Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Valérie Pécresse coupe les financements pour la RATP et la SNCF !
 

Valérie Pécresse coupe temporairement les vivres de la RATP et la SNCF. En effet le conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités a voté à l’unanimité mercredi l’arrêt provisoire des paiements à la RATP et la SNCF pour juillet.
« J’attends que le gouvernement se saisisse de ce sujet et que nous nous réunissions au plus vite pour discuter de cette gravissime crise des transports publics dans le pays », a-t-elle indiqué.
« Nous avons dépensé sans compter pour faire face à la crise du Covid-19 », explique ce mercredi Valérie Pécresse dans la salle de presse de la Région Ile-de-France à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Nettoyage, désinfection, sécurité et surtout paiement à 100 % pour ses opérateurs… « Ile-de-France Mobilités s’est montrée exemplaire pendant la crise », ajoute-t-elle. Mais aujourd’hui, faute d’aide et de « soutien » de l’État, la présidente de la région (LR) et d’Ile-de-France Mobilités, annonce une mesure drastique.

« Les opérateurs vont utiliser leur trésorerie ».

Pour l’heure, l’Etat propose à l’autorité organisatrice des transports franciliens une compensation de 425 millions d’euros. Ce qui représente, selon Valérie Pécresse, « seulement » 16 % du total de pertes de recettes du système de transports franciliens. La Région estime en effet à 2,6 milliards les pertes de recettes en 2020 : 1,6 milliard de recettes commerciales perdues en raison de la chute de la fréquentation et un milliard du versement mobilité. Et elle table d’ores et déjà sur 1,5 milliard d’euros en 2021. Mais Valérie Pécresse l’assure : « Il est hors de question que les voyageurs payent la facture de la crise alors que dans tous les autres pays ce sont les Etats qui ont compensé les pertes ». Alors comment vont s’organiser les opérateurs en attendant un geste de l’État ?

Pour le moment, RATP et SCNF vont continuer à faire rouler métros et trains, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour nos amis Franciliens pour qui la vie est impossible sans transport en commun, alors que pour nos amis de la France périphérique et rurale, c’est l’absence de voiture qui rend la vie impossible.

Pourtant, le problème est réel et assez incompréhensible, car lorsque l’on voit ce que dépense l’Etat – 150 milliards injectés et 300 milliards d’engagements et autres cautions ou garanties -, il est assez incroyable de voir l’Etat rapioter 2 pauvres petits milliards pour la plus grosse région de France… Je n’ai donc pas encore compris quel était le mobile du « crime » mais nous finirons bien par comprendre ce qu’il se passe réellement.

Les transports parisiens… en faillite ! Charles Gave: « Le vrai problème de la SNCF dont peu de gens parlent, c’est qu’elle a une énorme dette ! »

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
30 jours plus tôt

Finalement, il semblerait qu’elle a une paire de “couilles” la mère Pécresse !

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x