4 C
Munich
mardi, avril 23, 2024

James Turk: « Tout s’annonce pour que 2024 soit une année Terrifiante ! »

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

James Turk: « Tout s’annonce pour que 2024 soit une année très tumultueuse, Eric.

On dit que les marchés sont motivés par la peur ou la cupidité. Nous avons vu l’avidité des soi-disant Sept Mercenaires(indices). Même le Dow Jones Industrials a atteint un nouveau sommet.

Mais il y a de nombreuses raisons de craindre l’année 2024 à venir, et beaucoup de des inquiétudes dont je parle régulièrement font la une des journaux. Mais le numéro un sur ma liste est le système bancaire.

Nous avons pu constater sa fragilité en début d’année avec l’effondrement de 3 banques californiennes. La Réserve fédérale les a renfloués et a également lancé une bouée de sauvetage à d’autres, mais les problèmes sous-jacents n’ont pas été résolus.

Les banques tentent d’assainir leurs bilans, mais elles manquent de liquidités alors que la Fed tente de lutter contre l’inflation. Le graphique suivant montre où en est rendu la Fed pour renflouer les banques.

Le plan de sauvetage s’élève jusqu’à présent à 131 milliards de dollars et continue d’augmenter. Le montant emprunté par les banques a augmenté de 15 % au cours des trois dernières semaines.

La crise bancaire n’est pas terminée. Et si l’activité économique ralentit – ce qui commence à paraître probable – la pression sur le système bancaire ne fera qu’augmenter, mettant en lumière sa fragilité et ses problèmes. Ils ont prêté trop d’argent. Et avec leur montagne de produits dérivés, ils ont pris trop de risques, totalisant désormais un montant insondable de 220 000 milliards de dollars et qui continue de croître.

Une récession rend le remboursement des prêts plus difficile, et certains ne seront pas remboursés du tout. Cela érodera encore plus la confiance dans les banques, sans parler des problèmes auxquels les banques seront confrontées lorsque la bulle des produits dérivés finira par éclater.

Si l’on envisage l’année à venir, il semble probable que la Fed va bientôt assouplir sa politique pour aider à alléger la pression sur les banques, même si la bataille contre l’inflation n’est pas gagnée. Ce ne sont pas les taux d’intérêt qui vont être « plus élevés pendant plus longtemps », mais le prix de l’or et de l’argent.

Voici ce qu’a fait l’or depuis le début du siècle. Son taux de croissance annuel composé est de 9,5 %, ce qui bien sûr n’est qu’une mesure éprouvée de la perte du pouvoir d’achat du dollar.

Si la peur devient la force dominante en 2024, ce que j’anticipe, nous pouvons nous attendre à ce que l’or répète ce qu’il a fait lorsque la grande crise financière a commencé à se dégrader en 2006 (avant l’effondrement de 2008). L’or physique est toujours le refuge le plus sûr pour protéger son patrimoine.

Source: kingworldnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