Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Egon Von Greyerz: “Préparez-vous à une dépression hyperinflationniste, puis à un effondrement de la majeure partie du système financier !”

La plus grande bulle financière de l’histoire débouchera inévitablement sur une dépression hyperinflationniste. Mais cette fois-ci, elle sera mondiale. L’hyperinflation se propagera d’un pays à l’autre comme le coronavirus. Elle pourrait commencer n’importe où, probablement aux États-Unis, dans l’UE ou la DE (Désunion Européenne). De nombreux autres pays suivront rapidement, comme le Japon et la plupart des pays en développement. Très peu seront épargnés.

Les taux d’intérêt actuels sont de faux indicateurs

Depuis le pic du dernier cycle des taux d’intérêt en 1981, les taux américains et mondiaux ont baissé pendant 39 ans, passant de près de 20% à 0%. Puisque, dans un marché libre, les taux d’intérêt sont fonction de la demande de crédit, cette longue tendance à la baisse laisse présager une grave récession aux États-Unis et dans le monde. Les règles de l’offre et de la demande sont simples : lorsque le coût de l’argent est nul, personne n’en veut. Mais la dette a augmenté de façon exponentielle sans exercer de pression à la hausse sur les taux. La raison est simple. Les banques centrales et commerciales ont créé des quantités illimitées de crédit à partir de rien. Dans un système bancaire fractionné, les banques peuvent prêter le même argent 10 à 50 fois, et les banques centrales peuvent imprimer des montants illimités.

En 1981, la dette mondiale était de 14 000 milliards $. Avec l’effondrement des taux d’intérêt, on aurait pu s’attendre à ce qui’l n’y ait pas une forte demande pour la dette. Une demande élevée aurait entraîné des taux d’intérêt élevés. Or, la dette mondiale en 2020 s’élève à 265 000 milliards $, un chiffre stupéfiant. La dette a donc été multipliée par 19 au cours des 39 dernières années et le coût de la dette est passé de 20% à 0% – Hmmm !

Le coronavirus est le déclencheur mais pas la cause

La crise que le monde traverse actuellement n’a pas été causée par le coronavirus. Comme je l’ai souligné dans de nombreux articles, le coronavirus n’est qu’un catalyseur, bien qu’il soit difficile de trouver plus vicieux. La véritable cause de “la plus grande crise financière de l’histoire” est la crise des banques centrales. Elles ont jeté de l’huile sur le feu pendant 50 ans en réduisant continuellement le coût de l’argent jusqu’à ce qu’il devienne gratuit en 2008, lorsque les taux ont été abaissés à ZÉRO. Depuis, les taux négatifs ont envahi le monde entier.

Des taux d’intérêt nuls voire négatifs + Planche à billets illimitée = FOLIE ! Planche à billets illimitée + taux négatifs = La plus grande arnaque de Ponzi de l’histoire de la finance !!

Les taux négatifs ne sont pas seulement un paradoxe total, mais aussi une folie absolue. Les nations souveraines en faillite ont émis des dettes sans le moindre coût, ou ont même été payées pour cela. Le but des intérêts est d’être payé pour le risque de prêter de l’argent. Comme les gouvernements du monde entier ont émis des dettes pratiquement illimitées qui ne seront jamais remboursées, le risque de leur prêter de l’argent a augmenté exponentiellement. Au lieu d’avoir des taux beaucoup plus élevés pour reflèter l’augmentation massive de la dette et le risque extrêmement élevé, les banques centrales s’en sont sorties en défiant les lois de la nature et en manipulant les taux…

Des faux marchés sans prix réels

La monnaie est une marchandise et son prix devrait dépendre directement du risque, de l’offre et de la demande. Comme nous avons actuellement un faux système financier avec de la fausse monnaie et de faux marchés, il n’y a pas de véritables prix. Ainsi, par le biais de manipulations et d’interventions constantes, les banques centrales, avec quelques complices, peuvent totalement truquer la plupart des marchés et des prix.

