Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
C’était évident… Fermeture usine Bridgestone de Béthune. Pourtant des salariés « abasourdis »!
 

« Des salariés « abasourdis », « un coup de massue »… L’usine de pneus Bridgestone de Béthune va fermer ses portes.
Ce mercredi matin, une réunion du comité social et économique extraordinaire a eu lieu à l’usine Bridgestone de Béthune. Le manufacturier japonais annonce l’arrêt des lignes de production de sa seule usine française, implantée à Béthune depuis 1961, avec 863 emplois supprimés.

Il y a un peu plus d’un an, au sortir d’un comité social et économique extraordinaire en plein été, la direction de l’usine avait présenté un plan de charge à la baisse, passant de 12 000 pneus par jour en septembre pour atteindre 9 000 pneus quotidiennement en décembre 2019. En 2018, Bridgestone a produit à Béthune jusqu’à 18 000 pneus par jour. L’année dernière, déjà, cette décision était motivée par des « surcapacités de production en Europe », et les perspectives d’un ralentissement du marché automobile en 2020. C’était avant la crise sanitaire.

Cliquez ici pour ouvrir en plein écran

« Bridgestone justifie la « cessation totale et définitive de l’activité de l’usine de Béthune » comme « étant la seule option qui permettrait de sauvegarder la compétitivité des opérations de Bridgestone en Europe ». Le projet de fermeture ne serait pas effectif avant le deuxième trimestre 2021, annonce Bridgestone.

Croisé ce mercredi matin, un salarié, vingt ans d’ancienneté, a les yeux rougis : « On est abasourdis. C’est le coup de massue. On ne pensait pas en arriver là. » Christophe, en CDI intérimaire, avait appris que sa mission à Bridgestone Béthune se terminerait fin septembre. « Ça ne pouvait pas continuer comme ça », dit-il, faisant allusion notamment aux derniers niveaux de production. L’un et l’autre imaginaient que les nouvelles de ce mercredi matin ne seraient pas bonnes. Mais ils pensaient plutôt à des mesures de départ plutôt qu’à une fermeture aussi brutale ».

Il n’y avait pas être surpris ni abasourdi.

Cette décision était une évidence, et ce n’est pas la dernière d’une longue liste.

Ce n’est pas uniquement lié au déclin de l’industrie automobile, car jusqu’à preuve du contraire, il se vend toujours beaucoup de véhicules, et même les voitures électriques ont des roues et des pneus.

Alors pourquoi ce déclin ?.

Et bien souvenez-vous de Michelin qui ferme aussi ses usines.

La réponse se trouve du côté de la Chine.

En fait non.

La réponse se trouve du côté de la Commission européenne qui a ouvert toutes grandes les portes aux pneus pas chers chinois qui de manière bien prévisible laminent le marché européen de la fabrication du pneu.

En cinq ans nous auront tué notre industrie.

Tout simplement.

Tout était prévisible, et les patrons le savaient très bien.

Ils auraient pu préparer les salariés.

Sauf que comment voulez-vous maintenir la motivation des troupes dans une usine, comme dans n’importe quelle entreprise, si vous annoncez 5 ans avant, « bon les gars, d’ici 5 ans, vous serez tous virés parce que notre modèle économique est mort puisque l’Europe laisse faire l’invasion chinoise de pneus à bas-coûts et que vous ne pourrez jamais être compétitifs » ?

Vous ne pouvez pas.

Donc vous mentez.

Et les managers actuels, passent leur temps à mentir aux gens pour les maintenir la tête dans le guidon.

Par exemple, dans les banques, on va fermer des milliers d’agences qui ne servent plus à rien puisque votre chéquier peut être envoyé par la poste, votre CB aussi, et de toutes les façons vous paierez en sans contact, et vous n’avez plus envie d’aller voir votre jeune conseiller bancaire en chaussures pointues qui sait péniblement aligner deux mots et ne connait en réalité strictement rien, ni à l’économie, ni à la banque, n’a aucun pouvoir, ne peut rien valider.

Les banques vont donc considérablement réduire leur réseau, mais elles ne disent pas à leurs collaborateurs, dans 18 mois un sur deux parmi vous sera viré.

Si vous êtes banquier ne soyez pas abasourdi lorsque vous serez viré.

Si vous bossez chez Airbus et dans la filière aéronautique ne soyez pas abasourdi lorsque vous serez viré.

France: Attention, l’explosion des faillites n’a pas encore eu lieu Olivier Delamarche: “Je ne vous parle pas d’une petite crise mais d’un vrai effondrement avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des banques qui ferment, des sociétés qui se cassent la figure…”

Si vous bossez dans le secteur automobile et même si vous êtes ingénieur, pensez à PSA qui met son centre d’étude en Inde, ne soyez pas abasourdi lorsque vous serez viré. (Article de Marianne sur PSA délocalise en Inde la conception de sa prochaine gamme ici).

