Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les inquiétantes projections sur la dette publique

Pour le spécialiste des finances publiques, François Ecalle magistrat de la Cour des comptes en disponibilité, le redressement des finances publiques sera très difficile d’ici à 2030 malgré les taux bas.

Pour lui, les augmentations d’impôts sont inévitables.

Certes, mais avec une pression fiscale à presque 60 % du PIB cela va être difficile d’aller tellement plus haut sans asphyxier le peu qu’il reste de dynamisme dans ce pays.

Autre réflexion, cette analyse peut-être aggravée par le fait que… l’épidémie n’est pas finie et que plus elle dure plus elle coûte cher.

On va arriver au point où cela ne servira à plus grand chose de vouloir rembourser la dette, on ne la paiera pas, et vu comment Macron est désormais en mode arrosage automatique, il est fort à parier qu’effectivement on n’augmentera pas les impôts, on ne paiera pas la dette.

Plus simple.

Plus rapide.

Moins douloureux et nettement plus populaire.

Les épargnants seront couillonnés. Comme à chaque fois et ce n’est pas faute de les prévenir.

Pierre JOVANOVIC: “La France va vers la faillite” « Quand le magazine papier Capital explique que c’est la BCE qui évite la faillite de la France ! » L’édito de Charles Sannat

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Egon Von Greyerz: “Les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel”

Peter Schiff: USA: “Cette gigantesque bulle d’endettement est une véritable bombe à retardement !” Michael Pento: “A l’échelle mondiale, nous n’avons jamais créé une bulle aussi monstrueuse. Quand tout implosera, ce sera le chaos !”

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Alfred
Alfred
8 jours plus tôt

Les hausse d’impôts sont évitables, pourquoi ne pas , enfin, réduire les dépenses de l’état, comme dans les pays du nord que l’on prend en exemple que quand ça nous arrange, , un ministre en Norvège fait son café lui-même dans une cafetière électrique planquée dans une armoire de son bureau, les meubles de son bureau ne sont pas changés à chaque mandat, toutes ses dépenses sont publiques, strictement limitées et tout le monde peut vérifier:Imaginez ce système transposé à la bureaucratie française, des milliards d’économisés

albi
8 jours plus tôt
Reply to  Alfred

pas que dans les pays nordiques! A. Merkel ne vit pas dans un palais entouré de courtisant et de serviteurs. elle paye elle même ses factures d’énergie, de téléphone, d’internet…etc.elle fait elle mème ses courses,elle ne roule pas en berline, ne s’habille pas chez les grands couturiers.A.Merkel, une scientifique parlant plusieurs langues, devenue chancelière, est restée simple, et vie humblement sa vie.

élu ps
élu ps
8 jours plus tôt
Reply to  Alfred

C’est du populisme!Cela n’économiserait pas grand chose.Les vraies économies c’est sur les subventions aux entreprises et les niches fiscales pour les riches.Sinon ,en baissant encore un peu plus les taux,l’état dégage de nouvelles marges de maneuvre avec les taux négatifs et peut verser un revenu universel.

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x