Par conséquent, le coût de l’argent aujourd’hui ne reflète ni le risque ni la demande. Tout ce que cela représente, c’est une manipulation malveillante pour servir les gouvernements et leurs maîtres, les banquiers centraux. Mais comme tous les faux marchés, celui-ci aussi se terminera, et pas seulement mal, mais de manière catastrophique.​

La situation est désespérée pour les entreprises et les particuliers

Comme je l’ai écrit dans mon article de la semaine dernière, nous avons maintenant la “tempête parfaite”. Pratiquement tous les gouvernements du monde engagent des milliards et des milliers de milliards de dollars, d’euros, etc. pour tenter de sauver une économie mondiale au bord de l’effondrement. Dans de nombreux pays, 50% ou plus de l’industrie est fermée. Le secteur des services est totalement paralysé, tout comme l’aviation, les transports et la plupart des petites entreprises. Le chômage approche des niveaux jamais vus depuis la dépression des années 1930. Toutes les entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, ont besoin d’aide. La majorité des gens n’ont pas assez d’économies pour tenir plusieurs semaines. Pour ceux au chômage, la situation devient désespérée.

De nombreuses grandes entreprises américaines ont besoin de l’aide du gouvernement. Peu d’entre elles ont mis une partie de leurs bénéfices de côté pour les mauvais jours. Au lieu de cela, la direction, ainsi que les actionnaires ont été trop généreusement récompensés. Depuis 2009, les entreprises du S&P 500 ont dépensé 5 400 milliards $ en rachats d’actions. Au lieu de demander l’aide du gouvernement, la direction devrait rembourser ses bonus et les actionnaires qui ont reçu des dividendes importantes devraient recapitaliser les entreprises. Il est évident que cela ne se fera pas. Tout comme en 2006-2009, les bénéfices sont privatisés et les pertes socialisées.

Les entreprises ainsi que les particuliers font une hémorragie de liquidités. Tout cela devient un cercle vicieux avec des factures non payées, notamment les loyers, les hypothèques et les impôts. Les estimations prévoient une chute de 40 à 50 % du PIB américain au deuxième trimestre 2020. Le problème est qu’il ne s’agit pas d’une crise temporaire. Cela signifie que le PIB connaîtra une contraction permanente, d’une ampleur majeure dans la plupart des pays.

Une baisse séculaire conduisant à une dépression hyperinflationniste

Nous sommes au début d’un ralentissement séculaire qui se transformera bientôt en dépression hyperinflationniste. Comme je l’ai écrit dans de nombreux articles depuis plus de 20 ans, c’est la fin inévitable de ce cycle.

Une crise d’une telle ampleur est toujours une crise de la dette. Très bientôt, la dette du monde entier sera sous forte pression, car les emprunteurs commenceront à faire défaut. Cela entraînera un effondrement des obligations et une flambée des taux. Les banques centrales perdront alors le contrôle des taux d’intérêt car les taux à long terme augmenteront d’abord, et tireront ensuite les taux courts à la hausse. Les taux peuvent facilement atteindre 15-20 %. De nombreuses obligations iront à zéro et les taux monteront à l’infini. J’ai déjà parlé de mon premier emprunt immobilier en 1974, au Royaume-Uni, pour lequel je payais 21% de taux d’intérêt. J’ai donc vécu une période de forte inflation, mais je n’ai jamais connu l’hyperinflation.

Étant donné que la majorité des produits dérivés, d’une valeur de 1,5 quadrillions $, est liée aux intérêts, ce marché explosera également. Tout cela conduira à l’impression illimitée de monnaie et à l’effondrement rapide des devises jusqu’à leur valeur intrinsèque de ZÉRO. À ce moment-là, l’ensemble du système financier sera méconnaissable et certains de ses pans inexistants. Tout cela pourrait se produire très rapidement, peut-être dans les 6 à 18 prochains mois.

