Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
le Maire veut « obliger » les foncières à accorder des réductions de loyers aux entreprises

Il est charmant le père Bruno à Bercy, comme tous bons politiciens qui se respectent, il s’agit encore une fois de faire la générosité avec… l’argent des autres !!!

En effet Bruno le Maire veut « obliger » les foncières à accorder des réductions de loyers aux entreprises.

« Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a fustigé mercredi certaines grandes foncières qui refusent d’accorder des réductions de loyers à leurs locataires professionnels malgré le dispositif d’aide mis en place par le gouvernement et s’est dit prêt à les « obliger » à le faire ».

Sauf, que les foncières ont pour vocation de gagner de l’argent, de verser des rendements aux détenteurs de leurs parts généralement des épargnants dont une grosse partie des contrats d’assurance-vie fonds en euros a été « diversifiée » vers ce que l’on appelle la « pierre papier » et derrière la pierre papier il y a des foncières qui gèrent des murs de commerces, des centres commerciaux, des murs de bureaux etc.

Alors face au peu d’entrain Bruno hausse le ton !

« Je les recevrai pour les mettre devant leurs responsabilités et nous verrons ensuite quelles dispositions réglementaires nous pouvons prendre pour obliger les grandes foncières à jouer le jeu de la solidarité face à la crise », a affirmé le ministre devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale.

Affirmant qu’il lui était « revenu qu’un certain nombre de grandes foncières ne jouaient pas le jeu », il a jugé « inacceptable » le fait qu’elles ne se saisissent pas du dispositif mis en place par le gouvernement pour prendre en charge une partie des abandons de loyers qu’elles pourraient concéder aux professionnels. En effet un crédit d’impôt de 30 % a été mis en place pour les bailleurs en échange du renoncement d’au moins un mois de loyer sur la période d’octobre à décembre.

Mon petit doigt me dit que les foncières attendront qu’on les oblige à ne plus percevoir les loyers, car cela va poser quelques petits problèmes d’ordres juridiques et financiers.

Commercialement mais aussi en termes de conséquences légales, les foncières ont tout intérêt à attendre de se faire forcer la main par l’Etat, car ce ne sera plus de leur responsabilité et ce sera de la « force majeure ».

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sia
Sia
1 mois plus tôt

Je suis bien content d’avoir de la pierre papier… Et encore plus content de l’avoir hors de France.

Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

Il ne comprend rien et est ministre de l’économie : ça fait peur !
Remarque : de la part d’un ancien représentant du monde rural chargé de défendre leurs intérêts et qui ne savait même pas ce qu’était un hectare….
On a vraiment comme représentant les premiers de la classe !

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x