Scandale sanitaire. Ils veulent votre « bien » ! 4 sociétés pharmaceutiques prêtes à payer 26 milliards $ pour solder les litiges

C’est un article du très complotiste journal le Figaro qui vous parle à nouveau de ces laboratoires pharmaceutiques qui sont toujours au-dessus de tout soupçon et qui ne cherchent jamais à gagner d’argent bien évidemment.

D’ailleurs ils n’agissent que pour votre bien… ou pas !

Opiacés : 4 sociétés pharmaceutiques prêtes à payer 26 milliards de dollars pour solder les litiges

« Cet accord vise à mettre fin à près de 4 000 actions en justice intentées par des dizaines d’États américains et collectivités locales.

Accusés d’avoir alimenté la crise des opiacés qui ravage les États-Unis, le laboratoire Johnson & Johnson et trois gros distributeurs américains de médicaments ont accepté de payer 26 milliards de dollars pour solder des milliers de litiges, a annoncé mercredi la procureure de l’État de New York.

La crise des opiacés, déclenchée par la promotion agressive de médicaments anti-douleur tels que l’oxycodone dans les années 1990, a fait plus de 500 000 morts par overdose aux États-Unis depuis 20 ans. »

Et je peux vous dire que cette merde… pardon ce médicament est très prescrit aussi en France par nos gentils et toujours aimables médecins qui ne sont pas toujours aussi brillants que l’on pourrait l’espérer. En France aussi les opiacés font des ravages, et si les laboratoires payent autant, je vous laisse imaginer ce qu’ils ont pu gagner à travers la planète pendant des années.

Vous remarquerez aussi que le « recul », la fameuse notion de « recul » peut s’apprécier par le nombre de patients concernés mais aussi par le temps.

Il y a deux variables pour le « recul », le nombre et le temps !

Le temps et le nombre de gens. Côté nombre de gens nous avons effectivement beaucoup de recul puisqu’il y a des centaines de millions de vaccinés. Concernant le temps, nous parlons ici d’un médicament qui a … 20 ans !

Primum non nocere.

D’abord ne pas nuire.

C’est le principe des médecins, pas celui des laboratoires.

N’oubliez jamais que les laboratoires sont des entreprises qui sont, comme toutes les entreprises à but lucratif, des monstres froids.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
64,90 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
64,90 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page