Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les syndicats des petits commerces demandent la restriction des ventes en ligne

Ce confinement n’a pas été bien pensé, voire pas pensé du tout et il est tout de même assez triste de voir notre gouvernement s’enferrer dans une telle marmelade…

Je ne reviens pas sur toutes les incohérences, mais enfin aujourd’hui nous nous infectons à l’école et dans les entreprises, dans les transports en commun, mais il n’est plus possible d’acheter un slip, une culotte ou une paire de chaussettes.

C’est totalement ridicule, le gouvernement est ridicule et Castex est ridicule dans son entêtement.

Donc on confine tout, ou on déconfine les petits commerçants… Et si on ferme les restaurants et les bars, on ferme aussi les cantines scolaires et les les selfs d’entreprises.

Charles SANNAT

Les petits commerces français demandent l’interdiction du Black Friday

Quatre fédérations françaises de magasins de centre-ville et centres commerciaux ont demandé aux autorités de restreindre les ventes en ligne et d’interdire notamment le Black Friday.

Dénonçant «la scandaleuse inégalité de traitement» entre «les commerçants physiques et les marchands du web», plusieurs fédérations de commerçants français réclament dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche (JDD) la réouverture des commerces dits non essentiels dès le 12 novembre.

Dans le même temps, les auteurs de la pétition demandent au gouvernement de restreindre les ventes en ligne «aux seuls produits de première nécessité» et d’interdire notamment le Black Friday.

La tribune est signée par la Confédération des commerçants de France (CDF), la Fédération française des associations de commerçants (FFAC), la Fédération nationale des centres-villes «Vitrines de France» (FNCV) et le Conseil national des centres commerciaux (CNCC).

Pour un moratoire «sur tous nouveaux projets d’entrepôts»
Ils appellent les autorités à mettre fin à «l’iniquité structurelle existante entre la communauté des commerçants français et les marchands 100% web» avec l’«instauration d’un moratoire sur tous nouveaux projets d’entrepôts».

Toujours dans le JDD, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire prévient pour sa part qu’une réouverture «ne pourra […] s’envisager qu’avec de nouvelles règles sanitaires».

Jean qui merde ! Produits autorisés à la vente, fronde des commerçants « Quand on pense mal, on agit mal ! Confinement débile, surveillance par drones, criminels libérés… » L’édito de Charles Sannat

Il souligne également que le gouvernement est en train de développer des solutions en vue d’encourager la numérisation des petits commerces de proximité.

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
JoJo
JoJo
17 jours plus tôt

On doit aussi fermé les bureaux de tabac, car jusqu’à preuve du contraire, la française des jeux n’est pas un produit de consommation vitale ou primordiale, sinon les petits commerce doivent demander une licence pour vendre des jeux a gratté pour faire vivre les gens !!!

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x