Si vous bossez dans le pneu, chez Michelin ou chez les autres, ingénieurs, comptables ou ouvriers, ne soyez pas abasourdi lorsque vous serez viré.L’Europe a ouvert notre marché aux pneus chinois. Il n’y aucun espoir sauf sur le très haut de gamme qui occupera au mieux 10 % des effectifs actuels.

Une seule conclusion… préparez-vous et formez-vous. Cela vous évitera d’être abasourdi.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tournesol
Tournesol
8 heures plus tôt

Ce sont les gens qui dirigent les marchés !
Ce sont eux qui àchètent du bas de gamme made in RPC et qui chialent quand leurs emplois disparaissent.
Ils sont idiots et méritent la sanction ; point barre.

Last edited 8 heures plus tôt by Tournesol
razaras
razaras
8 heures plus tôt
Reply to  Tournesol

Nous sommes tous dans le même bateau!

PSA commence a délocaliser, Renault SAS va continuer à délocaliser..qui va acheter leurs voitures???
Aaah ces “grands” pontes de l’industrie…

Il est temps de siffler la fin de la partie !

Y a-t-il dans ce pays un commandant pour remettre le navire à flot????

J’ai des doutes!

Pauvre France même les musées sont en banqueroute !

Last edited 8 heures plus tôt by razaras
Pas moi
Pas moi
1 heure plus tôt
Reply to  Tournesol

Depuis 40 ans ce ne sont pas “les gens” qui ont délocalisé l’industrie vers des pays à bas coûts de production quand même !
Faudrait peut être remonter aux causes avant de parler des conséquences, non ?
Réflexion Kleenex typique de la pensée universelle et convenable, ça …

yvan
yvan
1 minute plus tôt
Reply to  Tournesol

Non, moi j’achète du haut de gamme made RPC…

Pierre
Pierre
10 heures plus tôt

Produire en France c’est de la folie comparé aux prix de revient à l’étranger. On remet sans cesse les dirigeants d’usines en cause ou les actionnaires ou le versement de dividendes (qui rapportent énormément à l’état soi-dit en passant) mais JAMAIS on ne remet en cause le coût de l’état via ses prélèvements au niveau de la production française.On pourra commencer à critiquer Bridgestone quand l’état montrera un tant soi peu l’exemple. Et ce n’est visiblement pas pour demain.

Laurent vialatte
Laurent vialatte
9 heures plus tôt
Reply to  Pierre

Pierre

Tu te fous du monde ou quoi ? tu parles encore avec le vieux logiciel pas mis á jour
Les 30 a´40 milliards de CICE par an il passe oú?

a un moment faut arreter les conneries ..De plus si tu baisse tes prélèvements , il y en aura toujours un qui ira plus loin en subventionnant les entreprises

Arrêtons ce dumping, á terme nous serons tous perdant

Béret vert
6 heures plus tôt

Le dumping social ça n’existe pas. Le dumping c’est le dumping “tout court”, point barre. La Commission européenne a ouvert grandes les portes de l’Europe aux importations, d’Inde, de Chine, du Maghreb… Comment résisterez-vous avec des charges franco-françaises ?
Pire, vous êtes entre le marteau et l’enclume: Important du sans-papier, du sans qualification et du sans-gêne, par millions, la Commission aurait voulu maintenir la barque de la compétitivité à flots: cette politique folle n’a fait que l’alourdir.
Avant qu’elle ne sombre définitivement.

Pas moi
Pas moi
1 heure plus tôt
Reply to  Béret vert

Une partie de la réponse, vous l’avez donnée en elle tient en deux lettres :
UE
Ouverture en grand des frontières aux pays tiers,
Monnaie unique sans harmonisation fiscale … etc
Ce n’est même pas de l’incompétence, ça a été voulu !

Mais comme 98% des français veulent rester accrochés à l’UE et à leur cher €uro, eh bien tout cela ne fait que commencer.
Good luck in UE !

Jessifer
Jessifer
5 heures plus tôt

Montez votre boite,et vous saurez de quoi on parle dans la vraie vie.Les entrepreneurs doivent etre libérés,surtout les dirigeants des startups

Pierre
Pierre
3 heures plus tôt

Je ne me moque de personne, j’ai une PME de service et je suis concurrencé par les pays de l’Est qui viennent travailler moins cher que nous tout en faisant 2000 kms, on à des espagnols 50% moins cher (parfois 75% moins chers), certains viennent même maintenant d’Asie, et nous on ne peut vraiment pas rivaliser.Quand au CICE je n’en retire rien ou presque, certainement pas de quoi nous permettre de lutter contre ces entreprises étrangères à très bas coût. Et les ‘aides’ coronavirus ont été totalement insuffisantes pour ne fut-ce que payer les acomptes fiscaux et sociaux. Vous devriez… Read more »

10
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x