

Jusqu’où l’or noir peut-il baisser ?

Il y a la moitié de la planète confinée, donc un choc terrible sur la demande, et il y a une offre énorme de l’OPEP qui ne veut pas baisser sa production.

Avec la baisse du pétrole actuelle les grands perdants sont les Américains, et les producteurs de pétrole de schiste vont devoir fermer un nombre important de puits. Les marchés financiers sont très inquiets puisque les doutes s’installent sur la capacité des opérateurs de gaz de schiste à faire face à leur endettement.

Selon l’AIE la baisse de consommation attendue au second semestre est de 25 % !

C’est une chute considérable. C’est une chute tout simplement jamais vue de la consommation de nos économies ultra-carbonées.

Peter Schiff: “L’industrie américaine du pétrole de schiste va s’effondrer !” Thami Kabbaj: “Le coronavirus a déclenché un SÉISME sur les cours du pétrole !”

L’offre de pétrole se réduisant nettement moins vite que la demande ne baisse, nous assistons à une augmentation très importante des stocks de pétrole et donc… les prix pourraient continuer à baisser.

Les prix peuvent-il passer sous les 20 $ ?

Oui, c’est possible dans un excès baissier lié à un problème qui est en train de se créer sur les capacités de stockage de pétrole.

Nous parlons ici d’économie réelle.

Et dans l’économie réelle, il y a des problèmes réels à régler… comme par exemple savoir où l’on met le pétrole extrait mais dont personne ne veut.

Il n’y a que deux façons de stocker du pétrole que l’on ne « brûle » pas. Les citernes de stockage et les super-tankers qui naviguent sur les flots.

La production mettant du temps à se couper, les puits étant longs à couper en dehors même de la « guerre » commerciale russo-saoudienne, cette inertie fait gonfler le volume à stocker. Lorsque toutes les capacités de stockage seront saturées, certains seront prêts à tout pour se débarrasser de l’or noir en excédent…

Voir un baril à 15 $ est donc parfaitement possible.

De la même manière, si l’économie repart relativement vite, il faudra le même temps pour rallumer la production… nous pourrions donc avoir une hausse aussi fulgurante des prix du pétrole après un excès baissier.

Je tiendrais informé de ce sujet plus spécifiquement tous mes abonnés à la lettre STRATEGIES.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x