2006-2009 était une répétition

Bien sûr, mes prévisions de Cassandre pourraient être fausses. Mais soyons clairs : la répétition de ce que je prévois a eu lieu en 2006-2009. Rien n’a été résolu à l’époque, juste reporté temporairement. Les choses sérieuses commencent et, cette fois-ci, peu importe les quantités de monnaie imprimées par les banques centrales, cela n’aura aucun effet. Je doute fortement que nos “amis banquiers” puissent trouver un nouveau tour de passe-passe. La seule chose qu’ils savent faire est d’imprimer encore plus de monnaie, et cela ne résoudra jamais le problème des dettes.

Marchés

Les marchés actions, durant la première phase du nouveau marché baissier séculaire, ont subi une perte de 40% dans la plupart des pays et cela en moins de 4 semaines. Nous assistons maintenant à une correction typique qui pourrait aller un peu plus loin. Lorsque celle-ci sera terminée, la prochaine baisse dévastatrice commencera. Quiconque tentera de rattraper le couteau qui tombe se coupera.

Les marchés obligataires pourraient tenir un peu plus longtemps grâce aux manipulations massives des banques centrales et à l’impression monétaire. Les obligations “pourries” commenceront à s’effondrer en premier et les dégradations constantes transformeront beaucoup de dettes en pacotille. Une grande partie de la dette des entreprises suivra le même chemin et, dans les 6 à 12 mois, la dette souveraine sera également attaquée.

Les marchés immobiliers sont une grosse bulle et commencent déjà à se désintégrer. Que ce soit le secteur industriel, commercial, de détail ou résidentiel, aucun ne sera épargné. Il n’y aura pas d’acheteurs, pas de financement et nombreux seront ceux forcés à vendre. La recette parfaite pour un effondrement.

Avant que le marché baissier séculaire n’atteigne son point bas sur ces trois marchés, les prix chuteront de 90 à 100 % en termes réels. En termes réels, cela signifie en pouvoir d’achat constant comme l’or.

Il faut se rappeler que les marchés atteindront un creux bien avant l’économie. Nous aurons d’abord une dépression hyperinflationniste qui pourrait aller et venir très rapidement au cours des deux prochaines années. Par la suite, nous assisterons très probablement à une implosion déflationniste de tous les actifs et à un effondrement de la majeure partie du système financier.

Mais ce n’est pas la fin du monde. Ce n’est qu’une phase de plus dans l’économie mondiale pour corriger les excès des 100 ou 300 ans, voire 2000 ans passés. Une fois que la dette aura implosé et que tous les prix des actifs auront baissé par rapport aux valorisations fantaisistes actuelles, un nouveau système reposant sur des valeurs et des principes solides verra le jour. Alors, le cycle recommencera.

Or

Il y a actuellement de fortes pressions sur le marché de l’or papier et sur le marché physique. Le Comex et la LBMA laissent entendre que tout est sous contrôle. La LBMA donne l’illusion d’avoir beaucoup d’or dans ses coffres. Mais la quasi-totalité de cet or est déjà engagée. Le Comex, le marché à terme sur l’or, est soumis à une pression énorme puisqu’il ne pourrait livrer qu’une petite fraction de l’or physique dans le cas où les détenteurs de papier en demandaient la livraison. Ce jour approche.

Les trois plus grandes raffineries du monde, situés dans le canton du Tessin en Suisse, qui représentent au moins 50% de la production mondiale d’or, ont été fermées pendant deux semaines et demie. Elles viennent de réouvrir cette semaine, mais à 25-33 % de leur capacité.

Les ETF sur l’or ont augmenté leurs avoirs de 93 tonnes au cours des quatre dernières semaines. Cela représente une valeur totale de 5 milliards $.

Il est aujourd’hui pratiquement impossible de mettre la main sur l’or physique, alors on se demande où les ETF ont acheté cet or.

