Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le Crash du pétrole est un signe supplémentaire qui prouve que l’activité économique mondiale s’effondre de manière spectaculaire
 

La folie que nous observons actuellement sur les marchés financiers est difficile à croire. Personnellement, même si le nom de mon site web s’appelle « The Economic Collapse Blog » et que j’écris des articles sur ces sujets tous les jours, je dois dire que lorsque j’ai appris que le cours du pétrole était tombé en dessous des 30 dollars le baril lundi, je ne m’y attendais vraiment pas. Bien sûr, j’ai toujours su qu’il était possible en théorie que le prix du pétrole puisse aller en territoire négatif, mais franchement, je n’avais jamais encore vu un tel plongeon. Il était clair que ça allait se tendre avec l’expiration des contrats à terme, mais je ne m’attendais certainement pas au carnage dont nous avons été témoins lundi…

Le brut West Texas Intermediate concernant les livraisons en mai, a chuté de 100% pour atteindre les -37,63$ le baril, ce qui signifie que les producteurs paieraient les traders pour qu’ils leur prennent le pétrole.

Ce prix négatif ne s’est jamais produit auparavant pour un contrat à terme sur le pétrole. Le contrat WTI de juin, qui expire le 19 mai, a chuté d’environ 18% pour s’établir à 20,43$ le baril. Ce contrat, activement négocié, reflète mieux la réalité du marché pétrolier. Le contrat de juillet était en baisse d’environ 11% à 26,18$ le baril.

Lorsque l’activité économique mondiale augmente, cela crée généralement une demande accrue de pétrole.

Et lorsque l’activité de l’économie mondiale baisse, la demande de pétrole a également tendance à diminuer.

A cause du confinement lié au coronavirus, la demande mondiale a chuté à des niveaux absolument sans précédent. La quantité de pétrole qui est produite est bien plus importante que la quantité dont le monde a besoin actuellement et on arrive plus à en stocker.

Les spéculateurs qui se sont retrouvés coincés avec des contrats pétroliers qu’ils n’ont pas pu revendre, ont paniqué lundi et cela a été l’une des plus folles journées de toute l’histoire sur le marché du pétrole.

Je voudrais partager avec vous ce que deux experts ont dit au sujet de ce fameux effondrement des cours du pétrole. Ce premier commentaire vient de Wolf Richter…

Il semble que certaines sociétés de négoce de pétrole comme de fonds spéculatifs aient fait de très mauvais choix en pariant sur des fonds fortement endettés et n’ont pas pu renouveler leurs contrats en raison d’une crise de liquidité et des conditions de marché très compliquées. Mais s’ils ne parviennent pas vendre leurs contrats d’ici demain, ils devront prendre livraison du pétrole physique au point de livraison, pour ces fameux contrats à terme NYMEX, à savoir à Cushing en Oklahoma.

Le délai de livraison se situe en mai. Mais le stockage à Cushing pour mai semble avoir été trop anticipé et désormais, ces traders se rendent compte qu’ils n’y a plus d’endroit pour y stocker ce pétrole dont ils pourraient recevoir livraison au mois de mai.

Et ce deuxième commentaire vient de Roger Diwan…

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que les traders ou les spéculateurs qui avaient acheté ces contrats se trouvent dans l’impossibilité de les revendre et n’ont pas réservé d’emplacement de stockage afin de se faire livrer à Cushing, Oklahoma, lieu de livraison comme stipulé dans le contrat.

Cela signifie que tous les lieux de stockage à Cushing ont été réservés et que même en payant beaucoup d’argent, ils ne trouvent aucun emplacement pour le stocker, ou peut-être étaient-ils totalement inexpérimentés dans ce domaine pour se retrouver pris au piège avec des contrats dont ils ne comprennent pas l’aspect purement physique par rapport aux contraintes logistiques.

La semaine dernière, la Russie, l’Arabie saoudite et d’autres grands producteurs de pétrole ont conclu un accord pour réduire considérablement la production mondiale de pétrole, mais ce n’était pas suffisant pour compenser le déclin cauchemardesque de l’activité économique mondiale dont sommmes témoins.

