Les rendements obligataires ne reflètent absolument pas le risque majeur

La création incessante de crédit depuis 1971 a fait monter les prix de l’immobilier à des niveaux toujours plus élevés. Par ailleurs, les banques centrales ont donné un sacré coup de pouce aux emprunteurs en ne leur faisant pratiquement rien payer pour cet argent.

En Suisse, par exemple, vous pouvez obtenir un prêt hypothécaire sur 15 ans à un taux fixe de 1%. Cela revient à distribuer de l’argent gratuitement. Mais les taux d’intérêt bas ne reflètent en aucun cas la générosité des gouvernements ou des banques centrales. Il s’agit plutôt de la conséquence de leurs dépenses excessives.

Avec des dépenses déficitaires incessantes, les gouvernements doivent financer la nouvelle dette à un coût quasi-nul pour éviter tout défaut de paiement. C’est pourquoi nous assistons à la création de 18 000 milliards $ d’obligations souveraines à rendement négatif, sans qu’aucun emprunteur occidental ne paie plus de 2% pour une quelconque échéance.

Par exemple, l’absurdité des taux est reflétée par les taux grecs par rapport aux taux américains sur les obligations à 30 ans. La Grèce vient de lancer une émission obligataire à 30 ans massivement sursouscrite à 1,95%. À titre de comparaison, les obligations américaines à 30 ans sont à 2,36%. Ces deux emprunteurs sont pratiquement en faillite, mais il est absurde qu’une Grèce financièrement très fragile puisse emprunter à un taux inférieur à celui des États-Unis.

Le marché des obligations d’État constitue donc la plus grosse bulle de toutes. Et cela ne l’empêchera pas de continuer à gonfler.

Prenons le cas des États-Unis. Lorsque Trump a été élu en novembre 2016, la dette américaine était de 20 000 milliards $. En me basant sur l’histoire, j’ai prédit qu’elle atteindrait 28 000 milliards $ en janvier 2021 et 40 000 milliards $ en 2025. À l’époque, la plupart des observateurs du marché ont trouvé cette prévision grotesque, mais malheureusement, ils n’avaient pas étudié l’histoire qui nous indiquait ce qui allait se passer.

Source: or.fr

À l’attention des lecteurs de BusinessBourse

Or.fr offre une solution unique et optimale pour préserver son patrimoine via la détention de métaux précieux :

✓ Or et argent physique (lingots et pièces d’investissement)
✓ Stockage sécurisé hors du système bancaire
✓ Détention directe (sans intermédiaire)
✓ Titres de propriété en nom propre
✓ Accès direct et personnel aux coffres de stockage
✓ Assurance des métaux précieux
✓ Rachat immédiat des produits
✓ Service de livraison

➠ Pour investir dans l’or et l’argent, visitez Or.fr ou contactez le service client au 01 84 88 40 84

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page