Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La France brade son blé, la Russie interdit l’exportation et se prépare à des pénuries alimentaires

Je vous disais vendredi que la France vendait son blé comme si de rien n’était.

Que nos amis céréaliers se rassurent, je ne plaide pas pour que l’on réquisitionne leur production sans la payer.

J’invite en revanche tout le monde à s’interroger sur ce qu’il se passe et la potentielle menace de pénurie qui pourrait arriver.

Il se pourrait donc qu’il soit pertinent d’interdire les exportations ou les limiter ou constituer des stocks importants en fonction de nos réserves, car il n’y a plus de réserves alimentaires publiques en France. C’est d’ailleurs un risque qui a été pointé par la patronne de la FNSEA au mois de mars… 2020.

« La France n’a pas de stocks alimentaires stratégiques », prévient Christiane Lambert, la patronne de la FNSEA

C’est dans ce contexte que la Russie mais aussi l’Ukraine ou le Kazakhstan viennent de décider de suspendre leurs exportations.

« La Russie, premier exportateur mondial de blé et l’un des principaux producteurs et exportateurs de céréales du monde, va suspendre ses exportations de blé, seigle, orge et maïs jusqu’au 1er juillet a annoncé dimanche le ministère russe de l’Agriculture.

Le pays, premier exportateur mondial de blé et l’un des principaux producteurs et exportateurs de céréales du monde, avait décidé début avril de limiter ses exportations de céréales à sept millions de tonnes jusqu’au 30 juin, s’attirant les critiques d’organisations multilatérales telles que la FAO, l’OMC et l’OMS, qui craignaient que ces restrictions par temps de pandémie ne créent des pénuries alimentaires.

Mais, dimanche, ces quotas avaient été « entièrement épuisés », a précisé le ministère dans un communiqué. Aussi, les exportations de céréales « seront suspendues jusqu’au 1er juillet 2020″, a-t-il souligné ».

Les grands producteurs vont garder pour eux leurs productions mais également se réserver le droit de vendre lorsque les cours seront plus hauts…

La Russie ne bradera pas ses réserves de blé en pleine pandémie.

Les impacts seront importants sur l’offre mondiale et donc sur les prix.

Il y aura une déflation sur beaucoup de choses non indispensables, néanmoins, nous semblons nous diriger vers un choc inflationniste alimentaire.

Pénurie progressive: Avertissement d’Auchan: Risque sur l’approvisionnement en produits frais ! L’alerte de l’ONU sur un monde menacé de pénurie alimentaire. Bruno le Maire vous avertira… ou pas !

Il y a donc urgence pour notre pays de constituer des stocks alimentaires et de contrôler nos productions et leurs exportations afin de ne pas nous trouver démunis lorsque les difficultés arriveront.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
josepha
josepha
7 mois plus tôt

c’est bien d’alerter sur le sujet ! que la russie arrête d’exporter montre sa grande inquiétude quand à l’avenir. La russie est responsable et bien dirigée ! surtout à savoir si les désordres économiques liés à la crise sanitaire ne vont pas aboutir à des conflits armés ?
de notre côté on pourrait bien vivre une crise alimentaire qui viendrait se cumuler avec une crise sanitaire ! vive macron !

Moulinex
Moulinex
7 mois plus tôt

c’était pas écrit non plus ça… Mais bon, libre arbitre.
https://saintebible.com/revelation/6-6.htm

Denis Beauchamp
7 mois plus tôt

la france ne brade pas, elle vend au plus cher des stocks disponibles et excédentaires

Cecile Rouby
7 mois plus tôt

On est vraiment cons

Marina Prestaut
7 mois plus tôt

Ils ont peur de quoi les russes ?? Du covid ??

Jean-Francois Sénéchal
7 mois plus tôt

Pire que 2008

M A R C E L
M A R C E L
7 mois plus tôt

Cette confusion est le moment idéal pour effacer les erreurs budgétaires des politiciens en tentant d’appauvrir les fourmis au détriment des cigales; une inversion complète des valeurs. Pourquoi un État qui possède le record des prélèvements de l’OCDE, donc de facto socialiste, a des résultats époustouflants de médiocrité ? Plus le temps passe, plus le coût économique deviendra intenable. Nous avons une certitude et une incertitude ; nombre inconnu de morts du coronavirus ou situation économique qui va s’aggraver de façon certaine.

Cyrus
Cyrus
7 mois plus tôt

Avoir des réserves d’état est stratégique et ces imbéciles ne le comprennent toujours pas après le fiasco des masques. Il faut cependant nuancer car la France produit beaucoup plus que sa consommation de blé, elle est par contre devenue déficitaire dans beaucoup d’autres domaines… Si on restreint les exportations, est-ce que des pays dont nous avons besoin ne feront pas la même chose avec nous? C’est le piège de la dépendance à autrui…

mat
mat
7 mois plus tôt

c’est juste impensable avec ce gouvernement on a vraiment le
tiercé gagnant (ils ne comprennent vraiment rien à rien ces fumiers):

les 4 Cavaliers de l’Apocalypse
Cheval blanc (Conquête)
Cheval rouge (Guerre)
— Cheval noir (Famine) ——-
— Cheval pâle (Mort/Épidémie) ——

Cecile Rouby
7 mois plus tôt

On est vraiment cons

22
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x