Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Covid, les jouets du père Noël n’ont même pas été fabriqués !

Noël va faire grise mine cette année, car d’après cet article de France Télévision intitulé « Économie : y aura-t-il des ruptures de stock de jouets avant Noël ? », il semblerait que cela s’annonce plutôt mal coté stocks.

Pour tout vous dire, lorsque je sors de mon grenier, ce qui m’arrive uniquement quand ma femme m’explique qu’il y a un monde en dehors de mon antre, j’aime bien faire de l’économie d’en bas.

Et l’économie d’en bas, c’est aller parler aux gens. Les vrais. Des secrétaires qui connaissent tous les petits secrets aux vendeuses des magasins qui savent évidemment tout ce qui s’y passe et qui voient très bien ce qui change ou ce qui n’est plus pareil.

Si vous demandez au personnel dans les magasins de jouets comment ça va, on vous fait une moue pas possible pour vous dire pas terrible, on a rien à vendre.

Il n’y a pas que chez les jouets que cela souffre du manque de stock. Dans le secteur de l’ameublement c’est une catastrophe également.

Il n’y a pas grand chose à vendre et pas beaucoup de stocks.

Remarquez, au moins cette année, noël risque d’être un moment un peu moins mercantile.

Ce sera toujours ça de pris.

Peluches, poupées, jeux de société… À moins de trois mois de Noël, certains jouets sont déjà difficiles à trouver. “J’ai fait le tour de Paris pour trouver une tenue de Superman”, confirme un papa, toujours en quête de la bonne taille du costume de Batman. Depuis le déconfinement, les ventes de jouets ont bondi de 15% par rapport à l’an passé, chiffre le 13H du vendredi 9 octobre.

Une production moindre

Résultat : les magasins frôlent déjà la rupture de stock pour certains articles. Si la demande est plus forte, la production tourne parfois au ralenti. C’est notamment le cas dans une usine parisienne spécialisée dans les jeux créatifs. Par rapport à une année normale, le nombre de boîtes produites est inférieur d’un tiers, et il est impossible d’augmenter la cadence, en raison du protocole sanitaire. “D’habitude, nous sommes beaucoup plus nombreux, ce qui permet de produire beaucoup plus rapidement”, commente Véronique Debroise, PDG de Sentosphère.

Celente: Préparez-vous au Chaos cet automne ! L’économie va s’effondrer et la violence va exploser ! Olivier Delamarche: “Je ne vous parle pas d’une petite crise mais d’un vrai effondrement avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des banques qui ferment, des sociétés qui se cassent la figure…”

Économie : y aura-t-il des ruptures de stock de jouets avant Noël ?
Les ventes de jouets sont épargnées par la crise du coronavirus. Les ventes ont même progressé de 15% par rapport à l’année 2019. Certaines pièces risquent d’être en rupture de stock à Noël.

Consommation: une pénurie de chaussures dès l’automne ? Gerald Celente: “Préparez-vous à voir encore davantage de pénuries alimentaires et des prix toujours plus élevés ! La crise sera encore pire que ce que vous imaginez !”

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x