Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Gâcher est honteux. La frugalité est honorable. Crise alimentaire en Chine
 

« Exit les buffets débordants et les plats plus nombreux que les invités. Le président chinois Xi Jinping invite les 1,4 milliard d’habitants de l’Empire du milieu à avoir les yeux plus petits que le ventre. Dans un discours du 11 août, aux accents moralisateurs, le chef de l’État a qualifié le gaspillage alimentaire de choquant et désastreux .

Sept ans après une première campagne de « l’assiette vide », les mots de Xi Jinping font écho à une étude de l’Académie des sciences chinoise et du World Wildlife Fund. En 2015, près de 18 millions de tonnes de nourriture auraient été gaspillées, de quoi nourrir un minimum de 30 millions de personnes pendant un an. Mais plus que veiller aux déchets, le leader du Parti communiste a appelé à la frugalité. Il s’agit de favoriser un environnement social où gâcher est honteux, tandis que la sobriété est honorable ».

Mais que se cache-t-il réellement derrière cette nouvelle opération de communication des autorités chinoises ?

Certains y voient surtout le résultat de récoltes calamiteuses, plus que d’une préoccupation soudaine pour le gaspillage !

Cette années, les récoltes chinoises seront terriblement mauvaises puisque les cultures ont été massivement ravagées par de très fortes inondations, les plus fortes depuis 70 ans selon les médias chinois eux-mêmes.

Il se pose donc une véritable question pour les Chinois autour de leur sécurité alimentaire.

La Chine devient très dépendante de ses importations de nourriture qui ont atteint pour l’année 2017, pour laquelle nous avons les chiffres, 107 milliards contre seulement 14 milliards de dollars en 2003 !

Les Chinois développent un appétit féroce également pour la viande, et la Chine est le premier producteur de porc au monde, mais… une épidémie de peste porcine a décimée les élevages chinois.

Bref, sur le front alimentaire c’est compliqué, et le monde est fragile.

Il n’y a pas loin entre l’abondance d’un jour et la disette du lendemain.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
rom1
rom1
3 jours plus tôt

il faudrait qu’il commence par lui-même ce gros sac de Xi. Au régime le gros !

Clint
Clint
4 jours plus tôt

Tous au régime !

totof95
totof95
3 jours plus tôt
Reply to  Clint

Oui mais communiste

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x