La réponse est simple. Il leur a été prêté par les banques LBMA qui sont les dépositaires de l’ETF or le plus important au monde, le SPDR Gold Trust (GLD). Ces banques détiennent également l’or des banques centrales et il leur suffit de prêter le même or une nouvelle fois aux ETF. Ainsi, si vous détenez un ETF sur l’or, et vous ne devriez pas, sachez qu’il est peu probable qu’il soit totalement adossé à de l’or physique.

Dans un monde où les prix de la plupart des actifs sont sur le point d’imploser, l’or est une assurance-vie et c’est pratiquement le seul actif qui conservera sa valeur en termes réels. L’argent métal est également susceptible de très bien se comporter et surperformera l’or. Mais l’or est plus sûr et moins volatile.

Comme le montre le graphique de l’or sur 20 ans ci-dessus, l’or suit une tendance à la hausse extrêmement forte. Dans toutes les devises, sauf le dollar américain, il a dépassé les plus hauts de 2011. Le prix de l’or en dollars vient de flamber et devrait maintenant atteindre 1 700 $, avant de dépasser son ancien sommet à 1 920 $.

Comme je l’ai déjà dit, cela fait presque 20 ans que je me tiens sur une boîte à savon pour tenter d’expliquer les vertus de l’or à des fins de préservation de la richesse. Heureusement, de nombreux investisseurs m’ont écouté, mais ils représentent encore moins de 0,5% des actifs financiers mondiaux. Depuis que nous avons commencé il y a 18 ans, l’or a été multiplié par 6 ou 7 fois selon la devise. Une performance insignifiante par rapport à ce qui va suivre.

Si vous détenez de l’or, ce n’est pas pour enregistrer des gains en papier-monnaie dévaluée. L’or physique est une assurance contre un système financier défaillant, qui ne sera probablement pas réparé avant très longtemps.

Source: or.frVoir les précédentes interventions d’Egon Von Greyerz

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
20 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ronzier
ronzier
6 mois plus tôt

la Légende a force de nous avertir à fini par avoir raison

albi
6 mois plus tôt

ils feront tout pour sauver “leur système” et le mougeons qui en est si désespérément dépendant se battra pour le préserver.

Poujade51
Poujade51
6 mois plus tôt
Reply to  albi

Pour une fois que le gueux est en position de force face à “leur système” : il ne doit surtout rien lâcher et les obliger à signer un nouveau pacte social & sociétal , sans cela leur système ne redémarrera pas !

Dick_Butt
Dick_Butt
6 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

En position de force ? Sous pandémie, sans masque, confiné, ne sachant même pas qu’une énorme crise financière et monétaire arrive, je vois pas en quoi cette situation mettrait le peuple en position de force. Les lois liberticides qu’ils manquaient pour la grande crise commence déjà a être votées avec le consentement des “gueux” et ce n’est que le début, le but est que tout soit voté pour que le jour J, les citoyens soient muselés, dans l’impossibilité d’être en groupe, rationné au niveau alimentaire etc… Tout pour que le bétail soit sous controle, et une fois à genoux, tous… Read more »

Poujade51
Poujade51
6 mois plus tôt
Reply to  Dick_Butt

Le calcul est le suivant dick : quand 30% des ouvriers de base payé à coup de trique refusent de retourne bosser c’est pas 30% de l’entreprise qui s’arrête : c’est toute l’entreprise qui s’arrête : on est dans un deal : perdant-perdant : pendant le temps que le gueux refuse de venir trimer et de prendre le risque de choper le coronavirus comme un dingue sur la chaine de production avec des cadences dignes de l’époque négrière, et bien le patron bouffe toute sa trésorerie, pendant ce temps là : fini le champagne et les petits fours et l’encours… Read more »

Dick_Butt
Dick_Butt
6 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Ah, je croyais que tu disais, en position de force face aux élites mondialistes. Pour ce qui est du travail, chomage, faillite, ça se passera comme toujours, de la même manière, si macron a cassé le code du travail, ce n’est pas pour rien, c’était en prévision de la grande crise, les gens pourront plus facilement avoir plusieurs petits jobs, et hélas ils le feront, faudra nourrir les gosses, d’une manière ou d’une autre. Croire que le chomage et les faillites vont pousser les gens à une révolte voir une révolution, c’est mal connaitre les esclaves et leurs réflexes de… Read more »