Peter Schiff: « L’industrie américaine du pétrole de schiste va s’effondrer ! » Thami Kabbaj: « Lundi noir sur le pétrole ! La Descente aux Enfers… Il ne vaut plus rien !! Là, ça devient TRÈS TRÈS GRAVE !!! »

Donc, pour l’instant, les producteurs pompent beaucoup plus de pétrole que ce dont le monde a besoin actuellement et cela devient un très gros problème.

Et si la situation ne change pas rapidement, nous pourrions voir des centaines de faillites dans le secteur de l’énergie…

De nombreuses compagnies pétrolières ont contracté trop de dettes pendant les bonnes périodes. Certaines d’entre elles ne pourront pas survivre à ce ralentissement économique historique.

Dans un environnement pétrolier à 20$ le baril, 533 sociétés américaines d’exploitation et de production de pétrole déposeront le bilan d’ici la fin de l’année 2021, selon Rystad Energy. A 10$ le baril, il y aurait plus de 1 100 faillites, estime Rystad.

A court terme, ce dont le secteur de l’énergie a désespérément besoin, c’est de mettre un terme aux fermetures et que les personnes reprennent leurs activités économiques normales.

Mais comme l’a souligné un analyste, il serait extrêmement difficile d’amener les gens à le faire même si le confinement était levé immédiatement…

« Le gouvernement peut déclarer tout ce qu’il veut pour encourager les gens à sortir et à faire des choses », a déclaré Willie Delwiche, stratège en investissement chez Baird. « Il reste à savoir si une large quantité de citoyens américains suivront ses conseils. Cela voudrait dire que les gens recommencent à sortir comme avant. C’est par ce biais là que l’économie pourra espérer redémarrer, pas simplement en claquant des doigts et en disant que c’est la fin du confinement. »

A long terme, la bonne nouvelle pour l’industrie énergétique est qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles le prix du pétrole remontera finalement à des niveaux plus élevés.

Tout d’abord, l’activité économique augmentera à mesure que le confinement sera levé dans le monde entier et espérons-le, toute cette économie à l’arrêt recommencera ses activités d’ici la fin de cette année civile.

Deuxièmement, les banques centrales et les gouvernements nationaux du monde entier inondent le système financier de gigantesques sommes d’argent, ce qui finira par provoquer une inflation inquiétante. Mais pour l’industrie de l’énergie, cela sera une bonne chose et entraînera une certaine pression à la hausse du cours pétrole.

Troisièmement, ce n’est qu’une question de temps avant qu’une guerre majeure n’éclate au Moyen-Orient, et une fois que cela se produira, le prix du pétrole s’envolera immédiatement dans la stratosphère.

La vérité est qu’il ne s’agit pas seulement d’un ralentissement temporaire pour le secteur de l’énergie, mais de nombreuses sociétés énergétiques sont tellement endettées qu’elles ne pourront peut-être jamais surmonter cette tempête.

Pour l’économie américaine dans son ensemble, il faut bien comprendre que les choses ne reviendront jamais exactement à ce qu’elles étaient avant l’arrivée de covid-19. Tous les dominos financiers commencent à s’effondrer les uns après les autres, toute la dynamique économique prend la mauvaise direction et il y aura bien d’autres défis auxquels nous devrons faire face, après la fin de la pandémie actuelle.

Il y aura davantage de turbulences incontrôlables dans les mois à venir, mais voici à quoi ressemble un effondrement économique, et je peux vous le dire, ce n’est que le début.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
josepha
josepha
4 mois plus tôt

au final, le secteur pétrolier aurait besoin d’une bonne guerre pour faire remonter le cours du pétrole ! !

generalchanzy
generalchanzy
4 mois plus tôt

” toute la dynamique économique prend la mauvaise direction”. Désolé mais la mauvaise direction a été prise dans les années 80. Cet incident viral y met un terme de façon brutal mais c’est peut être mieux ainsi. Le problème c’est que nos “experts” financiers, économiques, politiques n’ont connu que ça. Il faudrait peut être ressortir les “vieux” qui ont connu autre chose. Le problème c’est que la majorité croit que ce qui est vieux est dépassé, obsolète, ringard.

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x