Phi29
Phi29
6 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

De toutes manières personnes ne consommera sans argent ou geste fort .pour redémarrer l’économie il faudra forcément donner des possibilités aux gens

Dick_Butt
Dick_Butt
6 mois plus tôt
Reply to  albi

Incroyable qu’il y ait encore des gens pour croire que tout ce qui ce passe est un accident de parcours. “Nous arrivons vers l’émergence d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de LA CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le nouvel ordre mondial” David Rockefeller, CFR- ———— “Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécéssaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyalité aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux.” George Brock Chisholm (1896-1971), ex-directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé ————- “Nous travaillons présentement discrètement de toutes nos forces, pour retirer… Read more »

Poujade51
Poujade51
6 mois plus tôt
Reply to  Dick_Butt

Ton élite de banquier : plus personne n’en veut : elle a déjà perdue : on peux remercier l’intervention divine de la pandémie (d’une certaine façon) : c’est elle qui va permettre aux gens de se transformer mentalement !

Dick_Butt
Dick_Butt
6 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Non mais t’es sérieux ?

Comment tu peux croire que ce virus est un accident, y’a rien de divin et il sert uniquement à avancer les plans de ces banquiers justement.

L’Event 201, t’as pas vu ce que c’est ?
Et l’exercice de la Chine à l’aéroport de Whuan pour un passager contaminé par un coronavirus ” le 19 Septembre 2019 ” !!

Sérieux, faut vous réveillez les gens.

eggve fef
eggve fef
6 mois plus tôt
Reply to  Dick_Butt

“Sérieux, faut vous réveillez les gens.” dis le gars qui ne voit pas que les intérêts de Poutine, Jinping et Trump sont fort différents…. et que finalement le monde multipolaire tant souhaité par Trump se réalise sous nos yeux.
C’est bien les organisations internationales pour ne pas dire mondialistes, comme l’ONU, l’OMC, et maintenant l’OMS et même l’UE qui tombent.

Dick_Butt
Dick_Butt
6 mois plus tôt
Reply to  eggve fef

Raté, je me fiche des présidents, ce n’est pas eux qui ont le pouvoir, et ce n’est donc pas d’eux que je parle, faut bien lire mes commentaires, depuis le temps, je suis pourtant très clair sur ce sujet 😀 Tu est tombé dans leur propagande, démondialisation, protectionnisme, nationalisme etc… tout aç c’est pour détruire justement tout ce qui fait notre monde d’aujourd’hui, passage obligé pour faire croire aux moutons que le monde d’après sera “enfin” plus juste, plus libre, plus sécuritaire, finit la loi de la jungle comme disait Bush père. Et si certains n’arrivent toujours pas à voir… Read more »

Dick_Butt
Dick_Butt
6 mois plus tôt
Reply to  eggve fef
PassionClassique
6 mois plus tôt

Le scénario cauchemar de la BCE qui enverra toute l’Europe au tapis. Y compris les Allemands.
Je ne… https://t.co/U8rKppC2pM

Markus
Markus
6 mois plus tôt

Les médias ne l’invitent pas, n’affolons pas le peuple.

Frédéric GEGAUFF
6 mois plus tôt

Pourquoi?

Jaitoutdit
6 mois plus tôt

On l’attends lhyper inflation…

eggve fef
eggve fef
6 mois plus tôt
Reply to  Jaitoutdit

regarde ton assiette, elle est déjà là.

HEKAMIAH
6 mois plus tôt

Ou pas … la planche à billets tourne H24 , le reste n’est que jeu d’écriture et reprise de la consommation…

Poujade51
Poujade51
6 mois plus tôt
Reply to  HEKAMIAH

Bien sûr : celle des gilets jaunes !

20
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x